Retour sur Tour : 2012, domination britannique

0
Ligue 1

Après le duel Contador-Schleck en 2010 et le show Voeckler en 2011, retour aujourd’hui sur le Tour de France 2012. Cette année-là, avec les absences d’Alberto Contador (suspendu pour dopage) et d’Andy Schleck (blessure), on cherche de nouveaux favoris. Le 30 juin, au départ de Liège (Belgique), on retrouve donc Bradley Wiggins et Vincenzo Nibali en têtes d’affiche, alors que Cadel Evans va tenter de conserver son titre.

 

Le parcours

Le grand départ de cette 99ème édition du Tour a donc lieu en Belgique, avec un prologue dans les rues de Liège. Après une première semaine relativement plate, les favoris ont l’occasion de s’expliquer avec une arrivée au sommet de la Planche des Belles Filles lors de la septième étape. Parmi les principales ascensions au programme, les coureurs découvrent également le Col du Grand Colombier lors de la dixième étape, tandis que le Col du Tourmalet se dresse face à eux à l’occasion de la 16ème étape.

A noter que le Tour 2012 fait la part belle au contre-la-montre, avec plus de cent kilomètres dédiés aux rouleurs. Le vainqueur devra donc se montrer polyvalent, solide en montagne comme en chrono, jusqu’à l’arrivée sur les Champs-Elysées, le 22 juillet.

 

Récit d’une domination quasi-totale

Lors du contre-la-montre inaugural, Fabian Cancellara s’impose devant Bradley Wiggins et Sylvain Chavanel. Le rouleur suisse s’empare donc du maillot jaune, qu’il conserve jusqu’à la septième étape. Lors de la première semaine, c’est surtout un jeune coureur slovaque qui fait le spectacle. En effet, pour son premier tour de France, Peter Sagan s’offre trois victoires d’étapes, à Seraing, Boulogne-sur-Mer et Metz. Les points engrangés lors de ces victoires, cumulés à ceux obtenus sur les sprints intermédiaires, lui permettent de remporter son premier maillot vert de meilleur sprinteur.

Concernant le classement général, on observe très peu de changements jusqu’à la septième étape et la première arrivée au sommet de la Planche des Belles Filles. Lors de cette étape, l’équipe Sky impose le rythme et permet à Christopher Froome de lever les bras sur la ligne d’arrivée. Troisième à deux secondes, Bradley Wiggins s’empare du maillot jaune. Le surlendemain, il remporte le contre-la-montre à Besançon et conforte son avance au classement général.

Grâce à une équipe ultra-dominatrice et à une deuxième victoire lors de l’ultime contre-la-montre, il ne quitte pas sa tunique jaune et devient le premier britannique vainqueur de la Grande Boucle. L’équipe Sky réalise même le doublé avec Christopher Froome, deuxième au classement général. Autre preuve de la domination de l’équipe britannique : Vincenzo Nibali, troisième du classement final, termine à plus de six minutes du vainqueur.

 

Le Tour des Français

Côté Français, un jeune coureur se révèle, en la personne de Thibaut Pinot. A tout juste 22 ans, le plus jeune coureur du peloton remporte la huitième étape en solitaire, à Porrentruy. Pour sa première participation au Tour de France, il termine dixième au classement général. Une Grande Boucle pleine de promesses de la part du coureur franc-comtois, qui symbolise le renouveau du cyclisme français.

Après ses dix jours passés avec le maillot jaune en 2011, Thomas Voeckler arrive cette fois avec le maillot à pois de meilleur grimpeur sur les Champs-Elysées. Il décroche également deux victoires d’étapes, à Bellegarde-sur-Valserine et Bagnères-de-Luchon. Enfin, Pierre Rolland et Pierrick Fédrigo ont eux aussi levé les bras, respectivement lors de la 11ème et 15ème étape. Pierre Rolland termine meilleur Français, avec une huitième place au classement général.

 

Ce Tour de France 2012 a donc été marqué par la domination de l’équipe britannique Sky, avec la victoire finale de Bradley Wiggins et la deuxième place de Christopher Froome. 2012 aura également permis d’assister à l’éclosion de Peter Sagan et Thibaut Pinot. Les performances du Slovaque et du Français semblent pleines de promesses. Rendez-vous en 2013 ?

 

Crédits photos : Europe 1, L’Est Républicain, Mirror

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here