Top/Flop (J2): Dak Prescott en mode running-back

0
Crédit photo: Dallas Morning News
Ligue 1

Au programme de cette semaine en NFL: Dak Prescott renverse Atlanta, des triplés en pagaille, un onside kick ubuesque et le favori pour le titre de défenseur de l’année qui s’illustre.

 

Top 3: Dak Prescott veut son contrat 

Dak Prescott (QB ; Dallas Cowboys): 450 yds ; 1TD à la passe + 18 yds ; 3 TD à la course

Plus de 400 yards à la passe, aucun ballon perdu, 3 touchdowns au sol et un comeback incroyable ! Dak Prescott a encore une fois prouvé qu’il était un excellent quarterback et qu’il méritait bien un gros contrat.

Après avoir manqués leur début de match, les Cowboys ont accumulé les erreurs pour être menés de 15 points en début de 4ème quart-temps. A ce moment là, on ne donnait pas chère de leur peau. Mais c’était sans compter sur la révolte de Dak Prescott car c’est bien lui qui est à l’origine de ce retour (40-39). Très adroit à la passe, il a réussi à faire avancer son équipe près de la end-zone. Par trois fois, il a décidé de finir le travail tout seul.

Aaron Jones (RB ; Greenbay Packers): 168 yds ; 2 TD à la course + 68 yds ; 1 TD en réception

Après Davante Adams, c’est cette fois Aaron Jones qui s’est illustré contre Détroit. Discret la semaine dernière (66 yds ; 1TD), il est à l’origine du comeback et de la victoire de son équipe avec 236 yards et 3 touchdowns !

Si ses qualités de coureur ne sont plus à démontrer, il a prouvé qu’il pouvait également être un excellent receveur. En atteste sa magnifique réception en début de deuxième mi-temps. En plus de cette belle réception, Aaron Jones en a profité pour battre son record au sol avec 168 yards ! Sa saison est définitivement lancée.

Josh Allen (QB ; Buffalo Bills): 417 yds ; 4 TD ; 0 Int

“Vous connaissiez le Josh Allen solide quarterback utilisant beaucoup ses jambes. Venez découvrir le Josh Allen passeur ! ” Cette phrase pourrait être le slogan du prochain match des Bills.

Après avoir dépassé les 300 yards pour la première fois de sa carrière lors de l’ouverture de la saison. Le quarterback des Bills a fait encore mieux avec 417 yards (et surtout quatre touchdowns !) lors de la victoire contre Miami (31-28). Avec 729 yards en deux matchs, Josh Allen est même leader dans ce domaine. Même si il n’y a eu que deux matchs de disputés, c’est déjà une surprise. Si il continue sur ce rythme, il pourrait entrer dans une autre dimension dès cette saison.

Mention spéciale : Russell Wilson, Stefon Diggs, Nick Chubb

 

Flop 3: L’onside kick de la honte

Équipe spéciale Atlanta Falcons

C’est une des erreurs les plus grossières de ces dernières années et manque de bol, cette erreur a une conséquence immédiate et définitive sur le résultat final.

Menés de 15 points à 8 minutes de la fin, les Cowboys sont revenus à 2 points des Falcons avant de tenter un onside kick de la dernière chance. Greg Zuerlein tape donc un coup de pied rasant, les joueurs des Cowboys sont à l’affût pour récupérer le ballon une fois qu’il aura parcouru 10 yards. Dans le même temps, les joueurs de Falcons ont juste à récupérer le ballon pour mettre un terme à la rencontre. Ils ne sont pas obligés d’attendre 10 yards comme les Cowboys.

Oui mais voilà, on dirait qu’à ce moment précis, les joueurs de Dan Quinn semblent avoir oubliés la règle… Ils laissent donc le ballon parcourir 10 yards avant de se battre avec les joueurs de Dallas pour récupérer le cuir. Dans cette mêlée générale, c’est évidemment Dallas qui récupère le ballon et donc la possession. En quelques jeux, Dak Prescott place Greg the leg dans les meilleures dispositions et Dallas s’impose (40-39). Décidément les joueurs d’Atlanta adorent les comebacks improbables !

Kirk Cousins (QB ; Minnesota Vikings): 113 yds ; 0 TD ; 3 Int

Contre Indianapolis, on a peut-être assisté au plus mauvais match de la longue carrière de Kirk Cousins qui compte pourtant plus de 100 matchs.

Lors de la défaite contre Colts, le quarterback des Vikings finit avec un horrible 11/26 à la passe pour à peine 100 yards. Il n’a lancé aucun touchdown pour trois interceptions. Pour finir en beauté cette prestation, il a même subi un sack dans sa endzone, ce qui a provoqué un safety… Evidemment impossible pour les Vikings de s’imposer avec un tel match de leur quarterback. Minnesota s’incline donc lourdement à Indianapolis (11-28) et commence très mal la saison avec une deuxième défaite en deux matchs. La pression sera déjà sur les épaules de Kirk Cousins et de son équipe la semaine prochaine !

Kirk Cousins sacké dans sa end-zone ! (crédit photo: Star Tribune)
Sam Darnold (QB ; New-York Jets): 179 yds ; 1 TD ; 0 Int

Pour sa défense, Sam Darnold a une des pires escouades de receveur de la ligue et un jeu de course très moyen mais ce n’est pas une raison suffisante pour rendre une copie aussi mauvaise. Prenons l’exemple de Gardner Minshew: avec une attaque moyenne, le moustachu arrive à faire des miracles et ce n’est pourtant qu’un sixième tour de draft… Troisième choix de la draft 2018, le quarterback des Jets doit faire mieux. Mais tant qu’Adam Gase sera entraîneur, la progression de Darnold et des Jets semblent impossible. A ce rythme, le prochain fantôme que Sam Darnold apercevra, ce sera le fantôme de Trevor Lawrence !

Mention spéciale : Daniel Jones, Sony Michel, Carson Wentz

 

Défenseur de la semaine: Watt else !

TJ Watt (LB ; Pittsburgh Steelers): 4 plaquages ; 2,5 sacks

Vous aurez compris grâce à notre mauvais jeu de mot que l’on parlait de TJ Watt ! C’est un des favoris pour le titre de défenseur de l’année, et il a rappelé pourquoi lors de la victoire de Pittsburgh contre Denver (26-21). 2,5 sacks et 4 QB Hits pour le cadet des frères Watt. Rien que ça ! Drew Lock blessé en début de match, c’est donc le pauvre Jeff Driskel qui a subi la puissance de TJ Watt et du pass rush des Steelers.

Auteur de 14,5 sacks la saison dernière, TJ Watt devrait avoir à cœur de battre ce record voir même de s’attaquer au record de son frère (20,5 sacks en 2012 et 2014) même si ça paraît plus compliqué.

TJ Watt croque Jeff Driskel (crédit photo: East Oregonian)

Mention spéciale : Ndamukong Suh, Deforest Buckner, Kenny Vaccaro

 

Rookie de la semaine: Jonathan Taylor première

Jonathan Taylor (RB ; Indianapolis Colts): 101 yds ; 1 TD

L’homme aux 6000 yards en College Football a signé son premier match à plus de 100 yards en NFL. Et ce n’est sûrement pas le dernier ! Il a également profité du match contre Minnesota pour marquer son premier touchdown.

Avec la grave blessure de Marlon Mack, Frank Reich avait le choix entre Jonathan Taylor et Nyheim Hines pour le poste de numéro 1. Avec 26 ballons portés (contre aucun pour Hines) l’ancien joueur de Wisconsin a apparemment la confiance de son staff et il a prouvé qu’il avait les épaules pour ce rôle. On devrait rapidement reparler de lui !

Mention spéciale : Chase Claypool, Justin Herbert, Antoine Winfield JR

 

Surprise de la semaine: Tyler Higbee voit triple

Tyler Higbee (TE ; Los Angeles Rams): 267 yds ; 3 TD

En quatre saisons sous le maillot des Rams, Tyler Higbee n’a jamais marqué plus de trois touchdowns sur une saison. Lors du match contre les Eagles, le tight-end de Los Angeles a égalé son record avec trois passages dans la end-zone. Il lui reste donc 14 matchs pour battre son record.

Cible privilégiée de Jared Goff sur ce match, il pourrait devenir une vraie solution offensive sur le long terme (une de plus). Surtout s’il ne relâche aucun ballon comme ce fût le cas contre Philadelphie !

Tyler Higbee a le sourire après son triplé contre les Eagles ! (crédit photo: Philadelphia Inquier)

Mention spéciale : Jerick McKinnon, James Robinson, Jonnu Smith

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here