Open d'Australie

Tennis : Rafael Nadal de retour en match officiel dimanche ou lundi

Les passionnés du tennis mondial peuvent se remettre à rêver : Rafael Nadal est bel et bien de retour cette semaine. L'Espagnol qui a repris l'entraînement juste avant la fin de la saison 2023, est d'ores et déjà prêt à retrouver la compétition à seulement quinze jours de l'Open d'Australie. De quoi envoyer un message fort à la concurrence ? Ou alors sera-t-il trop juste pour performer au haut niveau d'emblée ? Une chose est certaine pour le moment : l'un des meilleurs sportifs de l'histoire reprend du service.

Son stage d'entraînement il y a deux semaines n'était pas passé inaperçu. Venu dans son académie de tennis au Koweït pour suivre un programme de remise en forme, Rafael Nadal avait pu échanger des balles avec Arthur Fils, l'un des espoirs du tennis français (36e ATP). Sa participation à l'Open d'Australie n'est plus un secret non plus depuis un petit moment déjà. Grâce à son classement protégé (celui avant sa grave blessure à la hanche), l'Espagnol rentrera directement sur le tableau final malgré sa 244e place à l'ATP. Mais pour arriver dans les meilleures dispositions à Melbourne, le double vainqueur du Grand Chelem australien compte peaufiner sa préparation sur les tournois de rentrée.

Rafael Nadal de retour à Brisbane

À l'heure actuelle, il n'est pas possible de dire dans quel état Rafa Nadal arrivera à l'Open d'Australie. Certains tentent de se rassurer en se disant que la légende n'est pas encore terminée. Pour eux, il n'aurait pas passé un an à se soigner loin des courts, du haut de ses 37 ans, pour faire un retour timide. Si l'homme aux 14 Roland-Garros ressort ses raquettes, c'est qu'il en a encore sous la semelle. Par conséquent, tous les yeux seront rivés sur lui à l'ATP 250 de Brisbane. En effet, il effectue son retour officiel à l'occasion de ce tournoi de préparation au premier Grand Chelem de la saison. Qualifié directement sur le tableau final, il affrontera ce dimanche ou lundi, un joueur issu des qualifications. Fans de Nadal, l'attente est sur le point de se terminer.

Actuellement en Master à l'ESJ Lille, je m'avère être un adepte du groundhopping à la recherche de grosses ambiances qui ambitionne de parcourir le globe à travers ses stades de foot. Côté maillot, je fus biberonné au chardon nancéien et au coaching de Pablo Correa. J'ai aussi grandi avec le calme d'Arsène Wenger et les tacles de Laurent Koscielny sur Canal. Mais parce qu'il n'y a pas que le football dans la vie, je vibre tout autant à encourager Thibaut Pinot dans son virage, Julia Simon devant L'Equipe, mais aussi Arthur Fils sur Eurosport.

Dernières publications

En haut