Grand Chelem

US Open (F) : Naomi Osaka renversée au 3e tour par Leylah Fernandez !

Naomi Osaka Leylah Fernandez US Open 2021

Naomi Osaka n’en avait pas fini avec ses démons. La Japonaise, tenante du titre à Flushing Meadows, a été renversée au 3e tour de l’US Open par la toute jeune Leylah Fernandez (18 ans) (5/7 7/6 6/4). Osaka a pourtant servi pour le match en fin de 2e set avant de craquer.

La première surprise s’est fait attendre dans le tableau féminin. Il a fallu attendre la toute fin du 5e jour de compétition pour assister à la chute d’une des têtes d’affiche de cet US Open chez les femmes. Et quel upset ! En night session sur le court Arthur Ashe, la jeune Canadienne Leylah Fernandez (18 ans) a fait tomber la tenante du titre et n°3 mondiale Naomi Osaka en 3 sets et un peu plus de 2 heures de jeu (5/7 7/6 6/4). Elle se qualifie pour son premier huitième de finale en Grand Chelem, où elle affrontera une autre ancienne vainqueur de l’US Open, Angélique Kerber.

Leylah Fernandez Naomi Osaka US open 2021

Leylah Fernandez pendant son match contre Naomi Osaka à l’US Open (AP Photo/John Minchillo)

Un trou noir fatal à Naomi Osaka

Pourtant, à la fin du 2e set, ce n’était pas vers un authentique exploit que le match se dirigeait. La joueuse qui menait la danse était encore la plus expérimentée des deux joueuses. A défaut d’être brillante, Naomi Osaka proposait un tennis solide, s’appuyant sur une excellente première balle (84% de points gagnés derrière, 15 aces). Lorsqu’elle fait la différence à 5/5 dans le 2e set, peu de personnes la voyait craquer. Surtout, elle semblait répéter le scénario de la première manche, remporté logiquement grâce à un break dans le 11e jeu.

Mais la machine Osaka se dérègle au moment de servir pour le match. Une faute, deux fautes, trois fautes, et le jeu lui échappe, la rencontre avec elle. La tenante du titre connaît alors un immense trou noir qui va se prolonger jusqu’au début du 3e set. Il lui coutera le jeu décisif du 2e set et un break concédé d’entrée dans la manche décisive. La Japonaise se ressaisit au service, mais rien n’y fera. Fernandez, par ailleurs très à l’aise dans l’atmosphère new-yorkaise, tient son avance jusqu’au bout pour réaliser son premier exploit d’envergure en Grand Chelem. Après Carlos Alcaraz, l’US Open vient peut-être d’assister à l’émergence d’une autre prodige.

Crédit photo : Getty Images
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire