ATP

Roland-Garros (H) : Nadal et Djokovic sans trembler, les Français déçoivent

Fin du premier tour du Grand Chelem parisien ce mardi avec beaucoup de matchs intéressants tout au long de la journée. Si Novak Djokovic n'a presque pas tremblé pour conclure la journée, Rafael Nadal a bataillé pour venir à bout de l'Australien Popyrin. Du côté des Français, la journée ne fut pas bonne pour les représentants masculins qui sont, à deux exceptions près, tous passés à la trappe.

 

Rafa passe sous le soleil, Novak Djokovic en ballade nocturne

Deux scénarios différents pour deux des grands favoris du tournoi lors de leurs rencontres respectives ce mardi. Premier à fouler le court Philippe Chatrier, Rafael Nadal a dû batailler pour venir à bout du jeune Alexei Popyrin. D'abord malmené dans l'échange par la puissance de l'Espagnol, l'Australien a bien réagi dans le troisième set pour pousser le joueur aux 13 titres sur la terre parisienne à un tie-break pour conclure la partie (6/3 6/2 7/6).

Programmé en night session, Novak Djokovic a lui eu moins de mal à se défaire de l'Américain Tennys Sandgren, joueur aux caractéristiques très proches des siennes mais trop inférieur au niveau affiché par un Serbe très sérieux et qui s'impose en moins de deux heures de jeu 6/2 6/4 6/2. Grâce à une très bonne première balle et un bon déplacement sur l'ocre, le Serbe a su contrer les fulgurances d'un Américain qui n'a eu que sa puissance pour tenter de riposter aux longs rallyes imposés par le numéro un mondial.

Gasquet seul rescapé tricolore

Premier représentant tricolore de l'après-midi, Benjamin Bonzi faisait face à l'Argentin Facundo Bagnis dans un match qui pouvait sembler une opportunité pour lui de se hisser au deuxième tour d'un Grand Chelem. L'expérience de l'Argentin et sa science de la terre battue ont rapidement suffi à décrocher le Français qui malgré une belle réaction dans le troisième s'incline 7/5 6/3 6/4.

Beaucoup plus tard dans l'après-midi, un match s'est étiré jusqu'au début de soirée avec l'un des chouchous du public parisien, Lucas Pouille, n'a presque jamais existé dans son bras de fer face au terrien Pablo Cuevas. L'Uruguayen a montré un visage très solide et est resté lucide pendant près de deux heures pour s'imposer et effectuer un retour très convaincant sur la terre battue parisienne.

Dans l'affiche franco-française de la journée, Richard Gasquet est facilement venu à bout du jeune Hugo Gaston, sensation du tournoi la saison dernière. En trois manches 6/1 6/4 6/2, le ”papy” français sera encore là au deuxième tour pour tenter de lancer définitivement sa saison mais devra pour cela battre Rafael Nadal… Une équation qui semble bien complexe à résoudre.



Crédit image en une : AFP

Dernières publications

En haut