ATP

Stefanos Tsitsipas : sur la trace des géants

Kevin Anderson, John Isner, Reilly Opelka et maintenant Milos Raonic. Voici les montagnes qui se sont dressées et s’élèvent encore face à Stefanos Tsitsipas à Cincinnati cette semaine. Un retour corsé à la compétition au goût de préparation pour celui qui nourrit de grandes ambitions à l’approche de l’US Open.

Cette semaine, Cincinnati constituait un test pour Stepanos Tsistipas. En demi-finales après l’abandon de Reilly Opelka mercredi, le grec affrontera Milos Raonic ce soir. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le grec semble prêt à affronter le golgoth canadien. Ce n’est pas le mètre 96 de ce dernier qui va faire peur au sixième mondial puisque la taille moyenne des trois derniers adversaires s’élève à pas moins de 2m08 ! Face aux trois gros serveurs que sont Anderson, Isner et Opelka, le vainqueur du dernier Masters de Londres a su saisir chaque opportunité de faire la différence. Même en difficulté lors d’un match face à John Isner dont il n’est sorti vainqueur que grâce à deux jeux décisifs (7-6/7-6), le grec ne tremble pas, semble fort mentalement et plus réglé que jamais en retour. La relance sera d’ailleurs la clé du match à venir face à un Milos Raonic qui se trouve lui aussi en très grande forme depuis que son genou le laisse tranquille.

L’US Open en ligne de mire

S’il passe, le grec devra faire tomber un dernier obstacle, et pas des moindres puisqu’il s’agira sûrement du numéro 1 mondial Novak Djokovic, opposé de son côté au coriace espagnol Roberto Bautista-Agut en demies. On assisterait alors à un mano à mano alléchant synonyme de premier round avant l’US Open qui débutera la semaine prochaine. A Flushing Meadows, si Novak Djokovic fera bien sûr office de grand favori, Stefanos Tsitsipas compte bien profiter de l’absence des deux autres cyborgs que sont Rafael Nadal et Roger Federer pour bousculer la hiérarchie et pourquoi pas aller chercher ce premier grand chelem dont rêve la « next gen » depuis plusieurs années. Affaire à suivre.

Crédit photo: SomosTenîs

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
id, ante. Praesent venenatis libero neque. mattis ut