Open d'Australie

Open d’Australie : Arthur Fils pour une première

Pour son premier Grand Chelem, Arthur Fils semble apaisé. Le Français de 19 ans affrontera le Tchèque Jiří Veselý au premier tour ce mercredi.

“Mais c'est un des tournois que je rêvais de jouer. Et le Central m'a toujours fait rêver, j'espère que je vais pouvoir jouer dessus un jour.” Pour son premier Open d'Australie en carrière, Arthur Fils semble décontracté avant d'aborder le match ce mercredi à 1 h 00 du matin heure française. Dans des propos retranscrits par le journal l'Équipe, le Français explique son approche.

“Je vais m'entraîner une heure ou une heure et demie, juste histoire de taper sur le terrain pour voir ce que ça fait et, à partir de demain, je vais recommencer à mieux m'entraîner […] On a eu quatre bonnes semaines voire cinq de prépa. Puis Hong Kong, et je suis directement allé à Auckland, ça fait longtemps que je n'ai pas eu un jour off. Mais physiquement ça va, aucun souci. C'est le début de saison, il n'y a pas de lassitude mentale, au contraire je suis joyeux d'être sur le terrain. Je n'étais jamais venu ici, ni en Australie, parce que l'année où j'étais en juniors, il y a eu le Covid (2021) et le tournoi a été annulé.”

Stoppé avant la finale à Auckland

Battu par le Chilien Alejandro Tabilo (82e) 6-2, 7-5, Arthur Fils a échoué aux portes de la finale du côté de l'ATP 250 à Auckland. Le Français avait été également battu la semaine auparavant par Andrey Rublev (5e) à Honk-Kong en quart de finale. Cette saison, il est désormais entraîné par Sébastien Grosjean et Sergi Bruguera.

Passionné de sport et des Girondins de Bordeaux. Bercés par les arrêts de Cédric Carrasso, les coups de casque de Wendel et la finesse de Yoann Gourcuff dans un stade Chaban-Delmas en feu ! Fan de la Ligue des talents, sans oublier les coups de volant de Fernando Alonso, les attaques de Thibaut Pinot ou les atémis du général du ring Gunther.

Dernières publications

En haut