US Open (H) – Dimitrov : “J’ai continué à y croire”

Vainqueur de Roger Federer la nuit dernière, Grigor Dimitrov revit à New York. Après des mois de galère, le voilà en demi-finale de l’US Open, où un choc explosif avec Daniil Medvedev l’attend désormais vendredi.

 

C’est le genre d’histoire qui éveille souvent la sensibilité des amateurs de tennis. Vainqueur du Masters en 2017, Grigor Dimitrov avait presque disparu des radars depuis. Après cette saison rocambolesque (demi-finale à l’Open d’Australie et titre à Cincinnati en plus de son triomphe lors du rendez-vous des maîtres), le Bulgare a eu du mal à repartir de l’avant, au point de retomber jusqu’au 78e rang mondial ces dernières semaines (son pire classement depuis 2012). S’il réintégrera le Top 25 à l’issue du tournoi, Dimitrov s’est confié sur les derniers mois très compliqués qu’il a vécu.

“Je perdais des matches très serrés contre des joueurs face auxquels je ne devrais pas perdre. Sauf que je les perdais. C’était si difficile que je ne voulais plus y aller. Il y avait les blessures, les points perdus, le classement. Les six, sept derniers mois ont été très durs pour moi. Mais j’avais des gens sur qui me reposer, mes amis, ma famille.”

 

Le travail et la “tête” comme remèdes

Face à la tourmente, le joueur de 28 ans a choisi la solution du travail. De la raquette au plan de jeu, il a déclaré avoir fait différents petits ajustements, et chercher à mettre tout cela en place petit à petit. Sa victoire de cette nuit n’est selon lui qu’une étape dans sa quête d’un retour à son meilleur niveau.

“J’ai recommencé à croire au travail, à la rééducation pour mon épaule, aux exercices, à l’entraînement, j’ai changé un peu ma raquette aussi. J’ai fait énormément de petits ajustements en peu de temps. Et voilà, un résultat comme ça, c’est très spécial pour moi. J’ai continué à y croire, j’ai continué à travailler, j’ai continué à essayer d’améliorer tout ce que je pouvais améliorer. Je crois que c’est aussi simple que ça. Parfois les choses les plus simples sont les plus difficiles. Ce n’était pas une période facile, je ne vais pas mentir.”

 

Hier soir, Grigor Dimitrov est donc allé au bout de ses idées, pour s’offrir pour la première fois de sa carrière Roger Federer, et battre pour la première fois un membre du Big Three en Grand Chelem.

Son affrontement avec Daniil Medvedev vendredi promet de faire des étincelles. Si le Russe est bien mieux classé que lui, il pourra néanmoins compter sur son expérience d’avoir déjà disputé deux demi-finales en Grand Chelem, là où son adversaire découvrira ce stade de la compétition. Sans se livrer au jeu des pronostics, on espère voir un match accroché lors de cette opposition de style, qui mettra aux prises deux joueurs qui tenteront de rallier leur toute première finale en Majeur.

 

Crédit photo de l’image en Une : Fox Sports

 

Grégoire ALLAIN

A propos de l'auteur

Surnommé l'électron libre. Fan de Rafa, et heureusement car ce n'est ni l'OL ni le Stade Français qui satisfont mon capital victoires chaque week-ends. Bon sinon, je réussis quand même à être objectif dans mes articles, sauf quand il s'agit d'écrire sur pourquoi le PSG peut-il un jour gagner la Ligue des Champions.

Poster un commentaire

ultricies mattis dictum id libero leo neque. Aliquam