Grand Chelem

US Open (F) : Emma Raducanu, nouvelle reine de New York

Emma Raducanu US Open

Emma Raducanu est allée au bout de son rêve. La Britannique, 18 ans, remporte l’US Open 2021 et devient la première joueuse issue des qualifications à remporter un titre de Grand Chelem. En finale, elle s’impose contre la jeune Canadienne Leylah Fernandez (19 ans) au terme d’un combat plaisant, mais disputé (6/4 6/3).

Bluffante. Inattendue. Sensationnelle. Les mots vont commencer à manquer pour décrire l’invraisemblable performance d’Emma Raducanu. A seulement 18 ans, la Britannique devient la première joueuse à remporter un titre du Grand Chelem en passant par les qualifications. Pour conclure son tournoi parfait, durant lequel elle n’a pas concédé le moindre set, Raducanu a dominé une autre jeune joueuse, la Canadienne Leylah Fernandez (6/4 6/3).

Malgré l’immense enjeu entourant ce match, les deux protagonistes ont offert un magnifique spectacle aux spectateurs du court Arthur-Ashe. Pendant 1 heure et 51 minutes, l’opposition de style proposée par les deux joueuses, entre une Raducanu puissante et une Fernandez créative, a fait des étincelles sur le terrain. Théâtre de superbes échanges et serré jusqu’au bout, le premier set fut particulièrement agréable à regarder.

Un premier acte qui sera finalement remportée par Raducanu. Plus solide à l’échange, la Britannique réussit le break décisif dans le 10e et dernier jeu du set pour prendre l’avantage. Visiblement plus tendue que son adversaire et sans doute émoussée physiquement par ses combats précédents, Fernandez paye une mise en jeu trop erratique qui l’a met constamment sous pression (4 doubles fautes, 10 balles de break concédées).

Un duel serré, qui en appelle d’autres

En pleine confiance, Raducanu tente alors d’enfoncer le clou d’entrée de deuxième set, mais se heurte à la très belle résistance de Fernandez qui sauve 3 balles de break d’affilée. La Canadienne, modèle de résilience tout au long du match (elle a sauvé 14 des 18 balles de break concédées), pense même relancer la rencontre lorsqu’elle fait le break dans la foulée. Malheureusement pour la Canadienne, elle sera très vite douchée par la réaction de son adversaire. Sans pitié, Raducanu remporte les 4 jeux suivants avec autorité pour se retrouver à un petit jeu de remporter le tournoi. Fernandez tentera bien d’enclencher une remontée en obtenant une balle de break pour revenir à 5/4, mais une pause pour saignement finira par lui couper les jambes.

Impériale, Raducanu achèvera son adversaire sur un ace pour réaliser un exploit historique à plus d’un titre. Première joueuse à remporter un Grand Chelem en sortant des qualifications, elle devient aussi la seule dans l’ère Open à remporter son premier Majeur à sa deuxième tentative. Une performance réalisée par ailleurs sans concéder le moindre set sur ses 10 matchs disputés dans le tournoi.

Surtout, il faut se rappeler que les deux finalistes n’ont même pas passé la vingtaine. Respectivement âgées de 18 et 19 ans, Emma Raducanu et Leylah Fernandez ne sont qu’au tout début de leur carrière. Elles pourraient être amenées à devenir les visages d’un circuit féminin qui se cherche des patronnes depuis la fin de l’impressionnante domination de Serena Williams dans les années 2010. Cette finale était-elle l’avènement d’une grande championne, voire d’une grande rivalité ? Nul ne peut le prédire. Mais le premier aperçu ne nous a pas déçu.

Emma Raducanu trophée US Open 2021

Emma Raducanu, trophée de l’US Open dans les bras (Darren Carroll/USTA)

Crédit photo : AP Photo/Frank Franklin II
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire