Synerglace Ligue Magnus (1ere journée) – Le résumé de la journée

Après quasiment cinq mois d’absence, la Ligue Magnus reprenait ses droits hier soir. Pour cette édition, Synerglace remplace Saxoprint qui à écourté son partenariat avec le FFHG. Grenoble et Rouen sont favoris pour cette édition, mais Amiens pourrait bien venir les titiller après une superbe saison 2017-2018. Bordeaux et Lyon, forcés de se serrer la ceinture après les avertissements de la fédération, pourraient aussi venir jouer les trouble-fêtes. Retour sur cette première journée où il valait mieux jouer à l’extérieur.

Grenoble se balade

Après s’être fait peur lors du match avancé de la treizième journée face aux Pionniers de Chamonix (5-4 pr), les Brûleurs de Loups n’ont fait qu’une bouchée des Ducs d’Angers, qui pourtant avaient réalisé un excellent début de saison, en gagnant notamment la Summer Cup organisée à Cergy Pontoise. L’ancien Amiénois Maxime Legault, et la recrue Olivier Latendresse sont tout deux auteurs de cinq points (trois buts et deux assistances), et Antoine Bonvalot aura été très solide dans ses cages (24 arrêts). Plus que jamais, la question se pose : qui peut arrêter ce Grenoble ?

Angers 2 – 10 Grenoble [0-4 ; 1-5 ; 1-1] (Bouchard, Leveque – Latendresse (x3), Legault (x3), Leclerc, Bisaillon (x2), Fabre)

Crédit Photo : Franck Anderson

Bordeaux domine Lyon

Dans ce duel d’équipes validés sous conditions, c’est Bordeaux qui a pris le dessus. L’ancien Pionnier Andrew Johnston est élu meilleur joueur du match avec deux points (un but et une assistance). Les Boxers profitaient d’un très gros deuxième tiers (trois buts en dix minutes) pour creuser l’écart avec les Lions. Un quatrième but venait sceller le sort des Rhodaniens, qui avaient tout de même réduit l’écart par Julien Correia en toute fin de match.

Lyon 1 – 4 Bordeaux [0-0 ; 0-3 ; 1-1] (Correia – Lessard, Valier, Johnston, Barbero)

Rouen tout en supériorité

Cette première rencontre de championnat ne fut pas facile pour les champions en titre. Une semaine après leur première victoire en CHL, les Normands retrouvaient l’île Lacroix face aux Rapaces de Gap, Champion 2016-2017. Chakiachvili permettait aux Dragons d’ouvrir le score en supériorité numérique, puis Joris Bedin aggravait la marque en fin de second tiers, mais les Rapaces revenaient rapidement au score par Parker Reno. Romain Gutirrez égalisait après seulement une minute dans le dernier tiers en supériorité numérique, mais Nicolas Ritz libérait les siens, une fois de plus en supériorité numérique. Matija Pintaric, très solide (22 arrêts), stoppe toutes les tentatives gapençaises, et ce même en cage vide, et assure cette victoire pour les Dragons.

Rouen 3 – 2 Gap [1-0 ; 1-1 ; 1-1] (Chakiachvili, Bedin, Ritz – Reno, Gutirrez)

Crédit Photo : Christophe Delaville

Amiens bute sur Hiadlovsky

Moins d’une semaine après une large victoire 5-1 en match de préparation face à l’Etoile Noire de Strasbourg, les Gothiques retrouvaient les Alsaciens, cette fois ci à l’Icerberg. Les Strasbourgeois, repêchés suite à la relégation administrative d’Epinal, souhaitent être plus compétitifs cette saison. Et cette équipe aurait très bien pu surprendre les hommes de Mario Richer. Rudy Matima ouvrait le score en supériorité numérique pour Amiens, mais Logar, sur une errance défensive, puis Havlicek, permettaient aux Alsaciens de mener dans cette partie. Après avoir longtemps buté sur un Hiadlovky étincelant, les Gothiques revenaient au score grâce à un lancer de Tommy Giroux, meilleur pointeur du club la saison dernière. Après s’être fait peur en fin de match en jouant en double infériorité, Joey West délivrait les siens en prolongation, et permettait de ramener deux points en Somme.

Strasbourg 2 – 3 (pr) Amiens [0-1 ; 2-0 ; 0-1 ; 0-1] (Logar, Havlicek – Matima, Giroux, West)

Anglet sans complexe

Promus cette saison et retrouvant l’élite après 11 ans d’absence, l’Hormadi débutait sa saison à Mulhouse. Avec l’aide du gardien international Français Sebastien Ylonen (34 arrêts), les basques s’imposaient 4-0 et réalisaient un blanchissage pour leur première rencontre. Dans un match longtemps indécis, Sébastien Gauthier donnait l’avantage à l’Hormadi en fin de second tiers, puis Lamboley, Ranger et Jalbert inscrivaient trois buts qui scellaient cette victoire face aux Scorpions Team Synerglace de Mulhouse.

Mulhouse 0 – 4 Anglet [0-0, 0-1, 0-3] (Gauthier, Lamboley, Ranger, Jalbert)

Crédit Photo : Scorpionspictures.com

Nice s’en sort bien

Chamonix, déjà battus en prolongations dans un match avancé de la treizième journée par Grenoble, recevait les Aigle de Nice à Richard Bozon. Pourtant accrocheurs contre l’un des favoris de cette éditions, les Pionniers laissaient Nice s’échapper au score lors des deux premiers tiers. Hrehorcak d’abord, puis Bergeron et Carpentier permettaient à leur équipe de mener 3 buts à 0. Mais il semble que Chamonix est une équipe qui ne lâche rien du début à la fin. Cody Freeman réduisait la marque en début de troisième tiers, et Numa Besson redonnait de l’espoir aux hommes de Heikki Leime en inscrivant un but à six contre cinq, mais cette révolte était trop tardive. Chamonix est donc déjà battus deux fois dans ce championnat, tandis que Nice démarre bien sa saison.

Chamonix 2 – 3 Nice [0-1, 0-2, 2-0] (Freeman, Besson – Hrehorcak, Bergeron, Carpentier)

 

C’était donc une journée où il valait mieux jouer à l’extérieur. Hormis la grosse victoire de Grenoble à Angers, les résultats semblent être logiques, même si Amiens aurait très bien pu chuter en Alsace. Rouen et Grenoble font dores et déjà la course en tête, ainsi que les surprenants basques d’Anglet. La prochaine journée s’annonce explosive, avec notamment un derby des plaines entre Amiens et Rouen au Coliséum. 

Photo d’illustration : Fabien Baldino

A propos de l'auteur

Fan de hockey sur glace depuis de nombreuses années, je suis notamment les Gothiques d'Amiens. Adepte de sport en général, j'aime partager ma passion avec humour !

Poster un commentaire

libero. mi, in fringilla nunc porta.