Tennis

Open d’Australie : Opération (re)conquête chez les filles

Orphelin de la tenante du titre Serena Williams, le tableau féminin de l’Open d’Australie semble à la fois assez ouvert (comme souvent pour la WTA) mais malgré tout réservé à un cercle de joueuses assez fermé. En effet, difficile d’imaginer une joueuse hors du Top 30 triompher à Melbourne, comme ce fut le cas la saison dernière pour Jelena Ostapenko à Roland-Garros et Sloane Stephens à l’US Open. Les dernières semaines nous ont déjà donné pas mal d’indications. Décryptage.

Orphelin de la tenante du titre Serena Williams, le tableau féminin de l’Open d’Australie semble à la fois assez ouvert (comme souvent pour la WTA) mais malgré tout réservé à un cercle de joueuses assez fermé. En effet, difficile d’imaginer une joueuse hors du Top 30 triompher à Melbourne, comme ce fut le cas la saison dernière pour Jelena Ostapenko à Roland-Garros et Sloane Stephens à l’US Open. Les dernières semaines nous ont déjà donné pas mal d’indications. Décryptage.

Kerber et Wozniacki en mission

Tête de série numéro 1 lors de la précédente édition, Angélique Kerber est aujourd’hui redescendu au 22e rang mondial. Vainqueur ici en 2016 mais auteur d’une saison 2017 pour le moins chaotique, l’Allemande sera en opération reconquête à Melbourne. Et ce n’est pas son début de saison 2018 qui va nous faire dire le contraire ! Auteur d’un sans faute à Perth pour le compte de la Hopman Cup (4/4), “Angie” a samedi remporté le tournoi de Sydney, après notamment des victoires sur Venus Williams, Dominika Cibulkova ou encore Barty. Plus que les résultats, la gauchère impressionne sur le plan du jeu, avec une frappe de balle longue, lourde, et surtout une régularité retrouvée. Rien ne semble pouvoir nous empêcher de penser à la native de Brême comme à une des principales favorites au titre. Seul ombre au tableau… son tableau justement. Elle rencontrera sa compatriote Friedsam au premier tour (et on sait que les confrontations entre joueurs du même pays peuvent parfois nous réserver des surprises), avant de potentiellement croiser la route de la tsarine Maria Sharapova, puis de Garbine Muguruza au 4e tour. L’attendrait ensuite un quart face à (on l’espère) Caroline Garcia puis une confrontation avec la numéro une mondiale Simona Halep en demi-finale. Pas simple donc, mais le niveau affiché ces dernières semaines rassure.
Résultat de recherche d'images pour "kerber 2018"
Caroline Wozniacki est également une candidate très sérieuse au titre. En effet, la Danoise reste sur un titre au Masters de Singapour en fin de saison dernière et vient de récupérer la deuxième place mondiale. Elle sera donc tête de série numéro deux en Australie et aura comme principales adversaires dans son quart de tableau Dominika Cibulkova (26e), Coco Vandeweghe (10e) et Jelena Ostapenko (7e). Elle dispose donc d’un tableau plus jouable que certaines autres favorites jusqu’aux quarts de finale. Si elle réussit à rallier le dernier carré, Venus Williams ou Elina Svitolina pourrait se dresser sur sa route de la finale. Pour son seul tournoi de l’année à ce jour, elle a atteint la finale à Auckland la semaine dernière (perdue face à Julia Goerges). Vu le niveau de jeu et la confiance accumulée ces dernières semaines, la consécration  pourrait pourquoi pas venir de façon assez inattendue pour “Woz” (elle qu’on attendait beaucoup en Grand Chelem lorsqu’elle était numéro une mondiale mais qui n’a jamais réussi à aller décrocher le Graal).

Des outsiders en nombre :

Si on vous parlait du fait que le tableau soit une nouvelle fois assez ouvert malgré quelques joueuses au-dessus du lot, c’est aussi parce que derrière les deux joueuses citées précédemment, il y a embouteillage ! Simona Halep et Elina Svitolina, traditionnelles favorites lors des dernières levées du Grand Chelem mais qui n’ont jusqu’alors jamais réussit à franchir le cap ? Possible, mais le tableau ne leur est pas vraiment favorable, surtout pour l’Ukrainienne qui se retrouve avec Venus Williams, Sloane Stephens et Julia Goerges dans sa partie de tableau. Justement, la transition est toute trouvée puisque Goerges pourrait aussi à avoir son mot à dire à Melbourne. Douxième mondiale, l’Allemande reste sur 14 victoires et 3 titres consécutifs (avec des victoires sur Vandeweghe ou Wozniacki notamment). Juste derrière, on retrouve des joueuses comme Karolina Pliskova, Garbine Muguruza (qui ressent quelques gênes physiques depuis le début de l’année avec un abandon à Brisbane et un forfait à Sydney). On peut aussi penser à des joueuses comme Vandeweghe ou Cibulkova, qui affichent un très bon niveau de jeu dernièrement et qui ont déjà performé en Grand Chelem.
Coté française, c’est pas la joie… Entre Kristina Mladenovic qui tentera d’éviter une quinzième défaite d’affilée, Caroline Garcia qui a abandonné à Brisbane sur blessure, et un tirage défavorable pour les autres, il ne faut, comme chez les garçons, pas forcément s’attendre à un grand cru français chez les Aussies. M’enfin, restons optimistes, cela ne coûte rien, après tout.
 Résultat de recherche d'images pour "garcia caroline 2017"

Le tableau :

Les quarts de finale potentiels :
[1] Halep – Pliskova [6]
[3] Muguruza – Garcia [8]
[5] V.Williams – Svitolina [4]
[7] Ostapenko – Wozniacki [2]

Les 10 matchs qu’on aimerait voir pendant la quinzaine :
– Cibulkova – Vandeweghe (3e tour)
– Halep – Kvitova (3e tour)
– Kerber – Sharapova (3e tour)
– Venus Williams – Goerges (4e tour)
– Mladenovic – Keys (3e tour)
– Garcia – Mladenovic (4e tour)
– Stephens – Svitolina (4e tour)
– Svitolina – Venus Williams (Quart de finale)
– Garcia – Kerber (Quart de finale)
– Kerber – Wozniacki (finale)

Retrouvez le tableau complet sur : https://ausopen.com/draws?events=2446&player=

Grégoire Allain (@gregoirealn)



Sport en directMercato Football Ligue 1
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
felis quis libero nunc facilisis ipsum risus. id, elit. in ultricies nec