Retour sur Tour : Le Tour 2010, celui d’Andy

0
Ligue 1

Pour occuper nos journées, et les vôtres, la rédaction cyclisme de WeSportFR a décidé de vous faire une rétrospective des dix derniers Tour de France. Que vous soyez minots à l’époque ou juste rajeunis d’une décade, vous allez apprécier le moment. Commençons avec le controversé Tour 2010.

Le parcours

Mythique. Le parcours du Tour 2010 est à n’en pas douter, l’un des plus durs de ceux que nous verrons ces dix prochains jours.

Le Tourmalet, La Trouée, Morzine, 52 km de contre-la-montre ou les pavés. Des arrivées à Mende ou à la station des Rousses. Ce Tour 2010 est un Tour rêvé. Après un Tour 2009 déjà fort prometteur et l’émergence d’un duo Contador – Schleck.

Le récit

Tout commence le 3 juillet 2010. Rotterdam est le grande départ du Tour. Un prologue d’ouverture de 8,9 km donne le maillot jaune d’entrée à Fabian Cancellara au sommet de son art du chrono. Côté sprint, les étapes réservés à ceux-ci sont faibles. Un duo Petacchi-Cavendish se livre une bataille féroce en première semaine. Si l’Italien s’impose lors des deux premières arrivées massives, le Cav, écrira sa légende en prenant 5 bouquets, dont celui sur les Champs.

La légende, elle s’inscrit aussi côté bleu. Sylvain Chavanel s’impose en solitaire à Spa, terre de bolides. De terre de bolides, nous sommes passés aux pavés. Le 6 juillet 2010, premier acte d’un tour fantastique. Si l’arrivée se situe toute proche de la mythique Trouée d’Arenberg, c’est bien d’autres pavés qui vont faire basculer ce Tour. Une chute envoie Frank Schleck au tapis avec une triple fracture de la clavicule, cette chute coûtera en même temps, le maillot jaune à Sylvain Chavanel, qui ce jour-là connaîtra aussi deux ennuis mécaniques. La poisse. Cnacellara reprend son maillot. Devant, les favoris jouent grand jeu Schleck domine avec Evans le duo Contador – Armstrong, qui perdent 1 min 13 et 2 min 07 dans cette étape.

Morzine arrive en fin de première semaine. Schleck, remonté comme un coucou, prend encore dix secondes aux favoris, Evans lui prend le jaune grâce au chrono inaugural. On profite de Saint-Jean de Maurienne pour voir une victoire de Sandy Casar.

Bagnères-de-Luchon, une journée pas comme les autres

C’est ce jour-là, ce moment là. Le Tour 2010 aurait très certainement pu basculer pour Andy Schleck dans l’ascension du Port de Balès. Alors que Thomas Voeckler s’en allait gagner une victoire de prestige, le maillot jaune, plein de panache porte une énorme offensive que Contador regarde assis sur sa selle, mais 60m plus loin, le maillot jaune déraille, Contador féraille. Le Tour a basculé, Schleck perd son maillot, mais au-delà de ça, le Luxembourgeois le sait, le chrono va le condamner. L’attaque de Contador va beaucoup faire parler par son manque de fair-play.

Le Tourmalet le lendemain ne suffira pas, malgré sa domination sans faille, dans une météo exécrable, Schleck ne se défera jamais du nouveau leader Contador. Dans le chrono, Cancellara s’imposera de nouveau, Contador tuera tout espoir.

La pire des victoires

La suite, tout le monde la connaît, suspendu pour dopage, Contador se voit retirer son maillot jaune au profit de Schleck. Cette année là était pour Andy, mais Andy a trop souvent rimé avec maudit. Il est dans le coeur de beaucoup de suiveurs, l’éternel vainqueur de ce Tour 2010. Pour beaucoup, Andy Schleck a arrêté sa carrière trop tôt, pour d’autre, il n’est pas trop tard pour la reprendre…

Un Tour de légende peut en cacher un autre, demain retrouvez le Tour 2011, de la Voecklermania à la poisse Schleck en passant par le Thor d’Hushovd. 

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here