Giro

Parcours Giro 2022 : le Tour d’Italie 2022 en détail

Parcours Giro 2022

Partant de Budapest et se terminant à Vérone après avoir remonté la botte de l'Italie depuis la Sicile, le parcours Giro 2022 d'Italie a de quoi plaire à tous. Six étapes de sprint, six étapes vallonnées, deux contre-la-montre et six étapes de montagne – dont les arrivées au sommet de l'Etna, du Blockhaus et de la Marmolada – font du parcours Giro 2022, un parcours équilibré, multiforme et rythmé.

La 105e édition du Giro d'Italia, qui se déroulera du vendredi 6 au dimanche 29 mai, débutera en Hongrie avant de se déplacer vers le sud, en Sicile. Les coureurs remonteront ensuite vers le nord, vers les habituelles épreuves de haute altitude dans les Alpes et les Dolomites, avant un contre-la-montre final à Vérone.

Le parcours, qui s'étend sur 3 410 kilomètres et comprend 51 000 mètres de dénivelé, favorise les coureurs offensifs qui sont forts à la fois contre la montre et dans les montées.

Parcours Giro 2022 : Budapest, enfin te voilà !

Deux ans après la date initialement prévue, la Hongrie a enfin droit à son grand départ. La pandémie mondiale a mis fin au plans initial de 2020 où les organisateurs avaient rapatrié le grand départ dans la banlieue de Palerme. Même chose en 2021 où dans un contexte sanitaire tendu, le Giro avait choisi Turin pour son départ. Mais la Hongrie est de nouveau au programme en mai prochain avec un programme atypique et une étape en ligne, une première depuis 2017.

Un puncheur en rose en Hongrie

Filippo Ganna a parfaitement démarré son premier Giro en 2019 avec un maglia rosa à la première occasion en remportant le contre-la-montre d'ouverture. L'Italien a réussi le même tour de force un an plus tard – mais même lui aura du mal à faire un triplé. En effet, le premier contre-la-montre de la course en 2022 aura lieu le deuxième jour, après une étape d'ouverture qui se terminera par une forte montée.

Partant de la capitale Budapest, l'étape de 195 km est en grande partie plate, à l'exception d'une montée de 5,5 km vers l'imposante citadelle qui surplombe la ville de Visegrad. Une pente moyenne de 6% étouffera les chances des sprinters et donnera à un puncheur une chance précoce de porter du rose.

Parcours Giro 2022 : un contre-la-montre le deuxième jour

De retour à Budapest – qui n'a pas pu accueillir une étape en centre ville un vendredi très fréquenté – le contre-la-montre de 9,2 km suit un schéma similaire : pratiquement plat tout au long du parcours jusqu'à une montée de 1,3 km jusqu'à la ligne. Il s'agit d'un parcours technique qui serpente dans le centre de Budapest et comporte des virages serrés de part et d'autre du Danube. Les coureurs s'attaquent ensuite à la montée vers la vieille ville sur la colline du château, avec une arrivée de carte postale sur la place de la Sainte-Trinité. Si la pente moyenne est de 5 %, les premières pentes atteignent deux chiffres. Ganna, le favori, gagnera-t-il assez de temps pour passer en rose ? Seul le temps nous le dira.

Six étapes pour les sprinteurs 

Le parcours Giro 2022 comporte 6 étapes à priori pour les purs sprinteurs. La troisième et dernière étape en Hongrie – la plus longue de la course avec 201 km – est une étape plate qui donnera aux sprinters leur première chance de briller et de prendre de l'avance au classement ciclamino.

Cinq autres étapes à prédominance de plat sont parsemées au cours de la course, ce qui devrait donner lieu à des sprints groupés palpitants. La cinquième étape (172 km, de Catane à Messine) comporte une montée difficile de catégorie 2 au milieu, mais elle arrive suffisamment tôt pour que tout se remette en place à temps pour le final de la course.

De retour sur le continent, la 6ème étape (192 km, de Palmi à Scalea) sera sans aucun doute une épreuve de force pour les ciclaminos, tandis que la 11ème étape (201 km, de Santacangelo di Romagna à Reggio Emilia) est un parcours plat comme une pizza le long d'une route romaine qui ne fait pas le moindre pli sur la majeure partie des 200 km de course.

Avant les Alpes, il y aura la 13ème étape (157 km, de San Remo à Cuneo) avant que la 17ème étape (177 km, de Borgo Valsugana à Treviso) ne s'interpose avant les dernières difficultés de ce Giro 2022.

Parcours du Tour d'Italie 2022 : seulement 4 arrivées au sommet

Le parcours Giro 2022 comporte six arrivées au sommet. Si l'on ne tient pas compte de l'ascension de la citadelle de Visegrad le jour de l'ouverture, la première des quatre arrivées au sommet a lieu lors de l'étape d'ouverture en Sicile, avec la confrontation presque omniprésente au milieu des cendres volcaniques noires de l'Etna. La quatrième étape, longue de 166 km, comprend 3 590 mètres de dénivelé et s'attaque à des routes roulantes avant la montée finale vers le Rifugio Sapienza. La montée commence par s'élever via Ragalgna – l'approche où Estaban Chaves a gagné en 2018 – avant de basculer du côté de Nicolosi pour les 14 km finaux, reflétant la victoire d'Alberto Contador en 2011.

“La première arrivée en côte sur l'Etna sera importante et pourrait vraiment couper du GC ceux qui ne sont pas à 100% de leur forme pour la première semaine de course”, a déclaré le vainqueur de 2021, Egan Bernal lors de la présentation de la course, bien que le colombien ne sera finalement pas présent suite à terrible chute survenue en janvier.

La prochaine arrivée en côte intervient sur le continent, dans les Apennins le deuxième dimanche de la course, avec les 187 km de l'étape 9 menant les coureurs au redoutable Blockhaus, qui est utilisé pour la première fois depuis la victoire de Nairo Quintana en 2017. L'étape compte près de 5 000 m de dénivelé, dont une double ascension sans précédent du Blockhaus : d'abord par le Passo Lanciano, puis depuis Roccamorice, où les 10 km finaux affichent une pente moyenne de 9,4 %.

Il reste encore une semaine avant la troisième arrivée au sommet de la montée de deuxième catégorie de Cogne, dans le Val d'Aoste, dans les Alpes occidentales. La 15ème étape, longue de 177 km, comprend également les ascensions de Les Fleurs et Verrogne avant une ascension finale graduelle utilisée pour la dernière fois en 1985, lorsque l'Américain Andy Hampsten a remporté la victoire.

La quatrième et dernière confrontation au sommet aura lieu l'avant-dernier jour de la course entre Belluno et le majestueux glacier de la Marmolada. Une journée redoutable dans les Dolomites se déroule sur 167 km, avec des montées difficiles au Passo San Pellegrino et au Passo Pordoi, avant la bataille finale au Passo Fedaia.

Pour beaucoup, la 20ème étape est l'étape reine de la course, avec le raide San Pellegrino qui arrive après une course de 60 km sur des routes de vallée. Le Pordoi est le Cima Coppi, le point culminant de la course, et est abordé par son côté le plus facile, mais il n'y a nulle part où se cacher dans la dernière montée, où la pente atteint 12 % sur une portion de trois kilomètres de route étroite et droite avant un autre segment à deux chiffres près du sommet.

Deux autres étapes de montagne

Le parcours Giro 2022 comporte également deux autres étapes de montagne. La dernière semaine de la course commence par deux étapes de montagne consécutives avec une arrivée en descente. La 16e étape, longue de 200 km, est une véritable merveille – une course effrénée à travers la région viticole de Sforzato, qui commence près du lac de Garde et dont le point central est le tristement célèbre Mortirolo.

Tout d'abord, les coureurs s'attaqueront au difficile Goletto di Cadino pour la première fois en 24 ans. Le côté soi-disant plus facile du Mortirolo est suivi d'une montée courte mais raide vers Teglio, puis des 13,5 km de Santa Cristina, où Marco Pantani a laissé tomber Miguel Indurain et Evgeni Berzin avant de s'assurer le maglia rosa en 1998. Les six derniers kilomètres ont une pente moyenne de plus de 10% et ils sont suivis d'une descente rapide de 6 km jusqu'à la ligne à Aprica.

La 17ème étape commence par une montée dès le départ avec les coureurs qui s'attaquent au Passo del Tonale avant une longue descente progressive vers Trento. Après une courte montée vers Palu di Giovo, quelques routes roulantes sont suivies par le Passo del Vetriolo de cat. 1 abordé d'un nouveau côté, puis la pittoresque Salita del Menador, qui affiche une moyenne de 11,2 % sur les deux derniers kilomètres. Sept kilomètres de route roulante et de descente précèdent un final en légère montée à Lavarone. “Avec ces six étapes de haute montagne, il est clair que le Giro d'Italia 2022 sera encore une fois difficile”, a déclaré le champion en titre Bernal.

Six étapes pour les baroudeurs sur le parcours du Giro 2022

Le parcours Giro 2022 comporte six étapes pour les baroudeurs La septième étape (198 km, de Diamante à Potenza) comprend quatre ascensions classées, dont le double défi du Monte Sirino et du Monte Scuro, pour un total de 4450 m de dénivelé sur un terrain calabrais similaire à celui où Filippo Ganna a gagné en 2020.

Le lendemain, la huitième étape est une course en circuit de 149 km dans et autour de Naples, avec cinq ascensions du Monte di Procida, qui devrait susciter de l'agressivité.

La 10ème étape (194 km, de Pescara à Jesi) comporte deux parties : les 100 premiers kilomètres sont plats avant que le sprint intermédiaire ne précède un final ondulé avec trois ascensions de quatrième catégorie passant par Filottrano, la ville natale de feu Michele Scarponi. Une étape qui rappelle celle que Peter Sagan avait gagné en solitaire en 2020.

La douzième étape (186 km, de Parme à Gênes) présente une deuxième moitié vallonnée, avec le Monte Becco de catégorie 2 comme tremplin potentiel avant une arrivée rapide sur la côte tyrrhénienne. Plus tôt dans l'étape, le peloton montera le Passo del Bocco, où Wouter Weylandt a tragiquement perdu la vie lors du Giro 2011. Trois ascensions du Colle della Maddalena, de catégorie 3, constituent l'épine dorsale d'une étape 14 intrigante qui concentre 3 470 m de dénivelé en seulement 153 km entre Santena et Turin.

Enfin, le Santuario di Castelmonte sera le point d'arrivée de la 19ème étape, longue de 178 km, qui conduira les coureurs en Slovénie par le Passo di Tanamea avant de revenir en Italie par la difficile ascension de catégorie 1 du Monte Kolovrat.

Un dernier contre-la-montre pour conclure le Giro

Si nous avons déjà abordé le contre-la-montre de la deuxième étape en Hongrie, la course de vérité de la dernière journée devrait s'avérer bien plus importante dans la lutte pour le rose avec les favoris – après une dernière semaine difficile – s'attaquant à un parcours de 17,1 km à Vérone qui comprend la montée de Cat.4 de Torricella Massimiliana en plein milieu.

Le parcours Giro 2022 pour qui ?

Il est encore trop tôt pour savoir qui s'alignera au départ du 105ème Giro d'Italia, mais certains noms sont déjà quasiment assurés d'être présents à Budapest. Le double vainqueur du Giro Vincenzo Nibali devrait faire partie de l'équipe Astana et pourrait bien être soutenu par un autre coureur de retour, le Colombien Miguel Angel Lopez.

Alors que le champion en titre Egan Bernal est forfait pour le reste de la saison, son coéquipier de l'équipe Ineos Grenadiers Richard Carapaz, champion 2019, cherchera à ajouter un autre maglia rosa à son palmarès. Le Portugais Joao Almeida sera probablement le fer de lance de l'équipe UAE Team Emirates après avoir quitté Deceuninck-QuickStep et le jeune homme de 23 ans a certainement l'expérience et l'armure pour se battre pour le rose.

Nous pourrions également voir le Néerlandais Tom Dumoulin viser la course qu'il a remportée en 2017 dans la prochaine phase de son retour pour Jumbo-Visma. D'autres coureurs de seconde zone qui pourraient bien considérer le Giro comme une course plus réaliste que le Tour sont Simon Yates (Team BikeExchange), Mikel Landa (Bahrain Victorious) et Aleksandr Vlasov (Bora-Hansgrohe). Après des débuts plutôt timides en 2021, suite à sa blessure, Remco Evenepoel (Deceuninck-QuickStep) espère revenir plus fort et en meilleure forme, tant physiquement que mentalement.

Et enfin, avec le départ de la course à Budapest, gardez un œil sur le tyro hongrois Atilla Valter, qui a terminé à une impressionnante 14ème place l'année dernière pour Groupama-FDJ après avoir passé trois jours avec le maglia rosa.

Dernières publications

En haut