Foot US

Un dimanche en NFL – Week 13, New York dans tous ses états

NFL Week 13

Cleveland en démonstration, les Patriots impériaux et les franchises new-yorkaises en quête d’exploits, retour sur les matchs du dimanche du NFL Week 13.

L’affiche de la semaine

Cleveland Browns [9-3] @ Tennessee Titans [8-4] : 41-35

Alors qu’on s’attendait à un match serré et à une véritable bataille au sol entre les Browns et les Titans, Cleveland a rapidement mis tout le monde d’accord grâce à un excellent Bayker Mayfield (25/33, 334 yds, 4 TD). Si la franchise de l’Ohio a joué à se faire peur en fin de rencontre, elle a remporté son neuvième match de la saison, synonyme de première saison avec un bilan positif depuis 2007.

Très vite, le match tourne à l’avantage des Browns. Après un field goal de Cody Parkey, la défense de Cleveland s’illustre une première fois en stoppant Tennessee sur une 4e&1. Les Browns capitalisent avec un touchdown de Jarvis Landry puis la défense s’illustre à nouveau en provoquant un fumble de Derrick Henry, son premier depuis une éternité. Dans la foulée, Baker Mayfield trouve son lineman offensif Kendall Lamm dans la endzone pour porter (déjà) le coup de grâce. Le deuxième quart-temps vient à peine de débuter et Cleveland mène déjà 17-0. Si les Titans réduisent l’écart grâce à Corey Davis, Baker Mayfield va poursuivre son show et dérouler. Avant la mi-temps, le quarterback rajoute deux touchdowns et laisse Nick Chubb aller en terre promise. 38-7 à la pause, le match est déjà plié.

Au retour des vestiaires, Tennessee va tant bien que mal tenter d’instiguer un retour. Les Titans inscriront vingt-huit points en deuxième période pour donner cette impression de match serré au score, mais les joueurs de Mike Vrabel partaient de trop loin. Coupable de trop de largesses en début de rencontre, la défense a enterré la franchise avant même que l’attaque ne puisse réagir. Si Cleveland s’est fait peur en fin de rencontre avec notamment un fumble de Baker Mayfield, les Browns n’ont jamais vraiment été inquiétés. Les Titans conservent la tête de l’AFC Sud malgré cette défaite, mais ce revers fera office d’alerte pour rappeler aux pensionnaires du Nissan Stadium que leur jeu n’est pas sans faille.

L’upset

New York Giants [5-7] @ Seattle Seahawks [8-4] : 17-12

Celle là, peu de gens l’avait vu venir ! Malgré l’absence de Daniel Jones et l’opposition compliquée que semblait proposer les Seahawks sur le papier, les Giants ont surpris en renversant le leader de la NFC Ouest. New York a impressionné en défense et est plus que jamais leader de sa division.

La clé de la victoire pour les G-Men fut assurément d’avoir réussi à contenir Russell Wilson. Loin du niveau qui était le sien en début de saison et qui l’avait vu arriver en tête de nos votes pour le trophée de MVP à la mi-saison, le quarterback des Seahawks a été étouffé et fut sacké à cinq reprises. On retiendra notamment celui concédé en toute fin de match, scellant le sort de la rencontre et annihilant tout espoir de victoire de Seattle. Cette défense des Giants impressionnent de semaine en semaine et s’impose comme le moteur de cette franchise qui est bien partie pour remporter la NFC Est.

Le match en lui-même fut le théâtre d’un véritable cadenassage de Wilson. New York a empêché le quarterback de respirer et a, dans le même temps, insisté au sol en attaque afin de produire des points. Si Wayne Gallman (16 runs, 135 yds) a été énorme dans ce secteur de jeu, c’est Alfred Morris qui a converti les bonnes intentions new-yorkaises en points, rentrant dans la endzone à deux reprises, une fois au sol et une fois sur une réception. Cette différence, faite dans le troisième quart-temps, a été le tournant du match et a définitivement placé New York sur les bons rails pour créer la surprise. Quatrième victoire de rang pour les Giants qui s’offrent leur premier succès face à une franchise ayant un bilan positif, tandis que Seattle cale après un début de saison parfait (bilan de 3-4 après avoir démarré par un 5-0).

Le match à revoir

Las Vegas Raiders [7-5] @ New York Jets [0-12] : 31-28

Les Jets y ont cru, les Jets pensaient l’emporter, mais les Jets ont été coiffés au poteau par les Raiders. Las Vegas est passé tout proche de l’humiliation en s’inclinant face à la pire franchise de la ligue qui est encore en quête de sa première victoire, mais a su renverser la situation dans une fin de match haletante.

La première mi-temps est équilibrée, et les Jets sont parfaitement dans le coup face à des Raiders qui sortent d’une défaite très compliquée face aux Falcons la semaine dernière. Sam Darnold est propre sur ses premières séries et envoie par deux fois Jamison Crowder en terre sainte, mais le quarterback des Jets commet également des erreurs (interception, fumble) qui permettent à Las Vegas de pouvoir répondre plus facilement. Derek Carr (et Daniel Carlson sur un field goal) ne s’en prive pas et trouve Darren Waller dans la endzone à deux reprises, mettant les siens devant à la pause (17-13).

Au sortir de la mi-temps, Derek Carr creuse l’écart pour les Raiders grâce à un long drive de sept minutes qu’il conclut lui-même à la course. Les Jets ont deux possessions de retard mais ne vont absolument pas paniquer, réussissant même à renverser la vapeur. Après un troisième quart-temps insipide, les new-yorkais reviennent à un field goal sur une course de Sam Darnold (24-21). Las Vegas doit répondre pour éviter toute tentative de retour, mais Henry Ruggs III perd le ballon et offre une position de départ avantageuse aux Jets qui ont l’occasion de passer devant. Ty Johnson ne s’en prive et après seulement six jeux le running back rentre dans la endzone. Il reste cinq minutes à jouer et les Jets sont devant au tableau d’affichage (24-28).

Les Raiders peuvent reprendre la main, mais se retrouvent en 4e&3 à neuf yards de l’en but. Derek Carr cherche alors Nelson Agholor, mais sa passe est incomplète. New York récupère le cuir avec moins de deux minutes à jouer et semble enfin tenir son premier succès ! Toutefois, cette impression va vite se dissiper car Las Vegas va renverser le match. En deux minutes, la défense force New York à rendre le ballon, puis l’attaque avance jusqu’à la mi-terrain. 3e&10 avec treize secondes à jouer, Carr tente le tout pour le tout et envoie une passe vers Henry Ruggs III… qui attrape le cuir et file dans l’en-but ! Victoire à l’arraché pour les Raiders, qui privent les Jets d’une première victoire et se replacent dans la course aux playoffs.

La perf’ de la semaine

New England Patriots [6-6] @ Los Angeles Chargers [3-9] : 45-0

Les Patriots ne sont pas morts, et les Chargers en ont fait les frais ce dimanche. Bloqués offensivement par une excellente défense, les joueurs d’Antony Lynn n’ont jamais existé et ont subi pendant tout le match. New England a suivi son plan de jeu en martelant au sol et en s’appuyant sur une grosse performance de son escouade défensive, tuant très vite tout espoir de son adversaire. Mieux, les hommes de Bill Belichick ont marqué deux fois sur équipes spéciales (retour de punt et suite à un kick bloqué), humiliant définitivement Los Angeles. Les californiens terminent la rencontre sans le moindre point et ne retiendront rien de cette rencontre, mis à part peut-être d’avoir encaissé deux touchdowns de Gunner Olszewski, loin d’être le receveur le plus connu de la ligue. Vivement que la saison se termine pour les coéquipiers de Justin Herbert…

Les autres résultats

Cette semaine, les Buccaneers [7-5] et les Panthers [4-8] étaient au repos.

Redzone, 1ère Partie

New Orleans Saints [10-2] @ Atlanta Falcons [4-8] : 21-16

Detroit Lions [5-7] @ Chicago Bears [5-7] : 34-30

Les Saints ont frissonné, mais les Saints l’ont emporté et sont officiellement qualifiés en playoffs. Jamais menés face aux Falcons, ils se sont fait peur en fin de rencontre en laissant Atlanta avoir une chance de l’emporter dans les dernières minutes de la rencontre. À noter le bon match de Taysom Hill à la passe, bien aidé par un duo Alvin Kamara/Michael Thomas précieux. Si New Orleans a assuré sa place en playoffs, c’est parce que dans le même temps les Bears se sont inclinés. Devants jusque dans le quatrième quart-temps, les hommes de Matt Nagy se sont sabordés en fin de rencontre, laissant Detroit inscrire deux touchdowns pour passer devant et l’emporter. Rien ne va plus à Chicago, qui enchaîne une sixième défaite consécutive.

Indianapolis Colts [8-4] @ Houston Texans [4-8] : 26-20

Cincinnati Bengals [2-9-1] @ Miami Dolphins [8-4] : 7-19

Jacksonville Jaguars [1-11] @ Minnesota Vikings [6-6] : 24-27 (OT)

Indianapolis a tremblé mais a fini par s’imposer face à Houston. Contre des Texans accrocheurs, les Colts n’ont jamais réussi à faire le trou mais l’emportent d’une courte tête. On notera les excellentes performances à la réception de T.Y Hilton (8 rec, 110 yds, 1 TD) et Keke Coutee (8 rec, 141 yds) qui ont bien aidé leur quarterback respectif. De son côté, Miami s’est d’abord fait peur avant de dérouler. Cincinnati avait étonné en prenant la main très tôt dans le match sur une bombe vers Tyler Boyd, mais a fini par s’éteindre pour laisser les Dolphins remporter le match. Les Jaguars ont eux tenu tête aux Vikings, forçant même la prolongation, mais finiront par laisser filer la victoire dans le temps supplémentaire. Un succès à l’arraché pour Minnesota qui retrouve un bilan neutre et garde espoir dans la course aux playoffs.

Redzone, 2e Partie

Los Angeles Rams [8-4] @ Arizona Cardinals [6-6] : 38-28

Philadelphia Eagles [3-8-1] @ Green Bay Packers [9-3] : 16-30

Supérieurs aussi bien en attaque qu’en défense, les Rams se sont logiquement imposés face aux Cardinals. Derrière un Jared Goff (37/47, 351 yds, 1 TD) jouant étonnamment juste et une défense aérienne qui a concédé très peu de yards, Los Angeles s’est offert un succès convaincant et récupère la tête de la NFC Ouest grâce à la défaite des Seahawks. Ils rejoignent ainsi les Packers parmi les leaders de division, ces derniers n’ayant fait aucun cadeau aux Eagles. Philadelphie n’a jamais semblé en mesure de faire douter Green Bay, ce qui a même poussé Doug Pederson à mettre Carson Wentz sur le banc pour tenter l’expérience Jalen Hurts. Si cela n’a pas changé le cours du match, ce changement relance le débat autour du titulaire légitime dans la ville de l’amour fraternel. Une situation qui n’est pas sans rappeler celle que les Eagles avaient connu avec Nick Foles…

Sunday Night Football

Denver Broncos [4-8] @ Kansas City Chiefs [11-1] : 16-22

Alors qu’on pouvait s’attendre à une véritable démonstration de la part des Chiefs, le champion en titre n’a fait que le strict minimum pour se défaire des Broncos. Denver a profité du retour de Drew Lock sous le centre pour faire meilleure figure que la semaine dernière mais, malgré un jeu au sol prolifique et une défense solide, finit par craquer face à la justesse de Kansas City. Sans briller, les joueurs d’Andy Reid continuent de mettre la pression sur Pittsburgh et assurent par la même occasion leur place en playoffs.

Rendez-vous dès ce soir pour la suite du NFL Week 13, avec deux rencontres au programme du Monday Night Football dont un alléchant Bills @ 49ers. Cette treizième semaine de compétition se conclura mardi soir avec un exceptionnel Tuesday Night Football qui mettra aux prises les Cowboys et les Ravens.

Crédits Image en Une : Al Bello | Getty Images

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire