Roland-Garros ATP : Djokovic et Thiem se défieront en demi-finale

0
Thiem all-time

Deux salles, deux ambiances cet après-midi pour les quarts-de-finale du tableau masculin de Roland-Garros. Alors que Dominic Thiem est venu facilement à bout de Karen Kachanov, le choc annoncé entre Novak Djokovic et Alexander Zverev a accouché d’une souris.

On avait laissé Karen Kachanov victorieux de Juan-Martin Del Potro dans un match épique comme seul un tournoi du Grand-Chelem sait en produire. On s’attendait logiquement à ce que le Russe nous offre une opposition des plus féroces face à celui qui s’impose de plus en plus comme le deuxième meilleur joueur de terre avec Rafael Nadal sur le circuit masculin, l’Autrichien Dominic Thiem.

Le numéro 10 pour ce Thiem

Hélas, pour ce match sur le court Suzanne-Lenglen il n’en a rien été. On ne sait pas si Kachanov était émoussé physiquement après son match usant contre Jean-Martin du Mulet au tour précédent, ou si c’est le lift de Thiem qui ont eu raison de lui, mais l’Autrichien l’emporte facilement 6/2-6/4-6/2, sans que Kachanov n’ait eu, et à aucun moment du match, la possibilité de développer son jeu.

Dominic Thiem aura de toute évidence bien plus fort à faire en demi-finale. Il y retrouvera Novak Djokovic qui s’est imposé dans le même temps contre Sasha Zverev sans briller.

C’était pourtant l’opposition la plus relevée sur le papier qui lui avait été donnée d’affronter jusqu’à présent dans ce Roland-Garros. Alexander Zverev avait d’ailleurs toutes les clefs pour battre le numéro 1 mondial : il l’avait déjà fait et on se souvient de la défaite cinglante infligée par l’Allemand au Serbe en finale du Masters.

Attention Sasha c’est chaud !

Et, au vrai, on y a cru l’espace d’un set. On sentait Novak Djokovic ronchon, si ce n’est chonchon, et c’est Alexander Zverev qui faisait tout en ce début de partie. Le numéro 1 mondial ne devait son salut qu’aux éternelles hésitations de l’Allemand. Mais enfin, bon an mal an, Sasha mettait de plus en plus d’intensité et surtout de rigueur dans son jeu et parvenait à breaker Nole et à mener 5/4, service à suivre. Stupeur !

De courte durée, la stupeur. Encore plus étonné que Novak Djokovic de perdre sa mise en jeu, il y avait Alexander Zverev qui ne savait pas bien quoi faire de ce break d’avance et de ce service pour le gain de la première manche. L’Allemand est alors retombé dans ses vicissitudes chroniques pour se tendre, sortir de son matche enquiller les fautes. Djokovic n’a eu alors qu’à faire jouer son adversaire du jour pour débreaker, et enchainer les 5 jeux qui ont suivi. En position de prendre un set au détenteur de 15 tournoi du Grand-Chelem, Alexander Zverev s’est retrouvé mené 7/5-3/0. Coup dur.

Même s’il s’améliore, Zverev encore…

Plus en confiance, mais très loin de retrouver son meilleur niveau, le Serbe remporte facilement les deux autres manches 6/2-6/2, profitant de l’apathie de son adversaire qu’on soupçonne d’avoir ruminer son occasion manquée de la première manche tout le reste de la partie.

Le résultat n’en reste pas moins cruel pour Alexander Zverev qui avait l’occasion de faire tomber aujourd’hui un Djokovic manifestement pas dans son assiette. On ne sait pas si, comme certains commencent à en douter de plus en plus fort sur le circuit, si l’Allemand finira par remporter un Grand-Chelem dans sa carrière. On attendra de l’y retrouver un jour en demi-finale.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here