Champions League

Une semaine en Ligue des champions (J6) : la Juve domine le Barça, le PSG premier du groupe H

L’épilogue de ces phases de poules de la Ligue des champions a, une fois de plus, livré son lot de surprises. Entre l’élimination de Manchester United, le sursaut du Real Madrid et le naufrage de l’Ajax, retour en détails sur cette sixième journée de compétition.

 

Le match de la semaine : Paris Saint-Germain – Istanbul Başakşehir (5-1)

C’était un match crucial pour le PSG, qui devait absolument éviter de perdre pour ne pas dépendre du sort de la rencontre entre Manchester United et Leipzig. Mais mardi soir, rien ne s’est passé comme prévu sur la pelouse du Parc des Princes. Après des propos à caractère raciste du quatrième arbitre, les joueurs décideront de quitter la pelouse, provoquant l’interruption de la rencontre. Une situation inédite en Ligue des champions, qui pousse l’UEFA à différer la reprise de la rencontre au lendemain (18h55).

Il aura donc fallu attendre mercredi soir pour que ce groupe H nous livre son verdict. Entre temps, Leipzig s’est imposé face à Manchester United (3-2), qualifiant d’office le Paris Saint-Germain pour les huitièmes de finale. Mais les hommes de Thomas Tuchel avaient à cœur d’aller chercher la première place, et cela s’est clairement vu. Après un redémarrage timide, les Parisiens ont déroulé pour s’imposer 5-1 face à une timide équipe Stambouliote, grâce au duo Neymar – Mbappé qui s’offre respectivement un triplé et un doublé. Après le succès face à Manchester United la semaine passée, le PSG confirme qu’il est bien de retour à son meilleur niveau, au meilleur des moments.


Le joueur de la semaine : Neymar (Paris-Saint-Germain)

Comme depuis le début de cette Ligue des champions, c’est bien lui le patron au PSG. Auteur d’un superbe but pour ouvrir le score (21e), il n’a eu de cesse de donner le tournis aux défenseurs Turcs. Et la performance de Neymar ne se limite pas à un triplé. Impliqué dans les efforts collectifs, le Brésilien a avant tout joué pour les autres en offrant un pénalty et de nombreux caviars à Kylian Mbappé.

Bref, l’ancien Barcelonais a livré une prestation stratosphérique et a montré à ses détracteurs qu’il était bien capable de mettre son individualité au service du collectif.

 

Le but de la semaine : Weston McKennie (Juventus)

Pour sa troisième titularisation de la saison en Ligue des champions, le jeune milieu américain (22 ans) avait décidé de marquer le coup. Bien servi par Cuadrado après un mouvement collectif, il expédie un superbe ciseau acrobatique dans les filets de Ter Stegen pour inscrire le deuxième but de sa formation. Une belle façon d’inscrire son premier but en Ligue des champions sous les couleurs de la Juve.

 

Les tops

  • Benzema qualifie le Real

Touché mais pas coulé. Après un nouveau revers face à Shaktar Donetsk (2-0) la semaine passée, les hommes de Zinédine Zidane devaient absolument l’emporter face à Mönchengladbach pour s’assurer la qualification dans ce groupe B où chaque équipe avait encore des chances de voir les huitièmes. La mission n’était pas évidente, mais, les Merengues n’ont pas tremblé. Dominateurs dans le jeu, ils ont pu compter sur la finition chirurgicale de Benzema qui est venu, par deux fois, mettre sa tête au second poteau pour trouver la lucarne de Yann Sommer. Un doublé précieux qui permet à ses coéquipiers de s’imposer 2-0, et surtout de prendre la première place de leur groupe. Le coup parfait.

  • Les retrouvailles entre Messi et Ronaldo

C’était l’événement à ne pas manquer dans cette 6e journée de Ligue des champions. Attendu avec impatience depuis le tirage au sort, le duel entre Messi et Ronaldo a enfin eu lieu, et il a tourné à l’avantage du Portugais. Profitant des errements de la défense Catalane, les Bianconeri se sont facilement imposés (3-0), avec un doublé de CR7 sur pénalty. Messi lui, a été l’un des seuls Barcelonais au niveau, mais a systématiquement buté sur l’autre légende de ce match : Gianluigi Buffon.

  • Non au racisme

La phrase a beau être inscrite en toutes lettres sur les maillots des joueurs et des arbitres, elle ne semble pas toujours intégrée pour autant. Mardi soir, les joueurs du PSG et de Başakşehir ont décidé de s’unir face au racisme dont venait d’être victime Pierre Webo, entraîneur adjoint du club Stambouliote. En quittant la pelouse, ils ont montré qu’il n’y a pas de place pour la discrimination et la stigmatisation sur un terrain de football. L’incident est déplorable, certes, mais l’exemple de solidarité montré par les deux clubs ce mardi soir fera date, et ouvre la voie à une lutte plus frontale face à ce problème que beaucoup se refusent à voir sur les terrains de football.

Avant la reprise du match entre le PSG et Başakşehir, les joueurs se sont agenouillés dans le rond central. Crédits : La Voix du Nord


Les flops

  • Manchester United éliminé sur le fil

C’est l’une des grosses surprises de cette journée. Longtemps en tête du « groupe de la mort », Les Red Devils ont craqué dans les deux dernières journées. Après le revers infligé par les Parisiens (3-1) la semaine passée, les hommes de Solskjaer n’ont pas su se ressaisir face à Leipzig, malgré une réaction tardive (3-2). Troisièmes du groupe H, les Mancuniens sont reversés en Europa League et ne verront pas les huitièmes pour la deuxième année consécutive.

  • L’Ajax et l’Inter prennent la porte

Deux ans, c’est aussi le temps qui s’est écoulé depuis la formidable épopée qui avait conduit les hommes de Ten Hag en demi-finales de la Ligue des champions. Le moins que l’on puisse dire, c’est que la donne a bien changé depuis. Battu par l’Atalanta, l’Ajax termine troisième de son groupe et devra, comme l’année dernière, se contenter de la Ligue Europa. Une consolation à laquelle l’Inter n’aura même pas le droit. Après leur nul face au Shaktar (0-0), les Milanais terminent leur campagne européenne à la dernière place du groupe B. Ils n’ont plus connu la phase finale de la compétition depuis 2011-2012.

  • Rennes et Marseille sortent sans les honneurs

C’est une nouvelle campagne morose qui se termine pour les autres clubs français en Ligue des champions. Comme Lille et Monaco avant eux, les Rennais n’ont réussi à marquer qu’un petit point en six matchs et terminent bons derniers de leur groupe. Jamais vraiment dans le coup, les hommes de Julien Stéphan ont étalé toutes leurs lacunes et sont tombés de très haut après leurs belles performances l’année passée.

Constat identique pour l’OM, qui attendait probablement mieux de ses retrouvailles avec le Coupe aux grandes oreilles. Néanmoins, les Marseillais ont montré un meilleur visage sur ces deux dernières rencontres, malgré une nouvelle défaite 3-0 contre Manchester City. Nul doute que sur la Canebière, la tête est déjà au championnat.

 

Les qualifiés et les classements finaux :

Aucune description disponible.

 

Retrouvez les classements finaux des groupes ici.

 

Crédits illustration : Josep LAGO / AFP

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire