Tour de France

Tour de France : la colère de Tadej Pogacar envers Jonas Vingegaard

Si les positions n'ont pas bougé au classement au terme de la 9e étape, Tadej Pogacar n'a pas manqué de critiquer l'attitude défensive de Jonas Vingegaard et la Visma Lease a Bike.

La 9e étape dessinée autour de Troyes ce dimanche était particulièrement sur cette édition 2024 de Tour de France. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que le spectacle a été rendez-vous. L'échappée est allée au bout avec la victoire pour Anthony Turgis. Mais dans le peloton, la guerre a également été déclarée sur les chemins blancs émaillant le parcours.

Vingegaard frustre les velléités de Tadej Pogacar

A environ 80 kilomètres de l'arrivée, Tadej Pogacar aura mis une première fois le feu aux poudres, avant que Remco Evenepoel ne passe à son tour à l'offensive. A cntre-temps, le Slovène a réagi, emmenant dans sa roue Jonas Vingegaard. Les trois hommes ont alors pris leur distance avec le peloton, allant même jusqu'à faire la jonction avec le peloton. Finalement, ce trio composé du podium du général se relèvera, Vingegaard ne passant pas de relais. Puis, à vingt-et-un kilomètres de la ligne, Tadej Pogacar est à nouveau parti, seul. Il sera finalement rattrapé par encore une fois par Vingegaard, qui peut alors compter sur le boulot énorme de Christophe Laporte et Matteo Jorgenson pour revenir dans la roue du maillot jaune. Alors que le Danois peut encore compter sur Jorgenson en revenant sur le maillot jaune, il va encore rester sur la défensive en condamnant ce coup de force.

“Chez Visma ils ne regardaient que moi”

Évidemment, cela n'a pas manqué de frustrer Tadej Pogacar, qui n'a pas hésité à mettre en avant cette fixette sur lui alors que des écarts pouvaient être créés : “Je pense qu'ils ont peur de moi, ils ne pensent qu'à ma roue, et pas à Remco, Primoz  ou aux autres. Ça aurait été bien que Jonas, Remco et moi puissions y aller. On aurait repris du temps et un peu consolidé le podium. Mais ce n'est pas ce que veut Visma je crois. Ils mettent vraiment l'accent sur moi, ils vont me suivre jusqu'au bout du Tour mais ça peut leur coûter.”

Il a ensuite poursuivi en adressant un message clair pour la suite. La Visma Lease a Bike et Vingegaard sont dans le collimateur, et aucun cadeau ne leur sera fait : “Je crois que chez Visma, ils ne regardaient que moi et ont sous-estimé les autres. Je crois qu'il pourrait y avoir un retour de bâton plus tard. C'est sûr que je m'en souviendrai. Chacun fait sa course, je n'ai rien contre. Mais moi j'aime courir avec le cœur, aujourd'hui c'était une journée pour ça”.

Ces déclarations ravageuses complètent alors celles de Remco Evenepoel, qui avec son franc parler habituel, avait également critiqué l'attentisme du Danois. La tension est donc montée d'un cran et cela annonce deux dernières semaines de folie sur els routes de la Grande Boucle.

Suiveur assidu de sport au sens large, je partage ma passion depuis une dizaine d'années peu importe le terrain ! Basket, hockey sur glace, cyclisme, tir, escrime, je consomme tout ce qui se présente avec gourmandise.

Dernières publications

En haut