Grand Chelem

Qualifs AO (1er tour) : douze français à la trappe, fiasco tricolore

Lors du 1er tour des qualifications de l'Open d'Australie, seize français étaient engagés sur l'ensemble des tableaux masculins et féminins. A l'arrivée, ils sont trop peu à avoir rallié le 2e tour. 

Ce bilan catastrophique pour les joueurs français, on s'en serait bien passé. En effet, trois quarts des joueurs et joueuses engagés sur le 1er tour des qualifications à Melbourne ont pris la porte. Un constat beaucoup trop faible et plus que décevant. Seulement quatre français iront au 2e tour des qualifications, sur les seize en lice…Cela nous rappelle d'anciens démons. Depuis plusieurs années, les qualifications françaises sont plus que chaotiques. Lors de la dernière édition en 2021, seulement trois tricolores sur quinze se sont qualifiés pour le tableau principal.  En 2020, deux français sur quatorze étaient passés. On n'espère, bien-entendu, ne pas connaître pire pour l'édition 2022. Même si c'est très mal parti. Les français sont-ils maudits à Melbourne ?

Gilles Simon, la grosse déception tricolore

L'ancien numéro 6 mondial était l'une des grosses attentes tricolores sur ces qualifications à l'Open d'Australie, au vu de sa partie de tableau plus qu'abordable. Auteur d'une très grosse passe à vide la saison dernière avec douze défaites de suite, il avait repris des couleurs en fin d'année avec un quart de finale à Moscou. Le Niçois avait aussi brillé en interclubs récemment avec des succès sur Benjamin Bonzi (65e ATP) et Marton Fucsovics (38e ATP). Mais comme souvent avec Gilles Simon, ça ne s'est pas passé comme prévu face au modeste Edward Winter, 1768e mondial. Le jeune pouce australien, seulement âgé de 17 ans (né en 2004), l'a emporté (6/3  1/6  6/3) devant le Français de 37 ans, classé à la 122e place.

A noter que le Niçois disputait ses premières qualifications en Grand Chelem depuis l'Open d'Australie en 2006, un retour manqué. Cas contact sur le dernier US Open et battu ici aux qualifications à Melbourne, Gilles Simon fait l'impasse sur un deuxième tournoi du Grand Chelem à la suite. Avant cela, il n'avait plus manqué un majeur depuis l'année 2013. Invité par les organisateurs, Edward Winter est la grosse sensation de ce 1er tour.  The Summer of Winter ?

Lestienne, Couacaud et Halys sauvent l'honneur chez les Français 

Sur les douze français présents dans le tableau des qualifications à Melbourne, ils ne sont que trois à avoir passé le cap du 1er tour. Le premier est Constant Lestienne (227e ATP), qui a dominé le transalpin Andrea Pellegrino (219e ATP) dans un match totalement débridé (2/6  6/1  6/2). A noter que le natif d'Amiens avait déjà battu son adversaire du jour lors des dernières qualifications à l'US Open. De son côté, c'est aussi passé pour Enzo Couacaud (166e ATP) face au Turc Cem Ilkel (154e), et tête de série numéro 21. Le tricolore de 29 ans a confirmé sa bonne forme du moment, après sa finale au Challenger de Bendigo la semaine dernière, en l'emportant après avoir été mené 3-0 dans la troisième manche (6/3  6/7  6/4). Un duel franco-français était également au menu de ce 1er tour. Et c'est Quentin Halys (151e ATP) qui s'est facilement qualifié (6/4  6/1) pour le tour suivant au détriment de Harold Mayot (419e ATP).

Résultats qualifications hommes (1er tour)

Dane Sweeny (AUS) b. Grégoire Barrère : 7/5  6/3

Timofey Stakov (KAZ) b. Hugo Grenier : 6/3  6/2

Constant Lestienne b. Andrea Pellegrino (ITA) : 2/6  6/1  6/2

Jurij Rodionov (AUT) b. Maxime Janvier : 7/6(3)  6/4

Rinky Hijikata (AUS) b. Mathias Bourgue : 6/3  6/4

Enzo Couacaud b. Cem Ilkel (TUR) : 6/3  6/7(4)  6/4

Quentin Halys b. Harold Mayot : 6/4  6/1

Joao Sousa (POR) b. Manuel Guinard : 6/3  6/2

Edward Winter (AUS) b. Gilles Simon : 6/3  1/6  6/3

Tomas Barrios (CHL) b. Alexandre Muller : 6/3  7/5

Marc Polmans (AUS) b. Geoffrey Blancaneaux : 7/6(3)  6/2

Programme qualifications hommes (2e tour)

Constant Lestienne – Alejandro Tabilo (CHL)

Enzo Couacaud – Vit Kopriva (RTC)

Quentin Halys – Alessandro Giannessi (ITA)

Tessah Andrianjafitrimo, seule française qualifiée 

Dans le tableau féminin, Tessah Andrianjafitrimo est l'arbre qui cache la forêt. En effet, la française de 23 ans sera la seule tricolore présente au 2e tour des qualifications à Melbourne. La 193e joueuse à la WTA a obtenu son billet pour le prochain tour dans un match accroché (3/6  7/6(5)  6/3) face à la Chinoise Lin Zhu (114e WTA). Une performance à souligner pour Tessah Andrianjafitrimo car son adversaire restait sur une victoire au WTA125 de Séoul fin 2021 et sur un huitième de finale au tournoi de Melbourne la semaine dernière. Au second tour, il faudra batailler face à Julia Grabher (188e WTA) pour filer au 3e tour. 

Jessika Ponchet, Amandie Hesse et Chloé Paquet battues

Elles étaient quatre à représenter la France dans ces qualifications chez les femmes, mais mis à part Tessah Andrianjafitrimo, elles sont toutes passées à la trappe. Jessika Ponchet (199e WTA) fut la première à quitter le tableau suite à sa défaite logique contre l'Américaine Whitney Osuigwe (251e WTA). Un résultat qui laisse à désirer face à une joueuse en plein doute qui n'avait gagné que 6 matchs la saison dernière, sur 31 ! Amandine Hesse (167e WTA), quant à elle, a été écrasée (6/0  6/2) par Lucia Bronzetti (145e WTA). Enfin, jamais deux sans trois avec l'élimination de Chloé Paquet (122e WTA) par Francesca Di Lorenzo (208e WTA). Grosse déception pour la mieux classée des tricolores dans ces qualifications qui peut s'expliquer par la bagatelle de 50 fautes directes. Fin de parcours pour la tête de série numéro 7. 

Résultats qualifications femmes (1er tour)

Whitney Osuigwe (USA) b. Jessika Ponchet : 7/5  6/3

Tessah Andrianjafitrimo b. Lin Zhu (CHN) : 3/6  7/6(5)  6/3

Lucia Bronzetti (ITA) b. Amandine Hesse : 6/0  6/2

Francesca Di Lorenzo (USA) b. Chloé Paquet : 6/2  2/6  6/2

Programme qualifications femmes (2e tour)

Tessah Andrianjafitrimo – Julia Grabher (AUT)

Ce n'est pas nouveau et cela continuera dans le futur, les Français ne sont pas bons dans les qualifications d'un tournoi du Grand Chelem. Plus les années passent et plus les résultats sont médiocres. Pourquoi donc ? Mystère. A l'heure actuelle, ils ne sont que quatre au 2e tour à Melbourne. Même si cela n'est absolument pas souhaité, il est tout à fait possible qu'aucun ne se qualifie pour le tableau principal. Attention à ce scénario qui serait honteux. Le tennis français va mal. 

Crédits photo : espn.com

Dernières publications

En haut