ATP

Tennis : tout ce qu’il ne fallait pas manquer pour ce début de saison

La saison 2019 vient à peine de débuter et l’actu de la planète tennis vaut déjà son pesant en cacahuètes. Alors, si vous étiez trop occupé à célébrer la nouvelle année, “don’t panic”, voici toutes les infos qu’il ne fallait pas louper pour cette première semaine de reprise.

Federer en patron, Nadal déjà forfait, Djokovic en petite forme 

Du côté des géants, la semaine a été mitigée. Roger Federer se trouvait du côté de Perth, aux côtés de Belinda Bencic pour défendre le drapeau Suisse lors du célèbre tournoi d’exhibition de la Hopman Cup. Le n°3 mondial, du haut de ses 37 ans, a totalement survolé le tournoi en remportant ses 4 matchs en simple (sans perdre un seul set). Il a notamment infligé deux défaites à Alexender Zverev, et Stefanos Tsitsipas, deux prodiges de la Next gen. La Suisse, déjà tenante du titre a ainsi mis la main sur sa quatrième Hopman Cup de son histoire. Vu le niveau de jeu produit par “Roger” cette semaine, difficile de ne pas le placer parmi les favoris de l’Open d’Australie.

Pour Rafael Nadal, en revanche, la semaine fût moins glorieuse. L’Espagnol n’avait plus rejoué un match officiel depuis son abandon en demi-finale de l’US Open en septembre, face à Juan Martin Del Potro (l’Argentin qui, par ailleurs, a déclaré forfait pour l’Open d’Australie). La saison à peine commencée, le n°2 mondial a été contraint de se retirer pour son deuxième match d’exhibition d’Abu Dhabi, avant de déclarer forfait pour le tournoi de Brisbane, où il devrait faire sa rentrée. Touché à la cuisse gauche, l’état de santé du Majorquin inquiète, à quelques jours du premier Grand Chelem de l’année.

Pour Novak Djokovic, quelques réglages vont être nécessaires pour que le Serbe arrive en grand favori de l’Open d’Australie. Le n°1 mondial a du travailler dur sur les courts de Doha cette semaine. Le supplice avait déjà débuté dès le deuxième tour contre Marton Fucsovics (36ème), puis Nicoloz Basilashvili (21ème) où il a du batailler en 3 sets pour s’en sortir. Finalement, c’est Roberto Bautista Agut, qui s’est montré le plus accrocheur, et qui a mis fin à sa semaine qatarienne en demi-finale 6-3 6-7 4-6. C’est d’ailleurs l’Espagnol qui remportera le titre face à Tomas Berdych, qui signait son grand retour à la compétition.

Crédit photo : Le point

Les revenants impressionnent déjà

Jo Wilfried Tsonga, Tomas Berdych, Stanislas Wawrinka… Tous ces noms avaient brillé par leur absence en 2018. La nouvelle année marquait leur grand retour sur les courts, et leur rentrée fût plutôt réussie.

On avait quitté J.W Tsonga sur une blessure aux adducteurs, à Lille, face à Marin Cilic en finale de Coupe Davis. Si son état ce jour là laissait planer le doute sur sa santé, le Manceau nous a vite rassuré. Aligné à Brisbane; l’ancien n°1 français s’est montré solide dans son tennis pour se retrouver jusqu’en demi-finale du tournoi. Il a notamment brillé face à Alex De Minaur, nouveau prodige de l’ATP, avant d’échouer face à Daniil Medvedev, finaliste malheureux.

Pour Tomas Berdych, la rentrée fût, pour lui aussi, réussie. Le Tchèque, absent des courts depuis le tournoi du Queen’s pour blessure au dos, s’est montré particulièrement impressionnant à Doha. L’ex n°4 mondial s’est hissé jusqu’en finale après s’être défait de Philip Kolshreiber, Fernando Verdasco, Pierre Hugues Herbert et Marco Cecchinato. En finale, il échoue face à Roberto Bautista Agut (4-6 6-3 4-6); mais rassure sur son état physique.

Stanislas Wawrinka a montré un état d’esprit positif sur les courts de Doha. Pour son match de reprise, il s’est offert le scalpe de Karen Khachanov, récent vainqueur du Masters de Paris Bercy et n°11 à l’ATP. Il se défait de Nicolas Jarry au tour suivant, avant de subir les foudres de Roberto Bautista Agut, futur vainqueur du tournoi. Le Suisse, opéré du genou l’an dernier, a peiné à retrouver son niveau en 2018. Cette nouvelle année pourrait marquer une nouvelle saison haute en couleur pour “Stan”, à condition évidemment que tous les voyants soient au vert.

Méfiance, donc, pour qui aura la malchance de se retrouver face à l’un de ces trois noms au premier tour de l’Open d’Australie.

Du côté de Brisbane, c’est Kei Nishikori qui a mis fin aux attentes de Daniil Medvedev (6-43-6 6-2) en finale. Le Japonais, auteur d’une belle semaine australienne où il a notamment battu Grigor Dimitrov, ouvre son compteur en 2019 en remportant le tournoi. Lui qui avait retrouvé un excellent niveau en 2018, risque de jouer le rôle d’épouvantail cette saison.

Enfin, Andy Murray peine toujours a retrouver sa cadence d’autrefois. Opéré à la hanche il y a maintenant un an, l’Ecossais, éliminé au second tour de Brisbane par Daniil Medvedev, semble encore trop juste physiquement pour retrouver son niveau d’autrefois.

Un début de saison à deux vitesses pour les Français 

Côté français, il y a eu du bon, et du moins bon. Alignés à la Hopman Cup à Perth, Lucas Pouille et Alizé Cornet ont tous les deux récolté un 0 pointé pour leurs matchs de simple. Lucas Pouille, battu par Matthew Ebden, David Ferrer et Alexander Zverev, reste sur sa lignée de 2018, avec un certain manque de confiance dans son tennis. Sa nouvelle coach, Amélie Mauresmo, aura fort à faire avec son nouveau poulain. Pour Alizé Cornet, là aussi, pas de miracle. La tricolore s’est inclinée contre Ashleigh Barty, Garbine Muguruza et Angelique Kerber; des adversaires aussi redoutables que redoutées.

Crédit photo : Le télégramme

Pour Caroline Garcia et Kristina Mladenovic, la saison commence mal. La n°1 française s’est inclinée au premier tour de Shenzhen tandis que “Kiki” a déjà perdu ses deux premiers matchs de l’année contre des joueuses pourtant largement à sa portée (respectivement classées à la 247ème et 283ème place mondiale).

On pourra néanmoins se rassurer avec le beau parcours de Jeremy Chardy à Brisbane, où le Français s’est hissé jusqu’en demi finale avant de tomber face à Kei Nishikori, le lauréat du tournoi.

De son côté, Gilles Simon, tenant du titre à Pune, s’est lui aussi offert une demi-finale pour débuter sa saison. “Gillou” s’est notamment défait de son compatriote Benoit Paire au second tour. Il échoue néanmoins dans le dernier carré face à Kevin Anderson, futur lauréat du tournoi.

Enfin, Pierre Hugues Herbert a déjà raflé son premier titre de l’année, en double, aux côtés du Belge David Goffin à Doha.

Et chez les filles ? 

Comme tous les ans, la WTA ne manque pas de nous surprendre. On notera l’élimination surprise de Daria Kasatkina au premier tour de Brisbane, battue par Kimberly Birell, 283ème mondiale ainsi que l’élimination de Caroline Garcia au premier tour de Shenzhen par Ivana Jorovic (131ème), comme évoqué ci dessus.

Les premiers titres ont été raflé par des têtes connues. Aryna Sabalenka a remporté Shenzhen. Profitant notamment de l’abandon de Maria Sharapova pour blessure en quart de finale, la Biélorusse s’est imposée en finale face à Alison Riske (62ème) 4-6 7-6 6-3 pour mettre la main sur son premier tournoi de la saison. La Biélorusse avait déjà beaucoup impressionnée en 2018 avec son tennis agressif. Cette saison, elle fait une outsider très sérieuse pour Melbourne.

En terre Australienne, c’est Karolina Pliskova (n°8 mondiale) qui a remporté le titre à Brisbane face l’Ukrainienne Lesia Tsurenko 4-6 7-5 6-2.

Enfin, Julia Görges s’est imposée à Auckland face à la surprise canadienne Bianca Andreescu (152ème), qui s’est notamment offert une victoire de classe face à Caroline Wozniacki au second tour.

Cette première semaine de compétition a été ponctuée de belles surprises. A une semaine de l’Open d’Australie, la bataille entre la Next gen et la Old gen est déjà bien en place. Du côté de la WTA, on s’attend encore une fois à une saison pleine de rebondissements.

La premier Grand Chelem de l’année s’annonce palpitant…. Et on a déjà hâtre d’y être ! 



Sport en directMercato Football Ligue 1
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
quis, vulputate, id neque. facilisis porta.