ATP

Nouvel échec pour Benoît Paire

Après avoir réussi à mettre fin à sa série noire lors de son premier tour au tournoi de Córdoba en Argentine (6-2 6-4 face à Nicolas Jarry), le joueur français et tête de série n°2 du tournoi semblait vouloir reprendre le droit chemin, se sentant plus frais et moins restreint par les restrictions locales face à la pandémie. Malheureusement, l’espoir fut de courte durée puisqu’il tombe en quarts de finale, sans mettre en danger le joueur local Federico Coria (6-3 6-2), qui l’avait déjà battu en septembre 2020 à Roland Garros.

La résignation prend le dessus sur la frustration

Dans ce match, Benoît Paire se fait breaker une première fois dans le premier set, avant de recoller puis de perdre son service une seconde fois, et le perd à nouveau face à un adversaire qui se motive beaucoup, se sentant plus à l’aise face à son public. L’Argentin gagne donc la première manche facilement 6-3, ne faisant face qu’à une seule balle de break.

Dans le 2e set, on aperçoit le Français frustré, comme très souvent, il fait mine de jeter sa raquette plusieurs fois, et se retient, comme désabusé. Le scénario du second set est très similaire au premier, le joueur Argentin parvient à breaker son adversaire sans confirmer ce break, mais le gagne à nouveau puis le confirme, alors que le Français ne semble plus vouloir jouer ce match. Il trottine sur le terrain, montre des signes de frustration mais surtout de résignation, il ne donne pas l’impression de vouloir gagner ce match. Lors du dernier jeu du match, à 2-5, Benoît Paire est au service et joue des coups qu’il frappe sans conviction visible, et alors qu’il pourrait forcer son adversaire à servir pour le match, il enchaîne les points beaucoup plus rapidement, commence à servir avant que la balle du précédent point ait été ramassée, puis perd son service une ultime fois pour donner la victoire à son adversaire, pourtant beaucoup moins bien classé que lui (95e place mondiale, contre 29e pour le Français).

L’Argentin rejoint donc un autre joueur local en demi-finale qui a créé la sensation, âgé de 19 ans et classé 335e à l’ATP, en éliminant le Brésilien Thiago Monteiro (6-2 2-6 6-3), Juan Manuel Cerundolo.

 

Crédits photo : Antoine Couvercelle

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire