Au service !

Open d’Australie : des joueurs positifs à la Covid, d’autres contraints à l’isolement… où en est-on ?

Alors que le premier Grand Chelem de l'année doit débuter dans trois semaines en Australie, la Covid-19 continue de jouer les trouble-fête chez les joueurs et joueuses. Si certain(e)s ont pu entamer leur quarantaine comme prévu, d'autres ont été soumis(es) à des restrictions encore plus contraignantes. 

 

Murray et Keys contraints au forfait

Parmi les grands déçus de ses derniers jours, on retrouve le Britannique Andy Murray et l'Américaine Madison Keys. Tous les deux testés positifs il y a quelques jours, ils n'ont pu embarquer pour Melbourne, et ne pourront pas le faire dans des délais suffisants pour pouvoir respecter la quarantaine imposée à l'arrivée. Ce n'est donc pas encore cette année que l'ex-numéro un mondial retrouvera le public australien, qu'il avait quitté après une défaite en cinq sets face à Bautista Agut, en 2019. Un revers riche en émotion à l'issue duquel il avait avoué ne pas savoir si son corps lui permettrait de revenir jouer un jour à Melbourne.

 

L'exception Tennys Sandgren

Tennys Sandgren a également été testé positif peu avant de monter dans l'avion, mais il a malgré tout pu se rendre en Australie. Le quart de finaliste de l'an dernier est parvenu à démontrer aux autorités qu'il avait déjà contracté le virus en novembre dernier, et qu'il n'était plus contagieux malgré le résultat positif de son test à la Covid-19. “Quiconque voulant voyager vers l'Open d'Australie alors qu'il a été testé positif doit fournir un dossier médical détaillé comme preuve qu'il constitue un cas de coronavirus guéri et non contagieux. Dans le cas de Tennys Sandgren, qui a dévoilé avoir été précédemment testé positif à la fin du mois de novembre, il fallait que son dossier médical soit supervisé par les autorités de l'Etat de Victoria. Une fois cette vérification faite, il a été autorisé à voler” a clarifié l'organisation pour atténuer la polémique autour du cas de l'Américain.

 

Des joueurs privés d'entraînement

Dernier cas de controverse, la mise en quarantaine totale de plusieurs joueurs à leur arrivée à Melbourne, en raison de cas positifs dans leur avion respectif. Alors qu'un premier avion ralliant Los Angeles à l'Australie contenant notamment Victoria Azarenka, Sloane Stephens et Kei Nishikori avait décelé deux cas positif à son bord ce matin, un deuxième vol en provenance d'Abu Dhabi a connu même mésaventure. 23 joueurs se trouvaient à l'intérieur, dont la tenante du titre Sofia Kenin, Bianca Andreescu, Garbine Muguruza ou encore Angelique Kerber. Considérés comme des cas contacts, ces joueurs (au nombre de 47) ne pourront pas rompre leur quarantaine et bénéficier des cinq heures quotidienne d'entraînement normalement autorisées. Un vrai coup dur pour débuter l'année, qui devrait forcément les pénaliser à l'entame du Majeur australien.

Sofia Kenin shines in crunch time to win Australian Open title - Los  Angeles Times

Crédit : Los Angeles Times

 

Crédit photo de l'image en Une : We Love tennis

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début