Championnats Etranger

Qui pour remplacer Ralf Rangnick à Manchester United ?

Erik ten Hag, de l'Ajax, Mauricio Pochettino, du Paris Saint-Germain, Julen Lopetegui, du FC Séville, et Luis Enrique, l'entraîneur de l'Espagne, sont tous pressentis pour succéder à Ralf Rangnick à Manchester United cet été. On fait le point sur les entraîneurs susceptibles d'entrainer Manchester United la saison prochaine.

De nombreuses sources affirment que Manchester United a maintenant une liste de quatre personnes pour remplacer Ralf Rangnick cet été. Il semble que United ne soit pas intéressé à prolonger le séjour de Rangnick en tant qu'entraîneur, et étant donné les résultats médiocres depuis sa nomination, il apparait évident qu'il n'a pas les faveurs du PDG du club Richard Arnold.

Manchester United a donc en tête 4 hommes pour remplacer le coach allemand la saison prochaine : Mauricio Pochettino, Erik ten Hag, Julen Lopetegui et Luis Enrique.

MAURICIO POCHETTINO (PARIS SAINT-GERMAIN)

Sous la direction d'Ed Woodward, Manchester United a souvent opté pour une nomination facile plutôt que pour la bonne. Louis van Gaal était au chômage lorsque United l'a approché pour remplacer David Moyes. José Mourinho avait déjà été licencié depuis longtemps par Chelsea lorsque le Néerlandais a été renvoyé de ses fonctions, et Molde a difficilement pu garder Ole Gunnar Solskjaer lorsque Woodward a eu besoin d'un autre homme pour intervenir dans une crise.

Pochettino offre quelque chose de similaire, car peu de gens s'attendent à ce que le PSG fasse un énorme effort pour garder l'Argentin après deux années de résultats décevants. Une signature facile le rend attrayant pour United s'ils veulent démarrer au plus tôt la reconstruction, mais il doit y avoir une inquiétude que l'entraîneur autrefois très apprécié soit dans sa troisième année de résultats décevants.

Bien sûr, le directeur du PSG, Leonardo, et avant lui, Daniel Levy, doivent être en grande partie blâmés pour cela, mais il pourrait s'agir d'un autre cas où United a nommé un manager déjà sur le déclin.

Les arguments en faveur de Pochettino sont néanmoins faciles à faire valoir. Ses meilleurs résultats ont été obtenus lorsqu'il a travaillé avec un budget limité et lorsqu'il a fait progresser les joueurs existants, ainsi que les jeunes, pour produire un football attrayant tout en restant organisé sur le plan défensif. S'il parvient à réitérer l'exploit, United reviendra dans le top 4, et pourrait même pousser Liverpool ou Manchester City pour la deuxième place.

ERIK TEN HAG (AJAX)

ERIK TEN HAG

L'homme de l'Ajax pourrait aussi bien être Pochettino v2. Un manager qui a l'habitude de développer de jeunes talents, qui a réalisé de belles performances sur la scène européenne mais qui n'a pas beaucoup de trophées majeurs à son actif (2 titres de champion des Pays-Bas).

Là encore, il y a des circonstances atténuantes. Personne ne croit vraiment que l'Ajax puisse remporter la Ligue des champions, mais cela signifie que des questions se posent encore quant à la capacité de Ten Hag à s'imposer au plus haut niveau, et s'il serait capable de gérer la pression et les folies à Old Trafford.

Rangnick a dû se concentrer d'éteindre l'incendie avec peu de temps pour s'occuper de l'infrastructure du club, et avec John Murtough et Darren Fletcher qui n'ont guère impressionné sur le plan du recrutement jusqu'à présent, il n'y a aucune garantie que le Néerlandais ait l'occasion de vraiment saisir sa chance à United.

Avec le départ en disgrâce de Marc Overmars, on a le sentiment que Ten Hag pourrait considérer qu'il est temps d'essayer quelque chose de nouveau plutôt que de faire du sur-place aux Pays-Bas. Cela donne à United une chance à exploiter. Il apparait comme très crédible au remplacement de Ralf Rangnick.

LUIS ENRIQUE (ESPAGNE)

Enrique

Luis Enrique a gagné les grandes choses. Deux fois la Liga et une fois la Ligue des champions, il a su poursuivre le succès de l'équipe que lui a léguée Pep Guardiola. Il attend de son équipe des qualités techniques et ce n'est qu'après son départ que les fissures du FC Barcelone ont commencé à se manifester.

Il y a cependant une question qui reste sans réponse, et c'est de savoir s'il peut le faire sans Lionel Messi. Son expérience à la Roma était loin d'être brillante, et bien qu'il semble assez compétent, il pourrait ne pas être à la hauteur lorsqu'il devra reconstruire une équipe dirigée par des personnes sans grande expertise footballistique.

Il devra également s'éloigner de l'équipe nationale espagnole à un moment où celle-ci se prépare pour la Coupe du monde du Qatar, un tournoi pour lequel elle pourrait vraisemblablement se battre pour le titre. Enrique pourrait trouver préférable de finir le travail avec son pays et de voir ensuite quelles options s'offrent à lui d'autant plus qu'United n'est plus aussi attractif qu'avant.

JULEN LOPETEGUI (SEVILLE)

Séville n'a aucune chance de rattraper le Real Madrid dans la course à la Liga, surtout avec un Barcelone revigoré par la présence de Xavi Hernandez comme manager. Mais quoi qu'il en soit, ils ont montré un niveau impressionnant en Europa League, la remportant une fois sous Lopetegui, et pourraient encore terminer la saison à la deuxième place du championnat.

En faisant cela, Lopetegui a retrouvé la superbe que lorsqu'il entrainait l'Espagne après un passage compliqué au Réal de Madrid. Il a quitté l'équipe d'Espagne sous le coup de l'émotion et n'a jamais été en mesure de se montrer crédible dans la capitale espagnole, ce qui l'a conduit à une nouvelle sortie de route. Il apparait clairement comme le choix le moins probable pour remplacer Ralf Rangnick.

Tammy Abraham, un exil salvateur

Clasico : Deux géants, deux révolutions

Dernières publications

En haut