ATP

Top 50 des meilleur(e)s joueuses et joueurs de tennis : places 6-10 (ATP)

lWe Sport vous propose son classement subjectif des meilleurs joueurs de l’histoire du tennis mondial. Aujourd’hui on débute le TOP 10 en passant en revue les joueurs classés de la 10e à la 6e place !

10. Jimmy Connors

Il est l’un de ces infatigables sportifs, de ceux que plusieurs générations ont eut la chance de voir jouer, en atteste ses vingt-quatre ans de carrière professionnelle étalés sur trois décennies. C’est l’homme de nombreux chiffres incroyables pouvant illustrer cette carrière étirée dans le temps. Il est celui qui a gagné le plus de matchs en tournoi ATP avec 1274 victoires. Il est également le joueur le plus titré avec 109 tournois ATP. Dans son palmarès on peut notamment retrouver 8 Grands Chelems dont 5 chez lui à l’US Open en 22 participations (Un autre record par ailleurs !). Seul regret sans doute, n’avoir jamais remporté Roland Garros. Malgré tout l’ensemble de sa carrière efface largement ce petit bémol. Il est probable que chaque amateur de la balle jaune des années 70 aux années 90 garde un souvenir de ce joueur mémorable, aussi bien par ses pertes de contrôle légendaires ou encore son désir de quitter une rencontre avec Lendl après une décision litigieuse de l’arbitre que par sa légendaire rivalité avec Bjorn Borg.

9. Ivan Lendl

Une légende du tennis mondial peut en chasser une autre avec ici une véritable référence des années 80. Ivan Lendl cumule notamment 270 semaines à la 1ere place mondial, mais est aussi le troisième joueur le plus titré de l’histoire avec 94 titres ATP. Il a notamment remporté 8 Grands Chelems, malheureusement sans gagner Wimbledon malgré deux finales. Lendl a pu offrir de très belles performances comme la finale de Roland Garros 1984, alors que son rival de toujours John McEnroe menait de deux sets à zéro et qu’il il réussit à revenir et remporter le titre. Ces rencontres avec McEnroe bien souvent légendaires font partie intégrante de la carrière de Lendl, ce qui fait de lui un monstre du tennis mondial.

8. John McEnroe

Après son rival vu précédemment, place maintenant à John McEnroe, une autre légende de ces années 80. Celui qu’on surnommait Super Brat (super sale gosse) détonait par ses accès d’humeur sur le court dues à son caractère entier était malgré tout impressionnant surtout pour son niveau. 1er mondial durant quatre années consécutives, il pouvait passer pour une machine. On peut prendre l’exemple de l’année 1984 où il remporte 13 des 15 tournois auxquels il participe. Il obtint d’ailleurs lors de cette année le meilleur ratio victoires/défaites de l’histoire du tennis, avec 82 matchs remportés pour seulement 3 défaites soit 96,47% de victoires. Une statistique qui a de quoi impressionner tout amateur de tennis. Pour parachever cette année folle, il a également terminé 1984 au premier rang mondial en doubles. John McEnroe était donc le véritable roi de cette année et de cette époque.

7. Andre Agassi

Faisons maintenant un léger saut dans le temps avec un cador des années 90 et 2000. Véritable champion, Andre Agassi a été le premier tennisman à s’imposer dans les quatre tournois du Grand Chelem. On pourrait même aller plus loin puisqu’avec Rafael Nadal il est le seul à avoir remporté les quatre Grands Chelems et les Jeux Olympiques. Il a également remporté trois Coupe Davis avec les USA, formant un palmarès qui suffit à montrer l’immensité de sa carrière. De plus, on pourrait aussi souligner sa longévité. Il disputa sa première finale en Grand Chelem en 1990 et la dernière en 2005 soit quinze ans au plus haut niveau, sur le toit du tennis mondial.

6. Rod Laver

Il fait partie de ces grandes figures du tennis mondial qu’on pourrait avoir plus tendance à oublier à cause de son ancienneté, de sa carrière avant même le classement ATP. Rod Laver a notamment remporté onze tournois du Grand Chelem durant sa carrière, et tout cela avec quatre années sans les jouer à cause du fait qu’ils étaient interdits aux joueurs professionnels à l’époque. Il remporte pendant cette période de 1963 à 1967 soixante-cinq tournois et est donc clairement le leader de cette époque. En 1968, lors de la création de l’ère Open, il revient sur les tournois du Grand Chelem et les remporte un par un. Toutefois, il ne pourra malheureusement jamais être classé officiellement numéro 1 mondial. En effet, le classement ATP faisant son apparition en 1973, il ne sera classé que 3e. Il a en tout cas joué à une époque plus ou moins oubliée maintenant mais ses extraordinaires performances, elles, seront éternelles.

Credits image: Getty images

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
ut neque. suscipit fringilla ut ut ipsum mi, commodo commodo quis