Cyclisme

Tour de France – étape 2 : Mathieu van der Poel comme un symbole

Mathieu van der Poel

Ce dimanche, la deuxième journée d’un Tour de France déjà bien lancé attendait les coureurs. Après la belle victoire de Julian Alaphilippe lors de la première étape, nous sommes restés en Bretagne, pour un tracé long de 183,5 km entre Perros-Guirec et Mûr-de-Bretagne Guerlédan. Au sommet de ce fameux Mûr-de-Bretagne, Mathieu van der Poel s’est imposé en costaud. Il a également pris le maillot jaune, pour sa première Grande Boucle.

Après quelques kilomètres de lutte avec le peloton, l’échappée du jour se dessine. Simon Clarke (Qhubeka-NextHash), Edward Theuns (Trek-Segafredo), Anthony Perez (Cofidis), Jonas Koch (Intermarché-Wanty-Gobert) composent d’abord le groupe de tête. Ils sont ensuite rejoints par Jérémy Cabot (TotalEnergies) et Ide Schelling (Bora-Hansgrohe). Ce dernier, porteur du maillot à pois, compte bien défendre sa tunique aujourd’hui.

Chasse aux pois

L’avance de ce groupe de six coureurs atteint les quatre minutes. Derrière, emmené par l’équipe Deceuninck-Quick Step et son maillot jaune Julian Alaphilippe, le peloton contrôle l’écart.  Dans la première ascension du jour, la côte de Sainte-Barbe, Anthony Perez devance Ide Schelling et Edward Theuns.

Vient ensuite le sprint intermédiaire, où Theuns passe en tête devant Jonas Koch. Dans le peloton, Caleb Ewan (Lotto-Soudal) passe en tête devant Mark Cavendish (Deceuninck-Quick Step) et Jasper Philipsen (Alpecin-Fenix). L’écart entre l’échappée et le peloton se réduit au fil des kilomètres, alors que les hommes de tête se frottent à la deuxième difficulté du jour. Au sommet de cette côte de Pordic, Ide Schelling prend un point pour le classement de meilleur grimpeur, devant Anthony Perez.

Theuns et Cabot font de la résistance

Les deux coureurs se livrent une belle bataille, mais Schelling reprend donc l’avantage dans cette course au maillot à pois. À moins de 70 km de l’arrivée, Edward Theuns décide de partir seul, et prend un point au sommet de la côte de Saint-Brieuc.

Le Belge crée un bel écart et est seulement rejoint par Jérémy Cabot. Les quatre autres membres de l’échappée sont maintenant distancés et sont peu à peu repris par le peloton. Alors que l’avance du duo de tête passe sous la minute, Edward Theuns est le dernier coureur repris, à moins de 20 km de l’arrivée.

Intouchable van der Poel

Quelques secondes plus tard, le peloton arrive dans la première ascension de Mûr-de-Bretagne. Dès les premières pentes, Mathieu van der Poel (Alpecin-Fenix) passe à l’offensive. Il passe en tête au sommet pour prendre les huit secondes de bonifications. Le Néerlandais est ensuite repris par les autres favoris, qui se disputent également les quelques secondes distribuées.

Dans cette première montée de Mûr-de-Bretagne, Tadej Pogačar (UAE Emirates), Primož Roglič (Jumbo-Visma) et Julian Alaphilippe montrent qu’ils sont bien présents. L’équipe Ineos-Grenadiers prend les commandes du peloton dans les kilomètres qui suivent. Les différentes équipes replacent leur leader. Dans les derniers kilomètres, Nairo Quintana (Arkéa-Samsic), Sonny Colbrelli (Bahrain-Victorious) et Mathieu van der Poel attaquent tour à tour.

Intouchable, ce dernier dompte Mûr-de-Bretagne. Le Néerlandais décroche sa première victoire pour sa première participation au Tour de France. Avec ce succès, Mathieu van der Poel s’empare également du maillot jaune. Tout un symbole, pour le petit fils de Raymond Poulidor.

Les Tops 10 de l’étape et du classement général

Crédit photo : Getty Images
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire