Tour de France

Tour de France : la réponse cash de Vingegaard à Pogacar

Après la 9e étape du Tour de France, Tadej Pogacar s’en été pris à Jonas Vingegaard et son écurie, Visma-Lease a Bike. Le cycliste danois a répondu au maillot jaune.

Hier, le Français Anthony Turgis, (TotalEnergies) a remporté la 9e étape du Tour de France. Cependant, un élément a marqué cette étape et un clash est né entre le maillot jaune Tadej Pogacar, et Jonas Vingegaard. La façon de courir du Danois lors de l’étape des chemins blancs n’a clairement pas été du goût du Slovène.

Tadej Pogacar était agacé parce que son concurrent n’ait pas voulu prendre les relais après avoir embrayé derrière chaque accélération. « Je pense qu'ils ont peur de moi, ils ne pensent qu'à ma roue, et pas à Remco, Primoz ou aux autres. Ça aurait été bien que Jonas, Remco et moi puissions y aller », a-t-il d’abord lâché.

« On aurait repris du temps et un peu consolidé le podium. Mais ce n'est pas ce que veut Visma je crois. Ils mettent vraiment l'accent sur moi, ils vont me suivre jusqu'au bout du Tour mais ça peut leur coûter. Je crois que chez Visma, ils ne regardaient que moi et ont sous-estimé les autres. Je crois qu'il pourrait y avoir un retour de bâton plus tard. C'est sûr que je m'en souviendrai. Chacun fait sa course, je n'ai rien contre. Mais moi j'aime courir avec le cœur, aujourd'hui c'était une journée pour ça », a-t-il conclu.

La réponse de Vingegaard

Dans un point presse, Jonas Vingegaard a répondu au maillot jaune. « Plutôt que d'un manque de couilles, je parlerais d'intelligence de course. Si je pars avec les deux à 70 kilomètres de l'arrivée et qu'ils me lâchent ensuite dans la dernière section de chemins blancs, je perds le Tour hier. Mon objectif était de suivre. On avait comme but de ne pas perdre de temps et on a réussi. Si les gens ne comprennent pas, c'est leur problème », a lancé le Danois.

Fan inconditionnel de l’OM, le Vélodrome a bercé mon enfance. Passionné par le ballon rond, la Ligue 1 n’a pas de secret pour moi. Je garde également un œil sur le football en Amérique du Sud et centrale. Pongiste à temps perdu depuis presque 20 ans.

Dernières publications

En haut