Tobias Harris porte les Sixers, A.D contrôle sans le King de la NBA

0
NBA
Ligue 1

Petite nuit en NBA hier soir, avec seulement quatre matchs qui se disputaient. En l’absence de ses stars Philadelphia s’est reposé sur Tobias Harris, tandis que les Lakers ont déroulé au Chase Center sans LeBron. Oklahoma City a de son côté encore gagné sur le fil.

Tobias Harris roi du MSG :

Privés de Ben Simmons et Joël Embiid sur blessure, les Sixers arrivaient diminué au Madison Square Garden de New York. Cependant, la franchise restait favorite et a pu s’appuyer sur Tobias Harris (34 pts, 7 rbd, 7 ast) pour dompter les Knicks. Philadelphie prend rapidement les devants grâce à ce même Harris qui est déjà partout ; New York a déjà dix points de retard. Les Knicks s’en remettent à leurs intérieurs, le duo Randle / Robinson limitant la casse. Les Sixers sont toutefois bien au-dessus et vont reprendre dix points d’avance, avant que l’écart ne passe à quinze puis vingt points.

New York trouve toutefois un moyen de se ressaisir et, grâce à Julius Randle, va réduire l’écart avant la pause (-15) puis presque revenir à hauteur en seconde période (-4). L’écart raugmentera avant que les Knicks n’arrivent à nouveau à recoller à moins de cinq points. Néanmoins, Tobias Harris était en feu hier soir et va permettre aux Sixers de sécuriser leur succès en fin de rencontre.

Victoire 115-106 des Sixers [37-23] face aux Knicks [17-42]. NBA

Le Thunder encore sur le fil :

Après un road trip sans accros, le Thunder s’est fait peur face à des Kings joueurs. De retour à la Chesapeake Energy Arena, Oklahoma City fait jeu égal avec son adversaire pendant un quart-temps. Sacramento surfe tout de même sur une bonne dynamique et va prendre dix points d’avance dans le second quart-temps, profitant de largesses défensives des locaux. Le Thunder a du mal et, même si l’attaque arrive à montrer des choses, la défense n’y arrive toujours pas et laisse beaucoup d’espace aux extérieurs californiens.

À un certain point de la troisième reprise, Sacramento compte dix-sept points d’avance. Oklahoma City décide alors de se faire violence en infligeant un cinglant 18-2 aux coéquipiers d’Harrison Barnes (21 pts). Les hommes de Billy Donovan recollent, et le score est de 95-95 en fin de match. OKC joue petit et fait trembler Sacramento en prenant six unités d’avance. L’écart est fait, les Kings ne recolleront pas et le Thunder peut souffler ; leur série de victoires se poursuit.

Succès 112-108 du Thunder [37-22] face aux Kings [24-34]. NBA

Les Pacers confirment face aux Blazers :

Si ces deux équipes étaient il y a peu dans des situations complexes, une des deux franchises a su relever la tête. En effet, Indiana était sur une bonne lancée et cela s’est confirmé dans ce match, où les joueurs de Nate McMillan sont venus à bout de ceux de Terry Stotts. Toujours sans Damian Lillard, Portland trouve d’autres solutions et s’en remet énormément à CJ McCollum. L’arrière inscrit quatorze points en première période, et les Blazers font la course en tête (49-43).

Indiana se reprend en seconde période, et revient rapidement à égalité. L’intensité monte d’un cran et les deux équipes sont au coude-à-coude, jusqu’à ce que les Pacers prennent une petite avance. S’en suit alors une série de runs, qui se terminera avec un 8-0 des Blazers en une minute en fin de match, qui leur permettra de glacer la salle. Indiana doute mais s’en remet à Myles Turner qui, d’un tir primé en tête de raquette à neuf secondes de la fin, soulage son équipe et lui offre la victoire. Portland n’a pas su finir, et voit les playoffs s’éloigner un peu plus.

Succès 106-100 des Pacers [35-24] face aux Blazers [26-34]. NBA

Les Lakers en balade dans la Baie :

Pas de LeBron, pas de problème pour les Lakers. Sur le banc pour cette rencontre, le King a pu assister à un succès tranquille de son équipe au Chase Center des Warriors. Pourtant, les angelinos ont du mal à rentrer dans la rencontre. Golden State en profite pour prendre une petite avance, un avantage de courte durée à cause des erreurs des locaux. Los Angeles prend à son tour l’avantage, mais les Warriors arrivent à répondre pour terminer le premier quart-temps à égalité (24-24). Aucune équipe n’arrive à faire de différence jusqu’à la pause, Les Lakers profitant d’un bon Kyle Kuzma et de l’expulsion de Draymond Green pour contrôler, mais concédant trop de pertes de balles pour s’envoler. À la pause, les visiteurs n’ont que deux points d’avance.

Après la mi-temps, Los Angeles décide d’accélérer le rythme. Dans le sillage d’Anthony Davis (23 pts) et d’une défense agressive, les Lakers creusent rapidement l’écart. Bien au-dessus, ils infligent même un 18-4 aux Warriors pour finir le quart-temps (qu’ils remporteront 40 à 17) pour prendre vingt-cinq points d’avance. Le match est plié atteindra même les trente points dans une fin de match sans enjeu.

Succès facile 116-86 des Lakers [45-12] face aux Warriors [12-47]. NBA

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here