Tour de France

Tour de France 2022 : Les débutants à suivre

Tour de France

Vendredi, 176 coureurs s'élanceront dans le contre-la-montre de Copenhague pour donner le coup d'envoi du Tour de France 2022.

La majorité de ces hommes auront déjà couru le Tour de France, certains plus de 10 fois comme Peter Sagan, Jakob Fuglsang, Geraint Thomas, et Philippe Gilbert. Mais un petit groupe du peloton s'attaquera au Grand Tour de juillet pour la première fois.

L'année dernière, 45 hommes ont fait leurs débuts sur le Tour de France, dont Jonas Vingegaard, deuxième de l'épreuve, ainsi que les vainqueurs d'étape Mathieu van der Poel et Tim Merlier.

Aleksandr Vlasov (Bora-Hansgrohe)

Vlasov, le prétendant russe au maillot jaune, est le débutant le plus connu de notre liste. Le jeune homme de 26 ans a rejoint Bora-Hansgrohe cette saison après deux années passées chez Astana, et il a réalisé la meilleure première moitié de saison de sa carrière jusqu'à présent. Il a remporté cinq victoires jusqu'à présent, dont le triomphe au classement général de la Volta a la Comunitat Valenciana et du Tour de Romandie.

Il est également monté sur le podium au GP Indurain, à l'Itzulia Pays Basque et à la Flèche Wallonne, tandis qu'il menait le Tour de Suisse avant d'être contrôlé positif au COVID-19 cinq étapes plus tard. Ce contrôle positif soulève la question de son état de santé avant le Tour, mais s'il a évité une maladie grave et s'il est en pleine forme, il est un vrai prétendant au podium à Paris.

Filippo Ganna (Ineos Grenadiers)

Le double champion du monde du contre-la-montre Ganna est un autre coureur débutant pour le Tour, mais il est certain qu'il prendra le départ à Copenhague. Le jeune homme de 25 ans, qui a récemment remporté son troisième titre italien de contre-la-montre, est le grand favori pour prendre le premier maillot jaune de la course dans le contre-la-montre d'ouverture de 13 km.

Il aura une rude concurrence au Danemark avec les Van Aert, Van der Poel, Pogačar, Roglič, Küng, Asgreen, et bien d'autres. Cependant, le pedigree de Ganna en matière de contre-la-montre reste inégalé et ce serait une surprise s'il n'ajoutait pas le jaune aux maillots roses qu'il a ramassés le jour de l'ouverture des deux dernières éditions du Giro d'Italia.

Le titre italien a été sa cinquième victoire de la saison dans le TT, et la courte étape 2 du Tour des Émirats arabes unis est sa seule défaite dans la discipline jusqu'à présent en 2022, il est donc le favori vendredi. Après cette ouverture, on s'attend à ce qu'il joue un rôle d'équipe pour les hommes GC d'Ineos, Dani Martínez, Adam Yates et Geraint Thomas. Le contre-la-montre de 40 km de l'avant-dernière étape de la course l'attendra cependant.

Fabio Jakobsen (QuickStep-AlphaVinyl)

On s'attend à ce que le sprinter néerlandais Jakobsen prenne la tête de l'équipe QuickStep-AlphaVinyl en juillet prochain, à la suite de l'incroyable retour de Mark Cavendish sur le Tour en juillet dernier. Le jeune homme de 25 ans compte cinq victoires d'étape sur la Vuelta a España à son palmarès, dont trois et le maillot à points l'automne dernier, alors qu'il effectuait son propre retour après les graves blessures subies lors de la tristement célèbre chute du Tour de Pologne 2020.

Il est maintenant prêt à se tester sur la plus grande course de l'année pour la première fois, et avec le meilleur train de tête du peloton pour l'aider. Tim Declercq, Julian Alaphilippe, Kasper Asgreen et Michael Mørkøv formaient l'an dernier un train quasi inarrêtable et devraient tous être de retour cette année. Avec une demi-douzaine d'étapes de sprint au menu du Tour de cette année, il serait franchement choquant que Jakobsen – qui a remporté 10 victoires en 2022, dont Paris-Nice et Kuurne-Brussel-Kuurne – n'étoffe pas son palmarès en juillet.

Tom Pidcock (Ineos Grenadiers)

Pidock est notre deuxième coureur Ineos sur la liste. Il a quitté le récent Tour de Suisse avec un COVID-19 positif, mais il s'est depuis rétabli et a été testé négatif, déclarant qu'il était “prêt à jouer” dans un message sur les médias sociaux mercredi dernier. Le coureur de 22 ans fait partie de la longue liste des coureurs Ineos pour le Tour depuis qu'il a remanié ses plans pour le Grand Tour en faisant l'impasse sur le Giro d'Italia après une campagne classique parfois éprouvante.

Aujourd'hui, le multidisciplinaire est prêt à faire ses débuts sur le Tour et, bien qu'il ne soit pas un leader d'équipe, il est certainement à surveiller en juillet. L'année dernière, il a fait ses débuts sur le Grand Tour lors de la Vuelta a España et était en lice pour la victoire d'une échappée lors de l'arrivée au sommet de la 14ème étape au Pico Villuercas.

Cette fois-ci, il devra travailler pour Thomas, Yates et Martínez en haute montagne, mais il devrait aussi avoir ses propres opportunités. Les quatrième et cinquième places dans les étapes de sprint vallonnées en Suisse montrent qu'il est en forme et il pourrait être dans le coup sur des étapes similaires au Tour de France.

Matteo Jorgenson (Movistar)

En juillet prochain, Movistar concentrera sa course sur le candidat à la victoire finale Enric Mas et le talent américain Jorgenson pourrait être un rouage essentiel dans la tentative de l'Espagnol de monter pour la première fois sur le podium du Tour. Du haut de ses 190 cm, le Californien de 22 ans pourrait être plus imposant que Mas et les autres grimpeurs de la course, mais il s'est montré en montagne à plusieurs reprises au cours des deux dernières saisons, depuis qu'il est passé professionnel avec l'équipe espagnole en 2020.

La saison dernière, il a pris un top 10 à Paris-Nice avant de terminer le Giro d'Italia, tandis que cette saison, il était dans la lutte pour le podium au Tour de la Provence et a récemment terminé septième de la Classic Alpes-Maritimes montagneuse avant de prendre la 13e place au classement général du Critérium du Dauphiné. Jorgenson ne jouera probablement pas un rôle de premier plan sur le Tour de cette année, mais il devrait être un coureur important pour le leader de son équipe, Mas, lorsque la course sera en montée.

Michael Storer (Groupama-FDJ)

L'Australien a remporté le Tour de l'Ain à la fin du mois de juillet 2021 avant de remporter deux victoires dans des échappées lors de la Vuelta a España et de s'emparer du maillot de la montagne à Madrid. Il est passé de DSM à Groupama-FDJ cette année et, jusqu'à présent, le jeune homme de 25 ans a impressionné par à-coups. Il a terminé deuxième du Tour des Alpes, puis troisième du Défi Dénivelé du Mont Ventoux au début du mois.

Il est donc en bonne forme, même s'il ne sera probablement pas aussi libre de se battre pour ses propres résultats au Tour de France qu'il l'était à la Vuelta l'année dernière. Groupama-FDJ s'aligne avec David Gaudu et Thibaut Pinot en tête de la lutte pour le classement général et les victoires d'étape (ou même le maillot à pois dans le cas de Pinot, l'homme du retour).

Valentin Madouas et Stefan Küng seront également à la recherche d'opportunités, et celles de Storer pourraient donc être quelque peu limitées. Avec aucune victoire d'étape sur le Tour depuis 2019, l'équipe se réjouirait d'un succès de n'importe lequel de ses coureurs.

À lire aussi – Tour de France : l’histoire des départs à l’étranger

Dernières publications

En haut