Paris Grand-Slam : les français engagés

0
Ligue 1

Après la présentation des féminines engagées pour le Paris Grand Slam, voici la sélection masculine de l’équipe de France de judo que l’on retrouvera sur le tatami parisien dès demain, 8h00 !

Comme pour nos championnes, Wesportfr vous propose une revue d’effectif et les attentes que l’on peut avoir pour ces garçons, dont un certain Teddy Riner.

 

La sélection masculine :

* : champion de France en titre, automatiquement qualifié pour le Paris Grand Slam

-60kg :

Jolan FLORIMONT : (Champion de France 2017, 3ème aux Championnats d’Europe juniors 2016)

Walide KHYAR : (Champion d’Europe 2016, 2ème au Grand Chelem d’Abu Dhabi 2019)

Vincent LIMARE : (Champion de France 2018, 2ème aux Universiades 2017)

Luka MKHEIDZE : (7ème aux Championnats d’Europe 2019, 2ème au Grand-Prix de Cancun 2018)

Ce que l’on peut attendre dans la catégorie :

Absent un long moment pour blessure, Walide Khyar semble avoir retrouvé de bonnes sensations lors de ses dernières sorties. Mais pendant son absence, Luka Mkheidze en a profité pour se rapprocher des leaders mondiaux de la catégorie et s’inscrit maintenant comme candidat crédible au podium.

Un peu plus jeune ou un peu plus en retrait, Jolan Florimont et Vincent Limare pourront tout de même espérer rentrer dans les points si le tirage au sort leur évite les têtes de série.

-66kg :

Kevin AZEMA : (Champion de France 2018, 1er à l’European Cup du Luxembourg 2019)

Mathias BOUCHER : (Champion de France 2015, 7ème au Grand-Prix d’Israël 2019)

Kilian LE BLOUCH : (1er du Grand Chelem d’Ekaterinbourg 2019, 5ème du Paris Grand Slam 2018)

Reda SEDDOUKI* : (7ème aux Championnats d’Europe juniors 2018, Champion de France juniors 2018)

Ce que l’on peut attendre dans la catégorie :

Dans cette catégorie très dense au niveau international, seul Kilian Le Blouch a une expérience significative du plus haut niveau et reste sur une très bonne année 2019. Cependant, les trois autres engagés ont déjà montré de bonnes choses lors de rencontres importantes et pourront compter sur l’appui du public parisien pour tenter l’exploit.

-73kg :

Benjamin AXUS* : (3ème du Grand Chelem d’Ekaterinburg 2017, Champion de France 2016)

Guillaume CHAINE : (1er du Grand-Prix de Tbilisi 2019, 5ème du Grand-Prix de Marrakech 2019, 7ème du Paris Grand Slam 2019)

Luca OTMANE : (Champion de France 2018, 3ème à l’European Cup de Malaga 2017)

Théo RIQUIN : (3ème aux Championnats de France 2019, 5ème à l’European Cup de Luxembourg 2019)

Ce que l’on peut attendre dans la catégorie :

On peut attendre sans aucun doute du spectacle. Catégorie reine de la première journée, le Paris Grand Slam sera l’occasion de voir le combat à distance entre les japonais Hashimoto (Champion du Monde 2018) et Ebinuma (triple Champion du Monde dans la catégorie inférieure) qui tenteront de se retrouver en finale.

Au milieu de ces deux phénomènes, il faudra espérer que les français arrivent à se raccrocher au train qui mènera au podium.

 -81kg :

Alpha DJALO : (7ème aux Championnats d’Europe 2018, 2ème au Grand Slam de Düsseldorf 2018)

Nicolas CHILARD : (Champion de France 2018, 3ème à l’European Cup de Tallinn
et du Luxembourg)

Quentin JOUBERT* : (Champion de France 2017, 3ème à l’African Open de Tunis et Casablanca 2017)

Brahima KEITA : (Champion de France 2017, 3ème aux Championnats de France 2019)

Ce que l’on peut attendre dans la catégorie :

Dans cette catégorie fournie, il semble difficile de trouver un leader. En effet, que ce soit au niveau des judokas français ou internationaux, le leadership semble changer au gré des ans et des compétitions. Dès lors, une médaille à Paris peut relativement facilement ouvrir la voie à d’autres sélections internationales et pourquoi pas au voyage à Tokyo ?!

-90kg :

Maxime AMINOT : (3ème aux Championnats de France 2019 et 2018, 2ème à l’European Cup de Sarajevo 2018)

Axel CLERGET : (3ème aux Championnats du Monde 2018 et 2019, 7ème au Paris Grand Slam 2019 et 3ème en 2018)

Alexis MATHIEU : (Vice-champion de France 2019, 5ème aux Championnats du Monde juniors 2019)

Loris TASSIER : (Vice-champion de France 2018 et 3ème en 2019, 7ème aux Championnats du Monde juniors 2017)

Ce que l’on peut attendre dans la catégorie :

Médaillé mondial ces deux dernières années, Axel Clerget fait figure de prétendant logique à une médaille olympique cet été. Malheureux l’année dernière ici même puisque contraint d’abandonner sur blessure, il y a fort à parier qu’il soit cette année dans un état d’esprit revanchard. Comme beaucoup cette compétition sera aussi pour lui l’occasion de prendre la température des adversaires et de travailler les lacunes identifiées d’ici les Jeux Olympiques.

S’agissant des autres français en lice, il faudra compter sur un tirage au sort quelque peu clément et un grand état de forme pour espérer passer les tours.

-100kg :

Clément DELVERT : (Vice-champion de France 2019, 2017, 2016, 7ème au Grand-Prix de Tbilissi 2019)

Alexandre IDDIR : (Champion de France 2018, 1er au Grand-Prix d’Israël 2019, 7ème au Paris Grand Slam 2019)

Cyrille MARET : (3ème aux Jeux Olympiques 2016, vice-champion d’Europe 2018 et 3ème en 2019)

Cédric OLIVAR* : (5ème au Grand-Prix de Tbilissi 2019, 1er à l’European Cup du Luxembourg et d’Odivelas 2019)

Ce que l’on peut attendre dans la catégorie :

Une des catégories avec le plus d’enjeu pour nos judokas français, et notamment Cyrille Maret et Alexandre Iddir. En effet, ce sera très surement l’un des deux qui sera aligné au Japon cet été, mais qui du médaillé olympique ou du marseillais, qui reste sur une meilleure dynamique lors des dernières sorties, aura les préférences des sélectionneurs ?

De leur côté, la tâche sera plus compliquée pour Clément Delvert et Cédric Olivar, moins habitués à ces rencontres de très haut niveau.

+100kg :

Luka LOMIDZE : (5ème aux Championnats du Monde juniors 2019, vice-champion de France juniors 2017 et 3ème en 2019)

Teddy RINER : (Champion Olympique 2012 et 2016, 10 fois Champion du Monde, Champion de France juniors 2005)

Emre SANAL : (Vice-champion de France 2019, 3ème à l’European Cup de Saarbruck 2016)

Joseph TERHEC* : (Vice-champion de France 2018 et 3ème en 2017, 3ème aux Championnats d’Europe juniors 2015)

Ce que l’on peut attendre dans la catégorie :

Le retour du roi Teddy ! Absent depuis sept ans du Paris Grand Slam, il ne revient pas que pour le plaisir de combattre devant un public conquis, mais surtout pour glaner les points indispensables à la qualification olympique et à une place de tête de série. On pourra donc compter sur une salle bruyante dimanche après-midi et espérer une Marseillaise chantée à tue-tête à 19h !

Malheureusement, en présence d’une telle superstar, ce sera compliqué pour les autres engagés d’attirer les projecteurs même s’ils pourront compter sur une salle qui scandera leur nom à chacun de leurs combats.

 

On connait les difficultés qu’à l’équipe de France masculine à performer sur les très grosses compétitions, à l’exception de quelques individualités. Ce Paris Grand Slam ne fait pas exception puisque les meilleurs mondiaux seront présents pour répéter leurs gammes dans l’optique des Jeux. Toutefois, le public parisien est connu pour être le meilleur du monde, capable de pousser ses chouchous à réaliser des exploits.

Enfin, la journée de dimanche sera à suivre sur l’Equipe 21 pour les images et sur Wesportfr pour un résumé complet, mais il faudra être rapide pour voir le grand Riner en action, lui qui n’a pas pour habitude de faire durer ses combats.

 

Crédit photo : FFJDA

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here