NBA

Playoffs 2024 : Les Celtics atomisent Cleveland dans le Game 1 !

C'était le début du second tour des NBA Playoffs 2024 cette nuit à l'Est. Pour la première demi-finale de conférence, on retrouve deux équipes en forme, les Boston Celtics contre les Cavs de Cleveland. Émoussée par un game 7 contre les Magic d'Orlando , la franchise de Donovan Mitchell (33) n'a pas existé sur ce match et s'incline lourdement 120 – 95.

Jayson Tatum : Tous les héros ne portent pas de cap !

Tout l'effectif des Celtics a répondu présent pour ce match. Malgré la blessure de Kristaps Porziņģis, membre indispensable du 5 majeurs de Joe Mazzulla, les joueurs ont parfaitement pris le relai sur le parquet à l'image d'un Pritchard à 16 points en seulement 24″23 sur le court. Une domination sans égale qui s'est fait ressentir tout au long des 4 quart-temps, tous dominés par les Celtics :

QT1 : 40 – 34

QT2 : 19 – 15

QT3 : 33 – 28

QT4 : 28 – 18

Dans cette équipe bien huilée, on retrouve l'inarrêtable Jaylen Brown. L'ailier américain des Celtics a porté son équipe, en terminant meilleur scorer du match avec 32 points à 12/18 aux tirs dont un excellent 4/6 à 3 points. Mais ce qui fait la force de ces Celtics cette saison est également l'impact des autres joueurs que les “Jays” sur le court. Parmi eux, l'homme en forme du moment, Derrick White a encore sorti un grand match cette nuit : 25 points – 5 passes à 9/16 aux tirs. On peut aussi compter la très bonne performance de Jrue Holiday, toujours aussi utile en défense. Si tous ces joueurs brillent grâce à leurs statistiques individuelles, cela est grandement dû au travail de l'ombre de Jayson Tatum. Très attendu par les supporters, la star de cette équipe penne à sortir des performances aussi éclatantes que des Anthony Edwards, Jalen Brunson ou SGA avec seulement 18 points – 11 rebonds et 5 passes sur ce match. Pourtant, il n'est pas moins important pour son équipe qui gagne facilement ces matchs. La preuve, cette photo qui illustre une défense omniprésente, à 3 joueurs parfois, autour de Tatum. Une stratégie indispensable pour stopper l'ailier fort américain, mais qui ouvre des espaces pour les autres membres de l'effectif et que Jayson Tatum ne manque pas d'exploiter à travers des passes salvatrices au milieu des lignes. Alors certes, il n'aligne pas 4O points par match et ne sera certainement pas MVP de ces NBA finals, mais sa franchise gagne et pour lui, c'est le plus important.

La stratégie payante de Joe Mazzulla a permis aux Boston Celtics d'emporter le premier match de cette série. Avec un niveau de jeu pareil, on est plutôt d'accord avec la déclaration forte d'après match de Jaylen Brown : « Cela va être très difficile pour une équipe de nous battre 4 fois. » Est-ce enfin l'année du titre tant attendu du côté des Celtics ?

Né avec de l'ADN lyonnais et aussi avec la fierté de vivre l'une des plus grandes ères de l'équipe de France de football. À côté, c'est la NBA, le MMA, le cyclisme à moindre mesure et tous les sportifs français en général qui animent ma passion pour le sport au quotidien. Tellement hâte de couvrir les JO de Paris !

Dernières publications

En haut