Tour de France

Tour de France 2024 : Cédric Vasseur (Cofidis) cartonne un de ses coureurs

La 6e étape du Tour de France 2024 a été remportée par Dylan Groenewegen. Le sprinteur Néerlandais a devancé Jasper Philipsen (ce dernier a été déclassé). Esseulé dans le final, le sprinteur français de la Cofidis, Bryan Coquard a pris la 11e place. Une situation qui n'a pas plus à Cédric Vasseur.

Le manager de la Cofidis n'a pas été tendre avec l'un de ses coureurs. Alors que le peloton fait halte à Dijon pour cette 6ᵉ étape remportée par le Néerlandais Dylan Groenewegen, le manager de la Cofidis s'est permis d'envoyer une petite cartouche à Axel Zingle.

Cédric Vasseur : “C’est stupide d’aller à l’avant quand on a un sprinteur comme Bryan Coquard”

Partie dans une échappée en début d'étape, Axel Zingle a pris une remontrance en public par son manager. En partance pour la Visma Lease a Bike le Français n'était pas au chevet de son sprinteur Bryan Coquard en fin d'étape.

“Axel a eu un spasme. Je ne sais pas ce qu’il a eu. On n’avait pas du tout prévu de mettre un coureur à l’avant. C’est stupide d’aller à l’avant quand on a un sprinteur comme Bryan Coquard. J’aurais plutôt attendu Axel dans le final pour aider Bryan et on ne l’a pas vu. On va lui demander des explications. On a vu il y a quelques jours (Juan) Ayuso se cacher et éviter de travailler pour Pogacar. Là c’est pareil. On est là avant tout pour le travail d’équipe. Je n’ai pas vu grand-chose pour l’instant d’Axel. Il faut être correct par rapport à une sélection sur le Tour. Notre sprinteur, c’est Bryan Coquard. Il faut regarder le palmarès de Bryan Coquard et celui d’Axel Zingle, avec tout le respect que j’ai pour Axel. On jouait la carte de Bryan à fond. Il faut vraiment jouer collectif. On a vu Astana faire encore un beau boulot pour Mark Cavendish. On va faire quelques petits ajustements, j’espère qu’on va retrouver une vraie cohésion de groupe,” explique Cédric Vasseur au micro de RMC Sport.

Passionné de sport et des Girondins de Bordeaux. Bercés par les arrêts de Cédric Carrasso, les coups de casque de Wendel et la finesse de Yoann Gourcuff dans un stade Chaban-Delmas en feu ! Fan de la Ligue des talents, sans oublier les coups de volant de Fernando Alonso, les attaques de Thibaut Pinot ou les atémis du général du ring Gunther.

Dernières publications

En haut