Cyclisme

Un Hollandais roi des Flandres, les pavés bientôt terminés : retour sur la semaine cycliste

Encore une semaine spéciale pavés, avec A travers la Flandre en milieu de semaine, mais surtout le mythique Tour des Flandres, ce dimanche. Quelques épreuves .1 avec le GP Indurain, la Volta Limburg, la Route Adélie ou encore la Roue Tourangelle. Nos tops et flops de la semaine.

Niki Terpstra remporte un deuxième Monument. Après les pavés de Paris-Roubaix, il a dompté ceux du Tour des Flandres. Crédit : Keystone.

Top coureurs

Niki Terpstra (Quick-Step)
C’est décidemment l’homme fort des Flandriennes, version 2018. Niki Terpstra remporte son premier Tour des Flandres, après avoir gagné le Samyn et l’E3 cette année. Il est à la conclusion d’un très bon travail d’équipe, comme souvent sur les pavés. Le Hollandais se tourne désormais vers Paris-Roubaix, course qu’il a déjà remportée en 2014. A voir si ce sera encore lui la carte principale de Quick-Step dans l’enfer du Nord, tant l’équipe a de la ressource.

Yves Lampaert (Quick-Step)
Un Quick-Step peut en cacher un autre. Tout le monde y va de sa victoire dans l’équipe, et sur A travers la Flandre, c’est Yves Lampaert qui a bénéficié du leadership. En même temps, le Belge connaît bien les lieux puisqu’il était tenant du titre. Il a pu profiter d’une confusion totale dans le final, pour s’extirper d’un groupe de cinq, qui l’a regardé partir sans broncher. Résultat, une victoire en solitaire pour le coureur de 26 ans.

Alejandro Valverde (Movistar)
On a l’habitude de retrouver l’Espagnol dans les tops depuis le début de l’année. Cette fois-ci, ce n’est pas pour une course à étapes qu’il a encore remportée, mais pour sa polyvalence. Il a pris des risques en participant à A travers la Flandre. Mais en plus, Alejandro Valverde ne s’est pas contenté de faire de la figuration, il a attaqué plusieurs fois, peut-être trop tôt, mais il a tenté. Et finalement une 11eme place. Ah oui, il a aussi ajouté une victoire à son palmarès au GP Miguel Indurain. Facile.

On peut aussi penser à Silvan Dillier (AG2R La Mondiale) vainqueur sur la Route Adélie de Vitré et 10eme de la Roue Tourangelle. Marc Sarreau (Groupama FDJ), vainqueur dans un sprint en comité réduit de la Roue Tourangelle. Et enfin, Jan Tratnik (CCC), qui confirme la bonne saison de son équipe, avec une victoire sur la Volta Limburg Classic, dans un final à cinq.

Flop coureurs

Alexander Kristoff (UAE)
Saison flandrienne très compliquée pour le Norvégien. Cette semaine encore, rien ne s’est passé correctement pour lui. Déjà sur A Travers la Flandre, il a rapidement rendu les armes, terminant 76eme loin de la bagarre. C’était un peu mieux sur le Tour des Flandres, qu’il a déjà remporté en 2015, mais au final, pas de coup d’éclat. On l’a vu prendre les bonnes roues pendant un temps. Mais il repart finalement avec une décevante 16eme place.

Gianni Moscon (Sky)
C’est un flop un peu plus sévère, mais on aimerait voir l’Italien franchir un cap sur ces épreuves. Sur tous les terrains, Gianni Moscon est dans le coup à un moment de la course. Mais quand les choses s’emballent, on le voit un peu moins. Ou alors, il est moins décisif. Dans une équipe Sky sans réel leader sur les pavés, on aurait aimé le voir faire mieux que 12eme sur A travers la Flandre et 21eme sur le Tour des Flandres. Mais à 23 ans, ça reste très prometteur malgré tout.

Bryan Coquard (Vital Concept)
On attendait un Bryan Coquard déterminé dans les Flandres. Le couteau entre les dents pour montrer ses qualités. Comme depuis le début 2018, on est régulièrement déçu par ses performances. Sur le Tour des Flandres, il n’a pas terminé l’épreuve. Mais surtout, on ne l’a jamais vraiment vu dans la course. L’équipe n’a de cesse de répéter qu’elle a les qualités pour être invitée sur les épreuves WT, et on veut bien les croire. Mais pour l’instant, à l’image de son leader, c’est une autre histoire sur le vélo…

On peut aussi parler de Greg van Avermaet (BMC). Là encore, cela peut parait sévère, car le Belge est toujours placé. Mais on était habitué à le voir en piégeur plutôt qu’en piégé. Edvald Boasson Hagen (Dimension Data) pour son énorme erreur dans le final d’A travers la Flandre, qui lui coûte peut-être la gagne. Et enfin Matteo Trentin (Mitchelton Scott) qui montre de belles aptitudes sur les pavés, mais qui n’a pas pesé sur le Tour des Flandres.

Top équipes

Quick-Step
Encore et toujours. On ne voit pas comment ne pas mettre l’équipe dans le top cette semaine encore. Victoire d’Yves Lampaert en milieu de semaine, victoire de Niki Terpstra sur le Tour des Flandres… Que peut-on rajouter. Si ce n’est qu’en 2018, l’équipe gagne partout et avec des coureurs différents. On voudrait aussi signaler le dévouement de Philippe Gilbert, toujours présent en tête, et élément essentiel dans les victoires de Terpstra, notamment. Le vélodrome de Roubaix tremble déjà.

Trek – Segafredo
On peut saluer les belles places d’honneur de l’équipe et les plusieurs cartes possibles sur les pavés. Mais surtout les prestations d’un homme à vrai dire. Celles de Mads Pedersen. A 22 ans, il s’avère être un réel outsider. Dans le groupe de cinq pour la gagne sur A travers la Flandre, 2eme sur le Tour des Flandres après des kilomètres devant… respect. Et s’il passe à côté, Jasper Stuyven se montre lui aussi très à l’aise, à moins que ce ne soit John Degenkolb… Surveillez les maillots rouges, dimanche.

Flop équipes

Bora Hansgrohe
Peter Sagan était un peu timoré, dimanche. Certes il a placé quelques banderilles. De plus, c’est un coureur qui a l’étiquette et qui ne bénéficie d’aucune largesse de la part de ses adversaires, mais on l’a trouvé trop suiveur, comparé à son tempérament habituel. De plus, on était étonné de voir Bora rouler si tôt. Daniel Oss, véritable lieutenant dans la domination de van Avermaet l’année passé, a vite cramé ses cartouches, alors que Burghardt n’a pas tenu longtemps. Un peu déçu.

Wanty Groupe Gobert
Là aussi, c’est une question d’animation. On ne reproche pas à l’équipe de ne pas avoir gagné dans les Flandres. Mais on aurait aimé les voir mettre un peu plus le feu, à un autre moment que les premiers kilomètres. A l’image de Yoann Offredo, plutôt dans le dur. Ils ont aussi participé à la Route Adélie et la Roue Tourangelle, mais toujours sans succès. Une situation qui dure depuis le début d’année 2018. Préoccupant au vu de la qualité de l’effectif.

Rendez-vous lundi prochain, pour un nouveau point sur la semaine cycliste à venir.

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
mattis ut Curabitur dolor at quis nec et, odio tempus Donec in