Open de Chartres 2019 : la journée des mondialistes

A quelques semaines des championnats du monde de Gwangju, les bleus se retrouvent dans le bassin de Chartres pour se confronter à l’élite mondiale. WeSportFR vous offre un récapitulatif de la journée de mardi pour les onze qualifiés tricolores aux mondiaux.

Evidemment, ce n’est pas dans le bassin de l’Odyssée que nous verrons des records de France tombés. A quelques semaines des championnats du monde organisés à Gwangju, l’heure est à la préparation pour les onze nageurs et nageuses tricolores qualifiés. Tenu sur deux jours, l’Open de Chartres permet tout de même d’avoir un léger aperçu sur l’état de forme de chacun et chacune.

Bonnet seule bleue vainqueur

Chez les dames, seule Charlotte Bonnet, leader de l’équipe de France féminine, a trouvé la victoire. Sur l’une de ses courses fétiches, le 100 mètres nage libre, Bonnet a tenu son rang après une superbe bataille avec Femke Heemskerk (victoire en 54’17). La niçoise, partie sur des bases moins élevées que son adversaire, a su remettre un coup de collier dans le deuxième 50 mètres pour toucher deux centièmes devant Heemskerk. Encourageant. Marie Wattel a elle pris la cinquième place de la distance. La lilloise a aussi pris une belle médaille d’argent sur 50m papillon (26’17).

Ses compatriotes ont dû faire face à une belle adversité. Fantine Lesaffre n’a pas prise part au 400m 4 nages, sa course aux mondiaux. La championne d’Europe a préféré s’aligner sur le 200m papillon. Bien partie et passée devant l’italienne Aurora Petronio, Lesaffre a légèrement craqué sur le deuxième 100m, laissant la victoire à Petronio (2’12’66). A l’arrivée, elle signe le deuxième temps de la finale en 2’13’33.

Dernière qualifiée féminine pour les mondiaux, Beryl Gastaldello était engagée sur le 100m nage libre et le 50m brasse. Qualifiée sur cette distance en Corée du Sud, Gastaldello a pris la troisième place du 100 libre en 54’32. Un temps correct à quelques semaines de l’échéance. Son 50m brasse fut plus compliqué évidemment, avec une quatorzième place finale.

Metella, Aubry et Stravius en or

Chez les messieurs, plusieurs qualifiés ont tenu leur rang. A commencer par Mehdy Metella, leader de l’équipe de France masculine. Sur sa course de prédilection, le 100m papillon, le guyanais a d’abord géré en séries avant de lâcher les chevaux en finale. Le recordman de France de la distance s’est imposé en 51’44. Un temps forcément loin de son record, mais son premier 50m laisse entrevoir de belles choses pour les semaines à venir.

Jérémy Stravius a lui aussi trouvé le chemin de la victoire sur l’une de ses deux courses pour Gwangju. Aligné sur le 50m dos, l’amiénois a rempli son contrat avec un 25’09 très encourageant sous le soleil écrasant de Chartres. Sur l’autre course où il était engagé ce mardi, le 100m papillon, Stravius a signé le premier temps des séries en 52’30, avant de déclarer forfait pour la finale l’après-midi.

Troisième et dernier vainqueur du jour chez les qualifiés, David Aubry a remporté le 1500m nage libre à la suite d’un superbe combat avec Damien Joly, autre qualifié. Comme aux France élite à Rennes, c’est Aubry qui a touché devant pour une petite seconde (15’19’80).

Sinon, Clément Mignon a pris la quatrième place de la finale du 50m nage libre en 22’42. Le nageur marseillais peut avoir quelques regrets puisqu’il avait réalisé le deuxième temps le matin en séries (22’10). Pour deux centièmes, Mignon a laissé échapper le podium au  profit de Maxime Grousset, l’un des quatre nageurs à composer le relais 4x100m nage libre aux mondiaux. Enfin, Tom Paco Pedrona, le quatrième homme du relais bleu, n’a pu prendre son ticket pour la finale. Il s’est donc contenté d’une cinquième place en finale B.

Demain, suite et fin d’une compétition qui s’annonce encore relevée !

SOURCE PHOTO : Stéphane Kempinaire

Poster un commentaire

velit, elit. justo consequat. sit Curabitur Phasellus ipsum commodo