Basketball

NBA – Récap de la semaine : en route pour les “play-in” !

La saison régulière vient de se terminer, et tous les regards sont déjà tournés vers la postseason, à commencer par le play-in qui débutera dans la nuit du 18 au 19 mai. Beaucoup de choses se sont passées cette semaine, entre records individuels, retour de stars, déclarations chocs et surprises finales. L’occasion pour We Sport de revenir sur l’actualité NBA d’une dernière semaine de saison régulière pour le moins extraordinaire. 

Russell Westbrook et Stephen Curry au sommet

Nous l’avions annoncé déjà la semaine dernière, Russell Westbrook n’était plus très loin du record de triple-doubles en carrière d’Oscar Robertson. Il l’a finalement dépassé, lors d’une défaite face à Atlanta (125-124). Avec une feuille de statistiques bien noircie (28 points, 21 passes, 13 rebonds), le record de 181 triple-doubles était effacé avec la manière. À la fin du match, ému, RW déclarait : “Oscar a montré la voie à des joueurs comme moi. Il a affronté des choses différentes à l’époque quand il jouait et a tout de même réussi à le faire, à être efficace. Je veux le remercier, tout simplement, car sans lui et sans ce qu’il a réalisé, je ne pourrais pas faire ce que je fais actuellement.” Belle manière de rendre hommage à celui qui a montré la voie.

Concernant Stephen Curry, la bagarre avec Bradley Beal pour le titre de meilleur marqueur a tourné court. Pas dans son assiette, l’arrière des Wizards n’a marqué que 25 petits points contre Charlotte. Bien loin des 46 d’un Curry encore une fois en grande forme face à Memphis pour le match décisif. Agrémentée de 9 passes et 7 rebonds, sa performance place Golden State au 8e rang, l’envoyant au play-in contre les Lakers de Los Angeles. Ainsi, Curry remporte son second titre de meilleur marqueur de la NBA, après une première distinction lors de la saison 2015/16.

En place pour les play-in

La NBA ne marque qu’une très petite pause, puisque dès demain des matchs auront lieu. Ils concerneront Boston (7e), Washington (8e), Indiana (9e) et Charlotte (10e). Les Wizards ont battu les Hornets la nuit dernière pour le dernier match de saison régulière, tandis qu’Indiana s’est défait des Raptors, déjà éliminés depuis un petit moment. Dur retour sur terre pour Toronto. La nuit a surtout été marquée par le fait que toutes les franchises ont joué la même soirée, ce qui n’était plus arrivé depuis des dizaines d’années.

Brooklyn a notamment sécurisé sa seconde place, malgré le load-management d’Harden. Un peu plus tôt dans la semaine, ce sont les 76ers – qui n’avaient plus décroché ce titre depuis l’époque Allen Iverson – qui ont remporté la conférence Est. Une première depuis 2001. Enfin à l’Ouest, Utah l’emporte aussi malgré une lutte acharnée avec les Suns de Phoenix. La bande de Monty Williams est devenue l’une des franchises les plus impressionnants cette année, et c’est une juste récompense. Pour les Mormonts, l’époque Stockton/Malone se rappelle à leurs bons souvenirs. C’est le premier titre de conférence glané par Utah depuis 1998.

Un Hall of Fame particulier

Cette semaine, Kobe Bryant, Tim Duncan, Kevin Garnett, Tamika Catchings, Kim Mulkey, Barbara Stevens, Eddie Sutton, Rudy Tomjanovich et Patrick Baumann ont été intronisés au Hall of Fame. Aussi, Bryant et Baumann sont les deux à l’avoir été à titre posthume. Pour le premier nommé, l’émotion était encore vive, un peu plus d’un an après son crash mortel en hélicoptère. La star des Lakers, 18 fois All-Star, double MVP des finales NBA, aux multiples distinctions, rejoint les plus grands noms du basketball mondial. Un point final à une carrière hors norme.

En bref

  • LeBron James et Anthony Davis ont fait leur retour du côté des Lakers. Le premier nommé s’est de nouveau blessé lors du dernier match contre les Pelicans, au niveau de la cheville.
  • Houston, Detroit et Orlando sont les trois franchises ayant le plus de chance de récupérer le prochaine numéro 1 de la Draft. Pour les Wolves, si leur pick n’est pas top 3, il sera envoyé chez les Warriors.
  • Au cours d’une semaine ou pas mal d’équipes ont tanké, de jeunes pousses se sont illustrées, comme Tyrese Maxey, Moses Brown ou encore Cole Anthony, Aleksej Pokuševski et Onyeka Okongwu.
  • Irving est devenu le 9e joueur en NBA à conclure une saison en 50-40-90 (comprenez 50% de réussite au tir, 40% à 3-points en 90% aux lancers francs). Parmi les joueurs en activité, seuls Durant, Curry et Brogdon y sont parvenus avant lui.

Voici donc une fin de saison agitée à tous les étages, qui n’a rien à envier à un multiplex de Ligue 1, tant il y a eu de matchs à haute intensité toute la semaine. Direction maintenant les playoffs NBA, où c’est une toute autre histoire qui attend les joueurs. Entre le play-in opposant les Lakers aux Warriors, l’étonnante mais non moins alléchante affiche entre Knicks et Hawks, et les bonnes places de Utah et Phoenix, il va y avoir du sport ! 

Crédit photo une : @warriors

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire