Ligue 1

Saint-Etienne – Nantes : les notes du match

Deux équipes dans les bas-fonds du classement s’affrontent dans le chaudron dans un duel qui commence de façon explosive, mais se transforme en pétard mouillé, car le match se finit sur un 1-1.

AS Saint-Étienne

Jessy Moulin (6) : Sans , les Nantais auraient sans doute marqué 1 but ou deux de plus. 

Mathieu Debuchy (5) : Le capitaine guerrier a dû céder sa place à la 25ème minute de jeu après un gros choc avec Abi, le médecin devait retenir le joueur qui voulait continuer.

Harold Moukoudi (4) : Comme au collège… Un grand qui tape les plus petits.

Pape Cisse (6) : Solide en défense, c’est un bon premier match pour le sénégalais.

Miguel Trauco (6) : Très actif sur son côté il a souvent créer le danger avec de bons centres.

Mahdi Camara(7) : Il aura tout fait le couteau suisse des verts, milieu de terrain puis latéral droit puis il marque un but sauveur.

Adil Aouchiche (3) : Il faudrait lui dire que quand il y a 3 joueurs de plus d’1m90 il faut s’appliquer sur les coups de pied arrêtés.

Yvan Neyou (5) : Une première mi-temps très moyenne et une seconde à son niveau Neyou manque encore de constance.

Denis Bouanga (5) : Ça va commencer à se voir qu’il veut marquer à tout prix.

Charles Abi (2) : A réussi à ne pas faire un seul tir dangereux, mais aussi à blesser le joueur le plus dangereux pour Nantes, son propre capitaine.

Arnaud Nordin (5) : Un feu follet sur les côtés assez intenable cependant peu d’occasions de crées avec ses dribles.

Romain Hamouma (6) : Dommage qu’il n’a fait qu’une seule mi-temps, car il a transformé les verts à lui tout seul.

Anthony Modeste : A déjà atteint le même nombre de matchs que son père avec les verts.

 

FC Nantes 

Alban Lafont (6) : Impuissant sur le but il était pourtant rassurant avec de bonnes sorties.

Fabio (4) : Un centre pour un but puis c’est tout.

Abdoulaye Traore (3) : Invisible sur son côté

Jean-Charles Castelletto (5) : A jouer de son physique, mais pas de sa tête

Sébastien Corchia (6) : Repositionné en ailier c’est un pari gagnant pour son coach.

Andrei Girotto (6) : Capitaine d’un soir il aura joué comme un patron.

Pedro Chirivella (4) : En sentinelle, il aura fait l’épouvantail.

Ludovic Blas (5)  : Il retrouve petit à petit son niveau de Guingamp, mais il en manque encore.

Imran Louza (4)  : Pour un retour à son poste de prédilection ce n’est pas une réussite.

Kolo Muani (5) : un but tous les deux mois, pas sûr que ce soit rassurant, mais c’est déjà ça.

Moses Simon (6) : Devrait s’engager dans l’armée comme artilleur avec tout les missiles qu’il envoie.

 

Crédits photos : leprogres.fr

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire