Tennis

Récap WTA 2022 : Iga Swiatek, impériale et sans partage

La saison 2022 de tennis vient de s'achever et il est temps de réaliser le bilan d'une année riche en émotions tant sur le circuit masculin que féminin. Chez les femmes, une Polonaise a dominé la saison de la tête et des épaules, remportant huit titres dont deux succès en Grand Chelem à Roland-Garros et à l'US Open. Retour sur une saison sensationnelle d'une joueuse qui a désormais repris les rênes d'un circuit WTA en recherche d'une leader depuis plusieurs années déjà.

Une tournée australienne en “passage de témoin”

Dernière tenniswoman à avoir dominé de la tête et des épaules le circuit, Ashleigh Barty vivait ses derniers moments en carrière lors de la tournée australienne en début de saison.

Engagée au tournoi d'Adélaïde pour préparer la première levée du Grand Chelem de la saison, c'est sur une défaite face à la star locale en demi-finale que la Polonaise subit son premier revers de la saison. Arrivée en demi-finale à Melbourne, Iga Swiatek s'incline sans vraiment trouver de solutions face à Danielle Collins, future finaliste du tournoi s'inclinant face à une Ashleigh Barty qui disputera dans la plus grande ville de son pays le dernier match de son immense carrière.

Désormais grande attraction du circuit féminin, Iga Swiatek va devoir endosser le rôle de favorite sur l'ensemble des tournois qu'elle disputera, des attentes qu'elle va très vite endosser à merveille dès le tournoi de Doha en février dernier.

Doha, son premier titre en 2022 au terme d'une semaine idyllique

Engagée à Dubai quelques semaines après son élimination en Australie, Iga Swiatek va connaître sa première déconvenue de la saison. Bien entrée dans son tournoi après un succès sur la solide joueuse russe Daria Kasatkina, la Polonaise va s'incliner en trois sets après avoir mené un set à zéro face à la Lettonne Jelena Ostapenko, auteure d'un très bon retour dans une rencontre très mal embarquée.

Disputant le tournoi de Doha la semaine suivante avec un plateau très similaire de joueuses dans la compétition qatarie, Iga Swiatek va enchaîner de très beau succès face aux meilleures joueuses du monde. S'imposant avec difficulté contre la joueuse la plus abordable de sa semaine sur le papier, Viktorija Golubic, c'est ensuite sans perdre le moindre set que la Polonaise va remporter son premier trophée de la saison, écartant tour à tour Daria Kasatkina (une nouvelle fois), Aryna Sabalenka, Maria Sakkari et Annett Kontaveit, soit trois joueuses du Top 5 WTA pendant la majorité de cette saison 2022.

La tournée nord-américaine, une vraie démonstration de force

En mettant le cap sur les Etats-Unis, Iga Swiatek est engagée à Indian Wells puis Miami dans l'enchaînement classique de tournois sur dur extérieur avant le début de la saison sur terre battue.

En concédant à trois reprises sur ses trois premières rencontres à Indian Wells la première manche, elle va faire preuve de beaucoup de solidité pour s'imposer avant de retrouver Madison Keys en quart de finale, Simona Halep en demi-finale et une Maria Sakkari qui est impuissante face à la puissance la Polonaise en finale (6/4 6/1). Désormais sur une série de deux tournois consécutifs remportés, Iga Swiatek va enchaîner avec le tournoi de Miami, qu'elle conclura avec autant de réussite.

En ne concédant jamais plus de trois jeux par sets, pas plus de six par match jusqu'en quart de finale, Iga Swiatek réalise un début de parcours hallucinant à Miami. En restant sur une série de onze victoires avant de débuter la compétition, elle domine de la tête et des épaules le WTA 1000 floridien où elle s'offre Coco Gauff au troisième tour, Jessica Pegula en demi-finale et une Naomi Osaka que l'on croit capable de stopper son hégémonie en finale mais qui ne va jamais vraiment exister dans la rencontre (6/4 6/0). Avec désormais dix-sept succès consécutifs sur le circuit, la série de victoires de la Polonaise est exceptionnelle pour celle qui va désormais disputer le début de sa saison sur terre battue.

Une saison sur terre battue hallucinante et une série de victoires record

En débutant sa saison sur ocre à Stuttgart, tournoi qu'elle remporte, le quatrième de sa saison avec une finale très maîtrisée face à Aryna Sabalenka (6/2 6/2), Iga Swiatek enchaîne pour atteindre 21 victoires consécutives sur le circuit avant de mettre le cap sur Rome, le tournoi majeur de sa préparation pour Roland-Garros.

De nouveau opposée à la Biélorusse Aryna Sabalenka en demi-finale du tournoi italien, elle va s'imposer une nouvelle fois sans concéder le moindre set à l'image de la finale face à Ons Jabeur qu'elle remportera en ne cédant que trois jeux, portant son bilan de victoires consécutives à 26 avant de débuter son tournoi de Roland Garros dont six matchs sans perdre un set.

Grande favorite à Roland Garros et ayant hérité d'un tableau assez abordable jusqu'en quart de finale, elle écarte sans perdre un set l'Ukrainienne Tsurenko; l'Américaine Riske-Amritraj et la Monténégrine Kovinic avant de concéder la première manche face à Qinwen Zheng. Sortie vainqueure de cette rencontre, elle ne laissera aucune chance à ses adversaires ensuite, ne leur donnant que douze jeux en trois rencontres pour conclure face à une Coco Gauff dépitée par le niveau de jeu d'une joueuse qui conclut le tournoi parisien sur une série de 33 succès de suite.

La déception Wimbledon et un revers frustrant à domicile

Sans points WTA décernés lors du Grand Chelem londonien cette année, la Polonaise arrive à Wimbledon sans avoir disputé le moindre tournoi de préparation sur gazon. Vainqueure de ses deux premiers tours, c'est la Française Alizé Cornet qui va stopper sa série hallucinante de 35 victoires en s'offrant en deux sets la lauréate de Roland Garros qui connaît le 02 juillet sa première défaite depuis le 16 février soit près de cinq mois et un revers subi face à Jelena Ostapenko à Dubai.

Après une pause de près d'un mois suite à Wimbledon, son retour sur les courts est chez elle à Varsovie sur terre battue peu avant de mettre le cap sur les Etats-Unis et la préparation de l'US Open. Dominatrice sans partage face à des joueuses modestes lors de ses deux premiers matchs, elle va s'incliner face à Caroline Garcia, lancée vers son deuxième titre de la saison, une vraie déception pour celle qui voulait s'offrir un trophée à domicile dans un tournoi qui avait disparu depuis 2010 au calendrier du tennis féminin.

Son deuxième Grand Chelem de la saison, le plus inattendu

Au terme d'une préparation manquée et deux tournois où elle n'accumulera qu'une seule victoire avant de subir deux revers face à Beatriz Haddad Maia à Toronto et Madison Keys à Cincinnati pour une confiance qui semble l'avoir délaissée à l'aube de pouvoir remporter son premier Grand Chelem sur le continent nord-américain.

Peu inquiétée sur ses premiers tours où elle affronte beaucoup de joueuses locales d'un niveau moyen (Stephens, Davis ou encore l'Allemand Niemeyer), c'est une nouvelle fois Jessica Pegula que Iga Swiatek s'offre en quart de finale, au même stade que leur rencontre qui s'était soldée par la même issue à Roland Garros. Nouvelles retrouvailles avec Aryna Sabalenka pour leur quatrième affrontement de la saison en seulement neuf mois, la Biélorusse va une nouvelle fois subir la loi de la Polonaise qui va néanmoins concéder le premier set avant de se montrer bien plus solide du fond du court pour rejoindre la finale à Flushing Meadows.

Opposée à Ons Jabeur qu'elle avait déjà défaite en finale à Rome, et face à une Tunisienne encore tourmentée par sa finale perdue à Wimbledon, la Polonaise va s'offrir son deuxième tournoi majeur de la saison et un septième trophée en 2022.

Un dernier succès en fin de saison et un revers douloureux dans le Texas

Engagée à Ostrava pour son retour en Europe, Iga Swiatek débute sa saison en indoor avec une finale perdue face à Barbora Krejcikova dans un match de très haut niveau et très équilibré, le premier que la Polonaise semble perdre “à la régulière” sans sortir mentalement de la rencontre.

Quatre jours après cette finale, ce sont les Etats-Unis qui sont de nouveau au programme de la double-lauréate en Grand Chelem cette saison qui va s'imposer lors du tournoi de San Diego, s'offrant une nouvelle fois Coco Gauff et Jessica Pegula dans leur pays avant de mettre le cap sur Fort Worth au Texas et les WTA Finals.

Impériale lors de la phase de groupes avec trois succès deux sets à zéro face à Daria Kasatkina, Caroline Garcia et Coco Gauff (4-0 pour la Polonaise cette saison), c'est d'une manière très surprenante qu'Aryna Sabalenka va parvenir à s'imposer alors qu'elle avait déjà dû céder à quatre reprises en 2022 avant de s'offrir pour la première fois la Polonaise dans une rencontre très décousue (2/6 6/2 1/6).

 


Maxime Labrot

Grand amateur de sports en tous genres, l'Olympique de Marseille fait battre mon coeur, Benoît Paire me prend la tête et Tiger Woods me fait vibrer.

Dernières publications

En haut