Basketball

Qualifications Coupe du Monde 2023 : La France en bonne posture avant la 2nde phase

qualifications coupe du monde 2023

En prenant le meilleur lundi soir sur une faible équipe de Hongrie (81-40), l’équipe de France termine le 1er tour des qualifications Coupe du Monde 2023 à la 1ère place du groupe E avec un bilan de 5 victoires pour 1 défaite. Les Bleus entameront la 2nde phase à la 1ère place du groupe K (les équipes gardent leurs résultats acquis pour la deuxième phase), à égalité avec la Lituanie. Retour sur cette fenêtre internationale, riche d’enseignements à 2 mois de l’Euro en Allemagne.

Qualifications Coupe du Monde 2023 : un accroc au Monténégro qui ne permettra aucun relâchement

Dans une poule abordable pour entamer les qualifications à la prochaine coupe du monde en 2023 (organisée par le Japon, les Philippines et l’Indonésie) avec la Hongrie, le Portugal et le Monténégro, l’équipe de France a (presque) parfaitement négocié ces événements. Auteur d’un début de qualifications maitrisé avec 4 succès en autant de rencontres, les Bleus ont cependant mordu la poussière vendredi dernier à Podgorica.

Face à une sélection que les Bleus avaient battu lors du match aller 73-67 dans les ultimes minutes, les Français s’attendaient à souffrir au retour au Monténégro. Pourtant privés de leurs 2 meilleurs atouts (Nikola Vučević des Bulls de Chicago et Bojan Dubljević du FC Valence), les Monténégrins ont montré du cœur devant leur public. Portés par Nemanja Radovic (15 points) et Nikola Ivanovic (10 points), le Monténégro a réussi à faire déjouer les Tricolores, avec une zone qui a perturbé le jeu offensif mis en place par Vincent Collet (1/15 à 3 points). Maladroit aux lancers-francs avec 12 points abandonnés sur la ligne, les Français ont pourtant cru faire le plus dur en prenant l’avantage à 46 secondes de la fin grâce à Mam Jaiteh 68-69. Mais ce diable de Nemanja Radovic, MVP du match, permit à son équipe de reprendre le leadership à 30 secondes de la fin 70-69. Un dernier tir raté trop court d’Elie Okobo, tout fraichement champion de France avec l’Asvel, et les joueurs du Monténégro explosèrent de joie. Une victoire importante pour ce petit pays qui leur donne encore des espoirs de qualifications pour la prochaine coupe du monde. Pour les Français, qui ont cruellement manqué d’agressivité en attaque comme en défense le coach Français, cette défaite pourrait peser lors du 2nd tour. Si le domaine intérieur (30 points et 15 rebonds en cumulés pour Vincent Poirier et Mam Jaiteh) a répondu présent, l’adresse extérieure a fui les Bleus (1/15 à longue distance et 20/32 aux lancers-francs).

Une bonne conclusion contre la Hongrie

Si les Français n’ont pas mis tout l’engagement nécessaire lors de leur match de vendredi selon Vincent Collet, une réaction était attendue pour la réception de la Hongrie. Une équipe Hongroise arrivée seulement quelques heures avant le match à cause des grèves dans les aéroports Européens mais déjà qualifiée elle aussi pour la 2nde phase. En rentrant immédiatement dans le match avec une pression défensive sur le porteur du ballon, à l’image de Yakuba Ouattara, l’équipe de France a étouffé son adversaire dès les 1ères minutes. Avec un Théo Maledon encore précieux à la mène et en percussion (15 points et 3 rebonds), les joueurs de Vincent Collet ont été sérieux et appliqués. Faisant la différence avant de rentrer au vestiaire (39-25 à la pause), l’activité de Terry Tarpey (5 points et 6 rebonds) et la présence de Mam Jaiteh sous le cercle (13 points et 7 rebonds) ont fait exploser les Hongrois en 2nde mi-temps et surtout dans le 3ème quart-temps, remporté 29-2. Un score final 81-40 pour conclure cette première phase, devant son public à Mouilleron-le-Captif. Place maintenant aux premiers matchs du 2nd tour fin août, qui serviront également de préparation à l’Euro en septembre, dans le groupe de la mort (Allemagne, Lituanie et Slovénie).

Quels joueurs à l’Euro en septembre ?

Cette fenêtre internationale a permis à Vincent Collet de faire une revue d’effectif avant d’annoncer la liste pour l’Euro 2022. Une liste qui devrait tomber la semaine prochaine.

Les joueurs absents qui intégreront l’équipe de France en août

Vincent Collet sait déjà qu’il devra faire sans 2 de ses cadres pour le championnat d’Europe en Allemagne, à savoir Nando De Colo (Asvel)et Nicolas Batum (Los Angeles Clippers), qui ont décidé de faire l’impasse sur cet événement mais qui seront de nouveau disponibles l’année prochaine pour la coupe du monde (si qualification) et les JO à Paris en 2024. La question se pose autour de Thomas Heurtel (Zénit Saint-Pétersbourg) qui a laissé entendre qu’il souhaitait peut-être faire l’impasse.

On sait tout d’abord que 5 joueurs devraient faire le retour pour la préparation : Evan Fournier (New York Knicks), Mousapha Fall (Olympiakos), Rudy Gobert (Minnesota Timberwolves), Timothé Luwawu-Cabarrot (sans contrat) et Guerschon Yabusele (Real Madrid). Une belle ossature pour construire un groupe visant la médaille d’or à Berlin.

Les tauliers

Présents lors de ce rassemblement, Andrew Albicy (Gran canaria) et Vincent Poirier (Real Madrid) apparaissent comme incontournables en sélection. Tout comme Amath M’Baye (Anadolou Efes Pilsen), qui bien qu’ayant manqué les JO pour cause de blessure, semble toujours dans les plans du sélectionneur.

Ils ont marqué des points durant ce rassemblement

Il y a 3 joueurs qui ont principalement attiré l’œil durant cette fenêtre internationale. À commencer par Théo Malédon. Absent de l’équipe de France depuis 2019, le meneur du Thunder d’Oklahoma City a montré tous les progrès accomplis durant ces 3 années outre-Atlantique. Tout comme Élie Okobo (Monaco). Capable d’évoluer sur le poste 1 et poste 2, le récent champion de France a marqué de gros points en vue d’une participation au prochain Euro 2022. Un problème de riche à la mène pour Vincent Collet, qui imposera des choix à faire ou des ajustements. Autre joueur ayant été précieux durant ces 2 matchs, et globalement dans ces qualifications coupe du monde 2023, Mam Jaiteh (Virtus Bologne). Le pivot, élu MVP de l’Eurocup impose sa puissance et son touché près du cercle. Mais l’imposante raquette Française pourrait l’empêcher de se rendre en Allemagne en septembre. Mention également pour Yakuba Ouattara (Monaco) et Terry Tarpey (Le Mans).

Les absents ont souvent tort

Si certains joueurs ont marqué des points aux yeux du sélectionneur, d’autres n’ont pas été à leur avantage. À l’image de Franck Ntilikina (Dallas Mavericks) et Isaia Cordinier (Virtus Bologne) qui, blessés, n’ont pu montrer leur talent et qui, à des postes bien chargés, pourraient le regretter. Petr Cornelie (Denver Nuggets) de son côté, n’a pas répondu aux attentes lors des 2 matchs et pourrait voir l’avion pour l’Allemagne décoller sans lui. Sans se montrer extraordinaire en juillet, Nicolas Lang (Limoges), Paul Lacombe (Asvel) et Louis Labeyrie (Valence) espèreront obtenir un strapontin pour l’Euro.

Qualifications Coupe du Monde 2023 : le classement du 1er tour

  • France 11 points (5 victoires et 1 défaite)
  • Monténégro 10 points (4 victoires et 2 défaites)
  • Hongrie 9 points (3 victoires et 3 défaites)
  • Portugal 6 points (0 victoire et 6 défaites)

Le classement du 2nd tour

Le groupe E, celui de la France, croise avec le groupe F. Les équipes gardent les résultats obtenus lors de la 1ère phase. Les 3 meilleures équipes seront qualifiées pour la prochaine coupe du monde en 2023 :

  • France 11 points (5 victoires et 1 défaite)
  • Lituanie 11 points (5 victoires et 1 défaite)
  • Monténégro 10 points (4 victoires et 2 défaites)
  • République Tchèque 9 points (3 victoires et 3 défaites)
  • Bosnie-Herzégovine 9 points (3 victoires et 3 défaites)
  • Hongrie 9 points (3 victoires et 3 défaites)

Présentation des 3 équipes que les Bleus affronteront en 2nde phase

Pour décrocher leur ticket pour la coupe du monde 2023, l’équipe de France devra obtenir 3 voire 4 succès pour assurer leur place au Japon, Indonésie et Philippines.

Lituanie, le pays du basket

C’est le gros morceau de cette 2nde phase pour l’équipe de France. Au pays où le basket est roi, les Français affronteront une équipe qui sera privée de ses meilleurs éléments (voir calendrier ci-dessous) pour ces qualifications coupe du monde 2023, c’est-à-dire Domantas Sabonis et Jonas Valanciunas, qui par contre seront bien présents lors de l’Euro. Les Lituaniens seront difficiles à manœuvrer sur leur parquet, mais le réservoir Français pourrait bien faire la différence.

Attention aux Tchèques

C’est le poil à gratter de ce groupe. 6ème lors des derniers championnats du monde en Chine, la République Tchèque ne cesse de progresser au fil des années. Leur axe 1-5, composé de Tomas Satoransky (Barcelone) et Jan Vesely (Barcelone) fait peur à toutes les défenses Européennes. Une équipe que les Bleus avaient surclassé lors des derniers JO 97-7, mais chaque match est différent. Une bonne préparation en vue de l’Euro et qui se disputera à Bercy le 24 août !

La Bosnie-Herzégovine sans pression

C’est l’équipe la plus faible sur le papier que les Bleus affronteront lors de cette 2nde phase. Avec sa star Jusuf Nurkic, qui pourrait être présent fin août, la Bosnie-Herzégovine devra réaliser un parcours sans faute pour obtenir sa qualification. La tâche ne sera pas simple pour les Bosniens, mais devant leur public, la possibilité de faire chuter le vice-champion Olympique reste une opportunité rare !

Qualifications Coupe du Monde 2023 : programme du 2nd tour

Mercredi 24 août 2022 : France – République Tchèque

Samedi 27 août 2022 : Bosnie-Herzégovine – France

Vendredi 11 novembre 2022 : Lituanie – France

Lundi 14 novembre 2022 : France – Bosnie-Herzégovine

Jeudi 23 février 2023 : République Tchèque – France

Dimanche 26 février 2023 : France – Lituanie

Dernières publications

En haut