RLCS 6 : Prochain arrêt : LAN Vegas !



Moins d’une semaine avec la LAN ! Les 10 équipes sont déjà sur place pour s’y préparer, et il y a des nouveaux par rapport à la saison dernière. Si Dignitas et le trio américain NRG Cloud 9 et G2 ont répondu présent, tout comme le duo Australien Tainted Minds et Chiefs, l’ordre n’est pas forcément celui auquel on s’attendait, et surtout, il y a eu des sacrés surprises en Europe. Retour sur les play-offs régionaux de mi-octobre.

Pour les play-offs, les séries se font en 4 matches gagnants

NRG reprend son titre en Amérique!

Saison régulière difficile, défait par G2 en final régionale la saison passée, NRG tient sa revanche ! Passant par la plus longues des routes, ils doivent d’abord écarter FlyQuest, les promus (5ème) pour assurer leur place à Vegas. C’est avec la manière (4 matches 0) et des victoires larges qu’ils se rassurent avant de défier C9.
De l’autre côté du tableau, G2 retrouve Evil Geniuses, vainqueurs de Ghost Gaming 4-2. G2 prend rapidement le bon bout et ne va pas laisser leur avantage s’échapper malgré une grosse frayeur. C’est en prolongation du match 6 que G2 va prendre son ticket pour la finale régionale, envoyant EG dans la petite finale.
C’est un remake de la saison passée qui nous attend puisque NRG va se débarrasser de Cloud 9 sur le même score de 4-2. Menant rapidement 3 manches à rien, NRG se relâche et les bleu-ciel recollent à 3-2. Mais NRG fera preuve de sang-froid pour clore la série dans le match 6, mené par un JSTN en feu.

La finale oppose G2 à NRG. G2 l’avait emporté 4-3 il y a 6 mois, ça ne sera pas du tout la même histoire. Les samouraïs sont devant dès le début, et après trois matchs, ils sont devant (2-1). Puis c’est un véritable raz de marée qui les emporte. G2 perd les matchs quatre, cinq et six respectivement 3/1, 6/1 et 3/0. Rien à faire, NRG remporte son quatrième titre de champion d’Amérique du Nord. G2 reste à 1 titre, tout comme Cloud 9.

NRG portera la tête de série n°1 NA à Vegas, G2 n°2.
Cloud 9, qui s’est baladé contre EG (4-0), aura la seed n°3. EG aura la n°4, synonyme de match supplémentaire contre le n°1 Australien.


En Europe, Dignitas gagne encore… et encore… et encore.

Bonne nouvelle côté français : Le PSG sera à Vegas ! Face à l’autre équipe française, Renault Vitality, le PSG pas favoris pourtant réussit à se qualifier après une série à rebondissement. Les parisiens mènent 3 manches à zéro et semblent se diriger vers une qualification tranquille. En apparence seulement. Renault passe la seconde et refait son retard. 3-2 pour Paris, mais Vitality est en confiance. 6ème match. 1-1 après les 5 minutes de temps réglementaire, direction les prolongations. Un but pour qualifier Paris, ou relancer complètement Vitality dans un septième match. Il faudra 6 minutes 31 de prolongations. 10 minutes après le dernier but inscrit. Ferra vient conclure une action collective du PSG pour les qualifier à leur deuxième LAN après la saison 4 et libérer tout le clan parisien!
Dans l’autre match, WDG stoppera net les espoirs de LAN du promu Mousesports 4-0.
En demi-finale, Dignitas se retrouve face au PSG. Le début est très compliqué, et Paris remporte facilement les deux premiers matches (5-0 2-1). Puis Dignitas se réveille, deux courtes victoires pour revenir à 2-2 dans la série. Et ensuite, plus rien de la part du PSG. Dépassé de tous les côtés par les champions du monde, ils s’inclinent lourdement sur les deux derniers matches, 6-1 puis 4-1. Finalement, Dignitas aura juste pris le temps de s’échauffer pour la grande finale Européenne.
Finale qui les verra s’opposer à WeDemGirlz, vainqueur de Flipsid3 Tactics 4-2 (et des scores assez fleuve des deux côtés, 1/0, 1/7, 2/0, 1/5, 4/1, 2/1). On s’attend au match des titans. Si les scores sont serrés, Dignitas n’a laissé aucun espoir à WDG. En prolongation comme dans le temps réglementaire, Dignitas impose son rythme et bat leur concurrent d’un sévère 4-0, pour remporter leur 3ème titre de champion d’Europe d’affilée.
Dignitas est donc n°1 Europe, WDG sera n°2.
Flipsid3 n’aura pas laissé Paris espérer, remportant la 3ème place avec un solide 4-1, soldé par 3 prolongations. C’est le PSG qui défiera le n°2 Australien pour débuter sa compétition à Vegas.

En Australie, Chiefs a la tête en bas.

Pourtant dominateur depuis les débuts de la zone Océanie, Chiefs ne sera pas champion cette saison. Après le départ de Jake, et l’arrivée du Néo-Zélandais Kamii, Chiefs se montre solide en saison régulière ne perdant que contre leur rival, Tainted Minds.

Pour les deux ogres, la qualification se fait facilement. Tainted Minds s’impose 4-0 contre SYF, Chiefs 4-2 contre ORDER.
Première rencontre entre les deux, à l’avantage de Tainted minds 4-2. TM avance en finale de région, et attend patiemment son adversaire. Chiefs retrouve ORDER (qui a éliminé SYF) pour une revanche. Finalement Chiefs ne perd pas de temps et balaye ORDER 4-0 pour retrouver TM en finale, sécurisant leur présence à Vegas.

La finale arrive, Chiefs voit une montagne face à eux, et ils sont loin d’être favoris pour la première fois. Tainted Minds a un avantage d’un match comme ils n’ont rien perdu, ce qui rend la tâche encore plus ardu pour Chiefs. Le match 2 va pour TM, ils mènent 2-0. Mais Chiefs gagne son premier match, et revient à 2-2. Tout devient alors possible ? Pas tellement… Ils encaissent une Brazil (défaite 7-1) au match 5, et ne s’en relèvent pas au match 6, avec une défaite en prolongation 4 buts à 3.
Tainted Minds est champion d’Australie, Chiefs tombe pour la première fois.

Et pour Vegas : le programme du premier jour.

Le 9 novembre dès 20h:
Evil Geniuses vs Tainted Minds le vainqueur contre Dignitas
PSG vs Chiefs Esports Sydney le vainqueur contre NRG.
G2 vs Flipsid3 Tactics
WeDemGirls vs Cloud 9.

Retrouvez tout le tableau et le planning complet ici :
https://liquipedia.net/rocketleague/Rocket_League_Championship_Series/Season_6



A propos de l'auteur

Le sport est la seule et unique chose qui me procure autant d'émotion que l'amour, sûrement parce que je suis amoureux du sport. Parfois il me le rend bien.

Poster un commentaire

suscipit in ut sit eget dapibus