Tennis

Rétro WTA 2022 : Caroline Garcia, le comeback inattendu

Quatrième mondiale, vainqueure du WTA 1000 de Cincinnati, demi-finaliste de l'US Open et ayant remporté les WTA Finals, le dernier tournoi majeur de la saison 2022, Caroline Garcia a connu une année ou plutôt un deuxième semestre 2022 fantastique. Après un début de carrière qui avait donné beaucoup d'espoirs aux amateurs du tennis féminin français, la Française avait connu plusieurs saisons atones depuis 2019 et une période du Covid qui l'avait fait plonger au classement avant le début de la saison qui vient de s'achever. Pourtant, en s'appuyant sur les force qui l'ont fait accéder au plus haut niveau, la Français a misé sur son jeu très agressif pour retrouver un niveau sensationnel qui lui a fait terminer la saison en apothéose, retour sur un retour aussi inattendu que fracassant dans les meilleures joueuses du monde et prétendantes pour décrocher dès l'année prochaine un trophée lors d'un tournoi du Grand Chelem.

Un début de saison qui porte les prémices de son comeback

En débutant sa saison avec deux tournois de préparation à l'Open d'Australie à Melbourne et Syndey, Caroline Garcia renoue rapidement avec le succès en début d'année avec une victoire face à Jessica Pegula, la première de son année 2022. Sans réussite au premier tour de la première levée du Grand Chelem de la saison, c'est après deux tournois moyens sur dur à Dubaï et Doha que la Française part préparer la tournée américaine chez elle dans le Rhône.

Lyon, un vrai déclic à domicile ?

Dans un tournoi qu'elle apprécie beaucoup et sur une surface qui semble, sur le papier, très bien convenir à son style de jeu qui mise sur des points remportés en seulement quelques coups de raquette, c'est face à deux joueuses accrocheuses que Caroline Garcia lance sa semaine. Tombeuse de Camila Giorgi et Martina Trevisan, c'est une nouvelle fois en trois sets qu'Alison van Uytvanck cède face à la Française qui rejoindra la demi-finale du tournoi, défaite par Shuai Zhang.

Malgré des ambitions restreintes compte tenu de sa difficulté à enchaîner les victoires, Caroline Garcia part en direction d'Indian Wells et Miami avec la volonté de réaliser un beau parcours, qui sera rapidement avorté par une blessure contractée dans le tournoi floridien face à la Hongroise Anna Bondar.

Ecartée des courts pendant près d'un mois, de la compétition de plus de deux mois, la Lyonnais passe un tour à Roland-Garros sans repères sur cette surface avant de céder face à l'Américaine Madison Keys.

La saison sur gazon, une parenthèse enchantée pour son jeu si atypique

Seulement deux semaines après la fin de son parcours porte d'Auteuil, la Française débute la tournée sur gazon avec deux compétitions à Nottingham puis Birmingham. Après deux succès pour deux défaites face à l'Américaine Alison Riske-Amritraj notamment, c'est au tournoi de Bad Homburg que la saison de Caroline Garcia va prendre un nouveau tournant.

Avec un tableau très compliqué qui lui est promis et Aliaksandra Sasnovich au premier tour, c'est en demi-finale en battant Alizé Cornet que Caroline Garcia gagne une confiance qui la porte en finale pour s'imposer en remontant un handicap d'un set face à la Canadienne Bianca Andreescu. Premier titre de sa saison, venant récompenser un nouveau plan de jeu qui repose sur un service puissant qui lui permet de conclure rapidement les échanges, Caroline Garcia renaît et peut espérer une deuxième partie de saison à l'image de sa saison sur l'herbe anglaise et allemande.

Un après-Wimbledon symbole du renouveau pour Caroline Garcia

Malgré une deuxième semaine atteinte à Wimbledon avec une défaite face à la Tchèque Bouzkova, c'est finalement sur terre battue lors de la tournée en Europe qui suit la saison sur gazon que Caroline Garcia va décrocher son deuxième trophée de la saison. Défaite par Petra Martic en demi-finale à Lausanne et Lucia Bronzetti à Palerme, la Française va se consoler chez Iga Swiatek, à Varsovie en s'offrant la meilleure joueuse de la saison lors de son troisième tour avant d'atteindre la finale remportée en deux petits sets face à Ana Bogdan et ainsi remporter un deuxième titre en deux mois.

Une semaine tout juste après son titre, l'arrivée à Toronto pour la tournée sur dur nord-américaine en préparation de l'US Open est assez mauvaise avec une défaite face à Alizé Cornet qui l'oblige à passer par les qualifications pour disputer le tournoi de Cincinnati.

Son plus beau succès à Cincinnati, une demi-finale à Flushing Meadows avant une fin de saison en apothéose

Engagée dans le tableau des qualifications à Cincinnati, Caroline Garcia va y remporter le plus beau trophée de sa carrière. Tombeuse de Diane Parry et Andrea Petkovic pour accéder au tableau final, elle s'offrira notamment Petra Martic, Maria Sakkari, Jessica Pegula ou encore Aryna Sabalenka pour atteindre la finale face à la solide Petra Kvitova. Prise dans son compartiment de jeu, la Tchèque est dépassée par une Française survoltée qui décroche le troisième trophée de sa saison et la plus belle victoire de sa carrière.

Faisant logiquement partie des joueuses favorites au succès à l'US Open, la Française se défait de toutes ses adversaires rapidement, sans perdre plus de quatre jeux par manche avant de retrouver Coco Gauff en quart de finale qui subira la même loi, celle de la tornade Caroline Garcia. Face à Ons Jabeur, déçue après sa finale perdue à Roland-Garros, la Lyonnaise ne va jamais vraiment entrevoir un éventuel succès. Totalement dominée, Caroline Garcia subit la loi de la Tunisienne qui met fin au parcours de la Française qui aura néanmoins disputé sa première demi-finale en Grand Chelem.

Sans beaucoup de victoires engrangées à Tokyo (premier tour), Guadalajara (deuxième tour) et San Diego (premier tour), la Française arrive à Fort Worth au Texas pour y disputer le deuxième “WTA Finals” de sa carrière, avec le gratin du tennis féminin mondial. Battue par Iga Swiatek dans la phase de groupes mais victorieuse à deux reprises face à Coco Gauff et Daria Kasatkina, la Française rejoint également pour la deuxième fois les demi-finales mais découvrira sa première finale grâce à son succès face à Maria Sakkari avant de décrocher son quatrième titre de la saison, incontestablement le plus beau, face à Aryna Sabalenka.


Maxime Labrot

Grand amateur de sports en tous genres, l'Olympique de Marseille fait battre mon coeur, Benoît Paire me prend la tête et Tiger Woods me fait vibrer.

Dernières publications

En haut