Coupe de France

Toulouse s’impose difficilement contre un vaillant Olympique de Saumur

Saumur Toulouse

Dans le cadre des huitièmes de finale de Coupe de France, le Toulouse FC s’impose dans la douleur 2-1 contre l’Olympique Saumur. Le club ligérien s’est tout de même bien battu malgré l’écart de divisions.

Toulouse surprit

Durant tout le match, Toulouse a logiquement dominé, conservant plus le ballon. Cependant, un des leurs a dû quitter le terrain plus tôt que prévu. Il s’agit de Zobo qui s’est fait mal dès la 10e minute sur un choc dans la surface saumuroise. Puis sur un corner anodin, Touzet touche involontairement le ballon de la main, offrant un penalty au TFC et l’ouverture du score à Spierings. Le TFC a poursuivi sa domination mais fait face à la bonne agressivité des Saumurois bien rentrés dans leur match malgré tout. Les efforts de Saumur vont être récompensés car à la demi-heure de jeu, Bloch effectue une mauvaise relance. Cela permet à Bayo de déborder à droite puis de centrer en retrait. Il trouve le buteur Bouhoutt qui égalise pour son équipe. Ce but a totalement boosté Saumur qui pose d’énormes problèmes aux Toulousains. Les deux équipes se quittent à 1-1 à la mi-temps.

 

Mais Toulouse plus réaliste

Durant la seconde période, le même scénario a continué. Une équipe de Toulouse dominatrice mais pas à l’abri des assauts de Saumur. Cependant, le pensionnaire de Ligue 2 va être le premier à reprendre l’avantage à la 66e minute. Mvoue parvient à centrer au second poteau pour van dem Boomen qui remet au point de penalty pour Bangre qui inscrit un but d’une belle reprise. Ensuite, le TFC l’a joué à l’expérience en conservant ce score favorable. Pourtant, Saumur a eu plusieurs occasions de revenir notamment grâce à son buteur Bouhoutt. Toutefois, le score restera à 2-1 en faveur du favori.

Toulouse s’impose dans la douleur et rejoint le PSG, l’AS Monaco, l’Angers SCO, Rumilly, Montpellier et Canet-en-Roussillon pour les quarts de finale de la Coupe de France. 

 

Crédits photo : Ouest-France

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire