Foot US

Un dimanche en NFL – Week 15, Winless no more !

NFL Week 15

L’un des chocs de l’année pour Kansas City, les Jets qui remportent enfin un match et Ryan Tannehill en très grande forme, retour sur les matchs du week-end du NFL Week 15.

L’affiche de la semaine

Kansas City Chiefs [13-1] @ New Orleans Saints [10-4] : 32-29

New Orleans a lutté, mais New Orleans à chuté. Face à un champion en titre un ton au-dessus, les Saints ont tout tenté mais s’inclinent assez logiquement. Kansas City est plus que jamais en position de terminer en tête de sa conférence, tandis que la Nouvelle Orléans laisse filer les Packers en NFC.

De retour sur les terrains après plusieurs semaines d’absence, Drew Brees (15/34, 234 yds, 3 TD, 1 INT) est tout de suite mis en difficulté. Malmené par la défense des Chiefs, il n’arrive pas à faire progresser sans attaque. Pire, il se fait même intercepter par L’Jarius Sneed, un turnover qui va définitivement lancer la rencontre. Suite à cette récupération de balle, Patrick Mahomes (26/47, 254 yds, 3 TD) trouve Tyreek Hill dans la endzone pour ouvrir le score, puis double la mise quelques minutes plus tard en se connectant avec Travis Kelce (14-0). Alors que les Saints sont sonnés, leur défense va les remettre dans le coup. Mettant constamment Mahomes sous pression, elle permet à Drew Brees de récupérer le cuir. Ce dernier envoie alors Emmanuel Sanders très loin, permettant à Taysom Hill de conclure le drive sur le jeu suivant. Juste avant la pause, la défense des locaux en remet une couche en provoquant un safety, rapprochant les Saints à cinq petits points du champion en titre (14-9)

Au retour des vestiaires, le rythme s’accélère et les deux franchises passent à l’offensive. Sur leur premier drive de la seconde période, Drew Brees et Patrick Mahomes s’échange un touchdown mais une conversion manquée des locaux permet à Kansas City d’accroître très légèrement son avance (21-15). Après un long échange de punts, les joueurs d’Andy Reid vont tuer le suspens grâce à un touchdown de Le’Veon Bell à la course. Converti à deux points, ce passage en terre promise relègue les Saints beaucoup trop loin derrière et scelle le sort de la rencontre. New Orleans inscrira bien deux touchdowns en fin de rencontre, mais entre-temps Kansas City marquera un field goal pour se mettre définitivement à l’abri. Succès important pour les Chiefs qui sont plus que jamais favoris à leur propre succession.

L’upset

New York Jets [1-13] @ Los Angeles Rams [9-5] : 23-20

ILS L’ONT FAIT ! Après quatorze semaines sans remporter le moindre match, les Jets ont enfin débloqué leur compteur de victoire à trois journées de la fin. Face à des Rams pourtant candidats aux playoffs et en course pour le titre de division NFC Ouest, les new-yorkais ont livré une prestation de haute volée et évitent donc la saison sans succès.

Dès les premières minutes de la partie, New York est dans son match. Derrière un Sam Darnold en rythme (22/31, 207 yds, 1 TD), l’attaque progresse aisément et la quarterback finit par se connecter avec Ty Johnson pour ouvrir le score dès le premier drive du match (7-0). Étonnamment supérieurs dans ce match, les joueurs d’Adam Gase profiteront notamment d’un punt contré pour rajouter deux field goals afin de prendre une belle marge d’avance (13-0). En face, Los Angeles déjoue complètement et l’attaque piétine trop pour mettre en difficulté New York. Matt Gay sauvera l’honneur avant la pause (13-3), mais les Jets sont très bien partis pour créer l’exploit.

Au sortir de la mi-temps, les visiteurs repartent avec les mêmes intentions. Dès l’ouverture de la seconde période, Darnold fait progresser les siens et Frank Gore termine le travail sur une 4e&Goal à un yard de l’en-but (20-3). Les Rams sont sonnés et partent de trop loin pour espérer renverser la vapeur. Néanmoins, les hommes de Sean McVay y croient et inscriront dix-sept points en deuxième mi-temps, mais les Jets inscrivent un field goal entre-temps pour rester devant. Los Angeles aura l’occasion de l’emporter en toute fin de match, mais la défense des verts ne pliera pas, offrant ainsi aux Jets une première victoire en 2020. Une victoire pour l’honneur mais qui les prive pour l’instant du premier choix de la prochaine Draft, désormais possession de Jacksonville.

Le match à revoir

Tampa Bay Buccaneers [9-5] @ Atlanta Falcons [4-10] : 31-27

L’histoire se répète pour les Falcons face à Tom Brady (31/45, 390 yds, 2 TD). Largement devant pendant la majorité de la rencontre, Atlanta a craqué en deuxième partie de rencontre et laissé le Buccaneers remporter le match. Un scénario qui n’est pas sans rappeler le Super Bowl LI, mais aussi plusieurs matchs du début de saison où les Falcons s’étaient inclinés après avoir largement mené.

Pourtant, tout se passait parfaitement bien pour les coéquipiers de Matt Ryan (34/49, 356 yds, 3 TD). Bien mieux rentrés dans leur match, les géorgiens déroulent en attaque et inscrivent dix-sept point grâce à Russell Gage et Calvin Ridley à la réception, puis Younghoe Koo au pied (0-17). Tampa Bay est sans réponse et manque totalement de rythme en attaque, réalisant l’une des pires entames de match de leur saison. La soirée s’annonce longue pour les floridiens, mais les choses vont totalement s’inverser en seconde période.

En effet, la pause a transfiguré les Buccaneers. Enfin en rythme offensivement, ils débloquent leur compteur grâce à Leonard Fournette sur le premier drive de la deuxième mi-temps. Si Atlanta répond immédiatement grâce à Hayden Hurst dans les airs (7-24), la suite du match sera à sens unique. Inarrêtables en attaque et solide en défense, les hôtes du prochain Super Bowl vont inscrire vingt-quatre points supplémentaires avant le coup de sifflet final, ne laissant que des miettes – trois points – à leurs adversaires. Tampa Bay s’offre ainsi un succès qui leur assure quasiment une qualification en playoffs, tandis qu’Atlanta a plus que jamais un blocage mental dans les matchs où les score est rapidement à leur avantage.

La perf’ de la semaine

Detroit Lions [5-9] @ Tennessee Titans [10-4] : 25-46

Si Derrick Henry (24 courses, 147 yds, 1 TD) est l’habituel fer de lance de l’attaque des Titans, Ryan Tannehill peut également être un élément déterminant dans la réussite de sa franchise. Ce dimanche face aux Lions, le quarterback a justement fait parler la poudre en livrant une prestation de haute volée. Auteur de trois touchdowns à la passe et deux au sol, il a écœuré la défense de Detroit et permis aux siens de s’imposer assez facilement. Si Tannehill et Henry enchaînent les performances de très haute facture, Tennessee sera très difficile à faire tomber et se positionnera un peu plus comme un sérieux outsider lors des playoffs.

Les autres résultats

Saturday Night Football

Buffalo Bills [11-3] @ Denver Broncos [5-9] : 48-19

Carolina Panthers [4-10] @ Green Bay Packers [11-3] : 16-24

Exceptionnellement, la NFL avait prévu deux rencontres dès samedi soir dans son calendrier. Si les deux rencontres semblaient déséquilibrées sur le papier, elles ont abouti avec deux scénarios complètement différents. En ouverture, les Bills n’ont laissé aucune chance aux Broncos. Derrière un Josh Allen des grands jours (28/40, 359 yds, 2 TD + 2 TD au sol), Buffalo s’est baladé et sera un véritable prétendant dans la Conférence Américaine. Par ailleurs, Green Bay a dû batailler pour se défaire des Panthers. Largement devants à la pause (3-21), les Packers se sont fait peur en fin de rencontre mais remportent un match qui les place seuls en tête dans la Conférence Américaine.

Redzone, 1ère Partie

Chicago Bears [7-7] @ Minnesota Vikings [6-8] : 33-27

Seattle Seahawks [10-4] @ Washington Football Team [6-8] : 20-15

Houston Texans [4-10] @ Indianapolis Colts [10-4] : 20-27

Dans un duel NFC Nord capital pour les playoffs, Chicago a réussi à tirer son épingle du jeu. Derrière une grosse ligne offensive, Mitchell Trubisky et David Montgomery ont été dominants et permettent aux Bears de continuer à rêver des playoffs. Un rêve qui prend en revanche fin pour les Vikings, désormais distancés pour une Wild Card. Les playoffs, Seattle s’est assurée d’y participer en battant Washington. Dominateurs, les Seahawks ont toutefois dû s’accrocher jusque dans les dernières minutes pour sécuriser cette victoire. Enfin, Indianapolis s’est fait très peur face aux Texans et ne sont pas passés loin de se faire surprendre. Menés en fin de rencontre, les Colts s’imposent finalement grâce à Philip Rivers et Zach Pascal et continuent de mettre la pression sur les Titans.

New England Patriots [6-8] @ Miami Dolphins [9-5] : 12-22

Jacksonville Jaguars [1-13] @ Baltimore Ravens [9-5] : 14-40

San Francisco 49ers [5-9] @ Dallas Cowboys [5-9] : 33-41

Pour la première fois depuis douze ans, les Patriots ne disputeront pas les playoffs. Ayant encore un infime espoir de qualification avant cette rencontre, New England a déchanté face à Miami qui renforce de son côté ses chances d’accrocher une Wild Card. Cette Wild Card se disputera notamment avec les Ravens, facile vainqueurs des Jaguars. À noter dans cette rencontre le bon match à la passe de Lamar Jackson qui a notamment offert à Dez Bryant son premier touchdown depuis plus de trois ans. Enfin, Dallas s’est imposé face aux 49ers grâce à un grand CeeDee Lamb et à de trop nombreux ballons perdus par les 49ers. Vivement que la saison se termine à San Francisco…

Redzone, 2e Partie

Philadelphia Eagles [4-9-1] @ Arizona Cardinals [7-7] : 26-33

Si Jalen Hurts a été très convaincant (24/44, 338 yds, 3 TD + 1 TD au sol), cela fut insuffisant pour que les Eagles réussissent à battre les Cardinals. Rapidement aux avants-postes, Arizona a dû s’employer pour contrer les prouesses du quarterback rookie de Philly mais repart finalement de ce match avec un succès capital dans la course aux playoffs.

Sunday Night Football

Cleveland Browns [10-4] @ New York Giants [5-9] : 20-6

Les semaines passent et Cleveland se rapproche toujours plus d’une qualification en playoffs. À l’antenne nationale, les Browns n’ont eu aucun mal à disposer de Giants trop limités offensivement. Baker Mayfield (27/32, 297 yds, 2 TD) a été convaincant et a montré la voie aux siens, permettant même à Cleveland de conserver une chance de remporter l’AFC Nord. Après dix-huit ans d’absence, les Browns n’ont jamais été aussi proches de retrouver les joies de disputer des rencontres en janvier.

Suite et fin de la quinzième journée en NFL cette nuit avec un duel de division AFC Nord entre Cincinnati et Pittsburgh. Une affiche déséquilibrée sur le papier où les Steelers n’auront pas le droit à l’erreur.

Crédits Image en Une : New York Jets

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire