ATP

Prévenez votre boss : demain aprèm, c’est férié.

L’histoire retiendra que c’est ce vendredi 7 juin 2019 que les planètes du tennis se seront alignées, une fois de plus. Roger Federer affrontera Rafael Nadal en demi-finale de Roland-Garros.

 

12h50 : tremblement de terre

 

Oui, les 4 têtes de séries de cette édition de Roland vont se retrouver dans le dernier carré, mais ce n’est pas uniquement cela qui nous attend, nous amateurs de Tennis. Pour la 39ème fois, Rafa et Roger vont croiser le fer en nous faisant partager une orgie de Tennis. Mais Roger n’a encore jamais battu Rafa durant les 5 précédentes confrontations sur la terre battue du côté de la Porte d’Auteuil. Alors pourquoi cette édition devrait-elle déroger à la règle ?

 

Victoire de Rafa en 3 sets et 1h30 de jeu ? Impossible !

 

Comment croire qu’un papy, serait-il le meilleur joueur de l’histoire du Tennis, pourra déloger le roi Nadal et ses 11 victoires à Paris? Lui qui, dans toutes ses confrontations face à Roger à Roland n’a réussi qu’à lui prendre uniquement 4 sets. Et bien Roger se bonifie encore mieux qu’un Pétrus, si son physique est forcément moins tonique que durant sa première jeunesse, Il est devenu le joueur le plus intelligent à être entré sur un court de Tennis. On pourra également rétorquer que Rafa n’est plus de première jeunesse lui non plus, lui qui a fait de son physique sa qualité principale.

Ne nous y méprenons pas, son statut de favori, Rafa l’a mérité. Il est tenant du titre, et probablement le meilleur joueur sur terre battue de l’histoire : il est à la maison. Mais il l’est tout autant que ne l’était Roger sur gazon, en 2008 à Wimbledon, quand tout le monde le voyait le Suisse déjà triomphant après une finale devenue légendaire. Mais ce fut bien le Majorquin qui s’imposa, laissant l’helvète avec ses larmes.
Ce vendredi 7 juin, ce sera la meilleure (dernière?) occasion pour Roger de lui rendre la pareille.

 

Ce sera beau, ce sera grand, ce sera légendaire

 

Quoi qu’il en soit, cette demie est inespérée. C’est pour cela qu’il faudra arriver demain matin au bureau. Regarder votre patron droit dans les yeux et lui asséner fièrement.

« N’espère pas compter sur ma productivité à partir de 12h50 ».

Après cela, il vous regardera béat, vous qui vous serrez ramené avec une télévision sous le coude. Vous la brancherez en plein milieu de votre open-space. Tous vos collègues vous remercieront. Grâce à vous, ils auront vécu un moment magique.

 

La 39ème confrontation de la plus grande rivalité de l’histoire du Tennis, mais, croisons les doigts, pas la dernière.

 

Crédit photo : Corinne Dubreuil

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
ante. elit. odio dapibus suscipit dictum vulputate, Curabitur porta. tristique ut sit