Open d’Australie (F) : Preview finale femme

0

Celui qui a parié sur une finale opposant Sofia Kenin à Garbine Muguruza ce samedi est très certainement sur une île paradisiaque ou sur un gigantesque yacht à l’heure qu’il est. Les deux joueuses ont surpris en battant chacune des joueuses mieux classées qu’elles. Retour sur leur parcours et leurs chances samedi matin (9h30 heure française).

 

Muguruza, 30 mois après

Ancienne numéro 1 mondiale, double vainqueure de Grand Chelem, Garbine Muguruza avait quelque peu disparu des radars depuis 2 ans. Comme après son titre à Roland Garros en 2016, elle a eu du mal à confirmer suite à son succès à Wimbledon. Malgré une demi à Paris en 2018, l’attente fut longue pour l’Espagnole. La revoilà en finale de Grand Chelem, 2 ans et demi après. Lors de cette quinzaine, Muguruza a retrouvé son tennis ultra-agressif qui fait sa force. Elle s’est en plus sortie d’un tableau pas évident. Victorieuse de 3 top 10 : Halep en demi, Bertens en huitième et une démonstration contre Svitolina au 3ème tour. C’est finalement lors des deux premiers tours qu’elle a connu le plus de difficulté en perdant 1 set contre Rogers et Tomjlanovic. Toutefois, elle a montré une autre facette dans son jeu. Notamment lors de sa demi contre Halep, elle a su défendre à merveille poussant la Roumaine à la faute ou en la contrant. Le retour de Conchita Martinez dans sa team n’y est peut-être pas étranger. En effet, l’ancienne championne espagnole avait déjà accompagné sa compatriote en 2017 ; elles se sont de nouveau réunies en fin de saison dernière. Ensemble, elles ont atteint les sommets et son prêtes à les retrouver.

 

Kenin, entre insouciance et confirmation

La jeune joueuse américaine de 21 ans ne cesse de progresser. Victorieuse de ses trois premiers titres en 2019, Sofia Kenin franchit un nouveau cap en atteignant sa première finale de Grand Chelem. Elle s’était révélée l’an passé en battant sa compatriote Serena Williams à Roland Garros. 15ème mondiale, elle est assurée de faire sa première apparition dans le top 10 lundi. Coachée par son père, elle a la hargne qui caractérise les joueurs américains et rentre sur un terrain certaine d’être capable de remporter n’importe quel match. Très solide du fond du court, elle commet très peu de fautes directes quand l’échange s’installe. Elle est par ailleurs capable de frapper très fort des deux côtés et de dicter le jeu quand elle a les deux pieds dans le terrain. Durant cette quinzaine, elle n’a perdu qu’un seul set, c’était lors de son affrontement contre la benjamine du tournoi, Cori Gauff. A la différence de son adversaire, jusqu’en demi, elle n’a pas eu à affronter de tête de série. En revanche, pour rejoindre la finale, elle a épinglé, pour la troisième fois, une numéro une mondiale, en la personne d’Ashleigh Barty, chouchou du public. Nul doute qu’elle entrera sur la Rod Laver Arena sure de ses forces et pleine d’ambitions demain.

Les clés du match

Le premier point qui devrait jouer dans cette confrontation est, comme très souvent dans le tennis, l’expérience à ce stade en finale de Grand Chelem. L’une jouera sa troisième quand l’autre découvrira ce type de match. Pour l’Américaine, il faudra rentrer dans son match dès les premiers échanges et éviter de montrer des signes de stress ou de doute. Il s’agira de leur second affrontement. Kenin a remporté le premier à Pékin en Septembre dernier, mais ça ne sera pas la même Muguruza qu’elle aura en face d’elle en finale.

La fraîcheur physique devrait jouer un rôle important. Même si elles n’ont pas eu de match marathon, les deux ont chacune eu une demi-finale éprouvante. L’Espagnol avait l’air exténuée à la fin de son 2ème set face à Halep. La chaleur des derniers jours devrait laisser place à des orages demain : l’humidité sera donc très haute, à voir comment les deux vont réagir à ces conditions particulière.

Tactiquement enfin, on devrait voir une opposition de style. Muguruza dictera très certainement le jeu en tentant de rentrer dans le terrain. Kenin devra réussir à la contrer et à profiter de la moindre baisse de régime de la double lauréate en Grand Chelem. Comme souvent à ce niveau, le service aura une part très importante compte de la qualité de chacune de ces joueuses dans ce compartiment.

 

J’espère vous avoir donner envie de rater votre grasse matinée du samedi pour regarder cette finale aussi inattendue qu’explosive. Un petit prono ? Muguruza en 3 sets, elle aura en sa possession 3 des 4 Grand Chelem. Réponse demain matin !

 

Source Image en Une : Le Soir

Ligue 1

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here