Trade Deadline : Le monde cruel de la NBA

0
Andre Drummond a joué son dernier match pour les PIstons crédit photo : Mike Mulholland
Ligue 1

S’il y a bien des avantages à ce que les sports américains soient des ligues fermées (pas de relégation, Draft, Argent dans un circuit fermé), il y a quand même de nombreux questionnements sur certaines de leurs fonctionnalités. La Trade Deadline de cette nuit a rappelé à quel point la NBA est un business pur et dur. Revenons d’ailleurs sur les mouvements marquants de ces derniers jours, avec une pointe de cynisme, of course…

” I Love you Detroit…”

Dans sa chanson “A fleur de toi” Vitaa chantait : « J’essaie de t’oublier avec un autre. » Voilà la dure vie que va devoir mener Dede Drummond jusqu’à qu’il signe son gros chèque chez un contender (ou pas) cet été lors de la Free Agency. En attendant, l’âme des Pistons vient d’être trader, ou dégager c’est selon, contre John Henson, Brandon Knight et un Twix (à savoir un 2nd tour de Draft) au Cleveland Cavaliers . Dans notre ligue fermée préférée voilà donc ce que représente à l’instant T ce chère Dede. S’il a partagé son amertume quant au « Business de la NBA », comptez sur lui l’année prochaine pour faire la Nique à ces anciens patrons du Michigan.

On trade chez les contenders de l’Ouest

Le 1er grand mouvement a eu lieu un peu après 19h00. Les Warriors ont enfin réuni le duo tant attendu KAT / D’Lo mais ce sera dans le Minnesota que les « best friends » devront nous prouver qu’ils sont autre chose que des joueurs de stats. De son côté Golden State récupère un dénommé Andrew Wiggins #1 de la Draft 2014. L’attente est immense côté Warriors… Non, on déconne. La seule chose attendue du côté de San Francisco, c’est que Coach Kerr arrivera à exploiter le full potentiel du canadien annoncé comme l’une des grandes superstars de la ligue il y a 6ans lors de sa draft. Wait & See…

Côté contenders, on se renforce, ou, on invente le basket sans intérieur. Atlanta récupère tous les pivots (Dedmon, Nene) de la ligue et notamment Clint Capela, qui lui laisse la raquette des Rockets à un PJ Tucker qui risque d’avoir un taff monumental dans la peinture des Rockets. Chemin ouvert pour les drives du duo Harden (je choke) / Westbrook (1er tour de PO). Et dire que tout est de la faute de Carmelo…

A Los Angeles, il y a ceux qui rappellent leurs ex un peu perturbé (J.R. Smith a un rendez vous avec Lebron et les Lakers), puis, il y a ceux qui misent sur un vestiaire sain et équilibré. Les Clippers ont récupéré sur le gong Marcus Morris et Isiah Thomas (coupé dans la foulée). Ajoutez le à une équipe déjà composé de Lou Will, Montrez Harrel ou Pat Beverley… Le Doc a du pain sur la planche et des nuits blanches à prévoir, mais il y a tout de même un sacré matos sur la table pour faire du bon travail.

A l’Est, rien de nouveau

Les C’s n’ont pas bougé comme souvent à la TD, (mais Isiah Thomas est libre et Danny Ainge aime les belles histoires).

Pour la légende, et achever un travail commencer il y a quelques temps...
Isaiah & Danny
crédit photo : Boston Globe

Les 76ers eux ont tellement de certitude depuis le début de saison qu’ils ont décidé de ne rien faire non plus (enfin presque). Une belle leçon de pugnacité dans la ville de l’amour fraternelle. De leur côté les Raptors ont les Knicks au cul pour Masai Ujiri et n’ont donc tenté aucun trade. Objectif : garder le sorcier qui a offert un 1er titre à la franchise canadienne.

Et puis… Il y a toujours le parrain.

The Godfather : Pat Riley
crédit photo : Bob Donnan USA Today Sports

Mr Pat Riley qui réussit avec 2 bout de bois et 2 anciens basketteurs (Dion Waiters & Justise Winslow) à récupérer Andre Iguodala, Solomon Hill et Jae Crowder. C’est peut-être un détail pour vous, mais pour lui ça veut dire beaucoup. Une équipe jeune, talentueuse, coachée de la plus belle des manières. Ajoutez à cela un FP de la trempe de Jimmy Butler et des lieutenants comme Iggy ou Dragic, vous obtenez le Heat 2020. Vu la forteresse que représente l’AAArena, vous pouvez mettre une petite pièce sur Miami (peut-être pas pour le titre) cette année.

Bref, une Trade Deadline bien cool à suivre, c’est toujours rigolo les WOJ ou SHAMS BOMB. Maintenant place au All Star Game, puis la fin de saison et les playoffs arriveront à grands pas.

Et pour tous ceux qui connaissent tous les joueurs de la ligue sur le bout des doigts, voici un petit point de tous les mouvements pour terminer cette Trade Deadline…

Le point Trade

  • Shabazz Napier est à Denver
  • Jordan McRae rejoint Denver.
  • Shabazz Napier n’est plus à Denver. Il est échangé à Washington.
  • Gorgui Dieng part à Memphis, en échange de James Johnson.
  • James Ennis continue son tour des U.S.A et arrive à Orlando, alors que le Magic envoie un 2nd tour de Draft à Philly.
  • Alec Burks et Glen Robinson III débarque aussi à Philly
  • Shabazz Napier est tradé… Non on déconne, au bout d’un moment on parle d’êtres humains pas de marchandises.
  • Jordan Bell file à Memphis en échange de Bruno Caboclo qui se rend à Houston (Tu la vois la raquette Caboclo / Tucker !!!)
  • Derrick Walton Jr est à Atlanta
  • Mo Harkless est aux Knicks (bon courage bro’) !
  • PS : Un ancien numéro 2 de draft est transféré dans l’indifférence la plus totale à Sacramento. S’il te plaît Jabari Parker, montre leur que tu vaux plus que ça.

 

Bonne journée à Tous dans ce monde merveilleux qu’est la NBA.

Peace…

 

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here