Foot US

Top/Flop NFL (J10): DeAndre Hopkins réinvente “The Catch”

Au programme en NFL cette semaine: La réception de l’année pour DeAndre Hopkins, un triplé pour Alvin Kamara, Russell Wilson perd gros et un punter bientôt au chômage.

 

Top 3: La réception de l’année pour DeAndre Hopkins

DeAndre Hopkins (WR , Arizona Cardinals): 127 yds ; 1 TD

C’est exactement pour ça que DeAndre Hopkins a été recruté. Oui, car en plus d’être incroyable, magnifique ou tout autre superlatif, cette réception de la dernière chance est extrêmement importante.

Menés 30-26 suite à un superbe drive de Josh Allen, les Cardinals n’ont que trente secondes pour remonter le terrain. Après avoir avancé d’une vingtaine de yards, Kyler Murray se retrouve donc sur la ligne médiane avec quelques secondes à jouer. Il glisse alors sur la gauche du terrain et gagne le plus de temps possible, puis envoie une bombe dans la end-zone. Il vise évidemment DeAndre Hopkins mais le receveur des Cards, aussi talentueux soit-il, est entouré de trois défenseurs de Buffalo. C’est pourtant lui qui sortira victorieux de cet improbable duel et qui donnera la victoire à son équipe.

Et cette victoire pourrait être décisive pour la suite de la saison d’Arizona. Si les Cardinals avaient perdu ce match, ils se seraient retrouvés à la traine avec un bilan de (5-4). Mais grâce à DeAndre Hopkins, ils affichent ce matin le même bilan (6-3) que Seattle et Los Angeles en tête de la NFC Ouest ! La lutte va être serrée dans cette division mais avec le meilleur receveur de la ligue dans leurs rangs, tous les espoirs sont permis.

Alvin Kamara (RB ; New-Orleans Saints): 15 yds ; 2 TD à la course + 83 yds ; 1 TD à la réception

Encore une fois Alvin Kamara s’est d’avantage illustré dans le rôle de receveur que dans son rôle initial de coureur. Il a certes marqué deux touchdowns au sol, mais son apport a été faible (seulement 15 yards) par rapport à Latavius Murray ou même Tyson Hill. Par contre, il a une nouvelle fois été le meilleur receveur de son équipe. Premier au nombre de réceptions (7) et de yards gagnés (83 yds), il confirme tout son talent à ce poste. Depuis le début de la saison, il a d’ailleurs gagné plus de yards dans les airs (648 yds) qu’au sol (486 yds).

Alvin Kamara confirme surtout qu’il est l’arme numéro une des Saints en attaque. Grâce à trois nouveaux touchdowns, il permet à son équipe de s’imposer (27-13) contre les 49ers et ainsi de garder la tête de la NFC Sud. Avec 11 touchdowns, le running-back/receveur de New-Orleans n’est dépassé dans ce classement que par Dalvin Cook. Il en avait inscrit 18 en 2018.

Ronald Jones (RB ; Tampa Bay Buccaneers) : 192 yds ; 1 TD

Si DeAndre Hopkins a réussi la réception de l’année, Ronald Jones est lui l’auteur d’une des courses les plus spectaculaires de la saison. Alors que Tampa Bay ne menait que de trois petits points contre Carolina (20-17), Ronald Jones déchira le rideau défensif des Panthers. Personne n’arrivera à le rattraper et 98 yards plus loin, il termina sa course dans la end-zone pour donner dix points d’avance à son équipe.

Au final le running-back des Buccaneers finira la partie avec 192 yards, soit son record en carrière, et son équipe s’imposera facilement (46-23). Avec 730 yards au total, Ronald Jones est sur les bases d’une saison à 1000 yards pour la première fois dans sa courte carrière !

Mention spéciale: Kyler Murray, Josh Jacobs, Nathan Hines

 

Flop 3: Russell Wilson a, peut-être, perdu plus qu’un match !

Russell Wilson (QB ; Seattle Seahawks): 248 yds ; 0 TD ; 2 Int

Les choses se corsent pour Russell Wilson et les Seahawks. Une deuxième défaite consécutive et une deuxième contre-performance pour le quarterback de Seattle viennent gâcher l’euphorie du début de saison. Preuve de cette baisse de régime, Russell Wilson a perdu pas moins de sept ballons en seulement deux matchs… Son interception juste avant la mi-temps est difficile à comprendre. Alors qu’il avait la possibilité de gagner la première tentative avec ses jambes, il préféra envoyer un long ballon en direction de la end-zone pour le résultat qu’on connait. Constamment sous pression (6 sacks), il a semblé incapable de réagir alors que son équipe est restée à portée de Los Angeles presque tout le match.

Plus qu’un match, Russell Wilson a donc perdu beaucoup de points dans la course au MVP. Sans même jouer, Patrick Mahomes redevient le favori pour l’obtention de ce trophée. S’il ne se ressaisit pas, le quarterback de Seattle pourrait une nouvelle fois passer à côté du prestigieux trophée.

Trevor Daniel (Punter ; Tennessee Titans): 3 punt dont 1 contré

C’est la belle histoire de la semaine. Après des problèmes au poste de kicker, les Titans décident d’embaucher le punter Trevor Daniel quelques jours avant le match contre Indianapolis. Après une courte carrière du côté de Houston, il était sans club depuis le début de l’année. Propulsé titulaire juste avant le match, Trevor Daniel va malheureusement faire parler de lui et prouver que si un punter ne fait que rarement gagner des matchs, il peut vous en faire perdre !

Alors que les Titans mènent (17-13) en début de seconde mi-temps, leur nouveau punter va changer le cours du match. Tout d’abord, c’est un mauvais dégagement de dix-sept yards qui permet aux Colts de commencer leur drive dans la red-zone et de marquer un touchdown facilement pour reprendre les commandes du match. Mais Trevor Daniel va réussir à faire pire sur le coup de pied suivant en se faisant contrer pour un touchdown d’Indianapolis. Tennessee ne s’en remettra jamais et s’incline (34-17) dans un match très important. Trevor Daniel devrait donc repasser par la case chômage très rapidement !

Drew Lock (QB ; Denver Broncos): 257 yds ; 1 TD ; 4 Int

Avec dix matchs consécutifs avec au moins une perte de balle, Drew Lock est leader dans ce domaine en NFL. Mais contre Las Vegas, le quarterback des Broncos a fait les choses en grand avec pas moins de quatre interceptions ! Si sa première interception est vraiment horrible, la deuxième en end-zone adverse à quelques minutes de la mi-temps a semblé coupé les ailes de son équipe. Pourtant, il n’y avait que quatre points de différence à ce moment-là. Au final, les Broncos s’inclineront lourdement (37-12) et les questions sont nombreuses autour de Drew Lock.

Avec seulement sept touchdowns pour dix interceptions, Drew Lock semble déjà avoir atteint ses limites et les dirigeants de Denver pourraient être devant un dilemme lors de la prochaine intersaison. Que ce soit lors de la draft ou de la free-agency, il n’est pas exclu de voir un nouveau quarterback débarquer à Mile High pour le remplacer.

Mention spéciale: Deshaun Watson, Carson Wentz, Aaron Jones

 

Défenseur de la semaine: Leonard Floyd écrase Russell Wilson

Leonard Floyd (LB ; Los Angeles Rams): 5 plaquages, 3 sacks, 1 fumble recouvert

La ligne offensive de Seattle avait réussi l’exploit de contenir (à peu près) Aaron Donald. Malheureusement pour elle, c’est finalement Leonard Floyd qui a profité du travail de son coéquipier pour se retrouver régulièrement sur les talons de Russell Wilson. Avec trois sacks dont deux consécutifs, Leonard Floyd est le symbole du cauchemar vécu par Russell Wilson dimanche. Au final, le linebacker des Rams aura contacté cinq fois le quarterback des Seahawks. Il complète sa belle performance avec un ballon récupéré sur un fumble de… Russell Wilson évidemment.

De plus en plus solide, la défense des Rams a encore impressionné cette semaine avec une victoire de prestige à la clé ! Arrivé cet été de Chicago, Leonard Floyd s’impose peu à peu comme un des pions importants de cette défense. Avec déjà sept sacks depuis le début de la saison, il est le parfait pendant d’Aaron Donald sur l’extérieur de la ligne.

Leonard Floyd câline Russell Wilson (crédit photo: Los Angeles Rams)

Mention spéciale: Jason Pierre-Paul, Sidney Jones, Jamie Collins

 

Rookie de la semaine: D’Andre Swift s’affirme

D’Andre Swift (RB ; Détroit Lions): 81 yds à la course + 68 yds ; 1 TD à la réception

Depuis le début de la saison, D’Andre Swift a alterné le bon et le moins bon. Contre Washington, on a donc vu le bon D’Andre Swift, présent à la fois dans le jeu au sol et dans le jeu aérien. Puissant et avec des mains sûres, le running-back des Lions termine le match avec 149 yards en cumulés, son record de la saison. De plus, Détroit s’est imposé (30-27) contre Washington et affiche un bilan presque équilibré (4-5) à la mi-saison.

Avec six touchdowns, il est un des rookies les plus efficaces dans ce domaine (derrière Chase Claypool et Antonio Gibson), et est également le meilleur marqueur de son équipe. Même s’il est encore inconstant, on n’est pas loin d’avoir trouvé un coureur fiable du côté de Motor City.

Mention spéciale: Antonio Gibson, Chase Claypool, Michael Pittman JR

 

Surprise du chef: Gallman fait décoller New-York

Wayne Gallman (RB ; Newy-York Giants): 53 yds ; 2 TD

Les Giants viennent d’enchainer une deuxième victoire consécutive et cela concorde avec une nouvelle bonne performance de la surprise Wayne Gallman ! Très discret depuis sa draft en 2017 (environ 700 yards et 3 TD en trois saisons), le running-back de New-York vient d’enchainer cinq touchdowns en quatre matchs !

L’absence de Saquon Barkley avait fait très mal à cette attaque des Giants et à Daniel Jones et l’émergence d’un nouveau running-back est donc une bonne nouvelle pour le quarterback des GMen. Contre les Eagles, Wayne Gallman a conclu par deux fois le bon travail de son attaque avec deux touchdowns en force, dont un avec une envolée au-dessus de la défense. Une performance qui permet aux Giants de s’imposer (27-17) contre les Eagles et donc de se rapprocher de la tête dans cette improbable NFC Est. Les playoffs sont encore possible pour New-York !

Fly Gallman Fly (crédit photo: si.com)

Mention spéciale: Keelan Cole, Devontae Booker, Salvon Ahmed

 

Crédit photo couverture: Bleacher Report



Sport en directMercato Football Ligue 1
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
felis luctus odio Praesent fringilla dolor velit, Lorem elit.