Paris-Roubaix 1984 : Sean Kelly enterre les espoirs de Rogiers

0

En l’absence du tout nouveau recordman de l’heure Francesco Moser, de Gilbert Duclos-Lassale, de Bernard Hinault et de Raas, tous les regards étaient portés sur Sean Kelly. Cependant, l’Irlandais a dû se méfier de Johan van der Velde, Kuiper, Marc Madiot et le ch’ti Alain Bondue. Kelly avait tbien débuté la saison des classiques avec deux deuxièmes places sur Milan-San Remo et sur le Tour des Flandres. Au programme de cette 82e édition de Paris-Roubaix, les coureurs avaient 265 kilomètres à parcourir.

D’abord, deux coureurs – le Français Alain Bondue et l’Allemand Gregor Braun – ont décidé de dynamiter la course. Le Français s’est isolé en tête lors du passage de la mythique Tranchée d’Arenberg. Cependant, son coéquipier Gregor Braun est revenu dans sa roue. Derriere, mes nombreuses chutes ont émaillé le peloton.

Puis, à la sortie du secteur de Wallers, le duo de l’équipe La Redoute a compté une minute trente d’avance et ont repris les deux derniers fuyards du matin : Lang et Hoofeditz. Cependant, ces derniers ont été lâchés bien logiquement peu après.

Ensuite, à l’arrière, les Néerlandais Kuiper et Zoetemelk, le duo de la Splendor Dhaenens et Verluys, ont imposé un gros tempo sur les pavés. Mais, Kelly les a suivi dans une grande facilité.

Par la suite, à Mons en Pévèle, Braun était victime d’une crevaison. Alors, son équipier l’a attendu. Alors qu’à l’arrière, ils n’étaient plus que sept coureurs avec Kelly : Kuiper, Verluys, Wijnants, Vandenbroucke, Van Der Velde, Hanegraaf et Rogiers.

À moins de 50 kilomètres de l’arrivée, Kelly a pris l’initiative d’attaquer.Seul, Rogiers l’a suivi grâce à un énorme effort. 9e du dernier Ronde, le Belge de 23 ans était un grand espoir qui a été champion du monde amateurs en 1981.

Après 25 bornes de poursuite, à Wannehain, la jonction a été faite avec le duo de tête. Alors, l’Irlandais a posé un petite accélération pour distancer Braun. À la sortie de ce secteur, trois hommes avaient encore l’ambition de gagner : Kelly, Rogiers et Bondue. Longtemps à l’avant de la course, Bondue est resté dans les roues pour récupérer. Aucun des trois hommes n’a cédé dans le terrible Carrefour de l’Arbre.

De son côté, Braun est repris par Johan van der Velde (Metauro Mobili). Tandis qu’un quatuor avec Kuiper, Hanegraaf(Kwantum), Versluys (Splendor) et Jean-Luc Vandenbroucke (La Redoute) s’est formé à un troisième échelon. Le Belge était en position d’attente.

Malheureusement, Bondue a connu une terrible chute dans l’avant-dernier secteur. Son vélo était fortement touché également. Malgré un énorme effort, il n’a pas pu revenir sur le duo.

Entré en tête sur le vélodrome de Roubaix, Rogiers (Splendor) a été mangé au sprint par Sean Kelly (Skil). Alain Bondue (La Redoute) a pris la troisième place à 36 secondes. À plus de 4 minutes 30, van der Velde a réglé Braun pour la quatrième place. Jean-Luc Vandenbroucke a pris la sixième place pour conclure une course incroyable de la part de la formation La Redoute.

Une semaine plus tard, Sean Kelly s’imposera lors de Liège-Bastogne-Liège. Alors que pendant l’été, il prendra la cinquième place du Tour de France remporté par Laurent Fignon.

Les vidéos de la course :

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here