US Open (H) : Hécatombe chez les outsiders et belles surprises bleues

0
Stefanos Tsitsipas, US Open 2019
August 27, 2019 - Stefanos Tsitsipas in action against Andrey Rublev at the 2019 US Open. (Photo by Dave Dellinger/USTA)

Après deux jours de compétition, tous les matchs du premier tour de cet US Open 2019 ont été disputé. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils ont fait de sacrés dégâts dans le tableau masculin ! Retour sur les premiers matchs de la quinzaine new-yorkaise.

 

Mardi noir pour les outsiders

Si la journée de lundi a été plutôt clémente pour les têtes de série (seuls Fognini [11] et Pella [19] sont tombés d’entrée), celle de mardi a vu une sacrée hécatombe chez les outsiders. 4 membres du top 10 sont déjà éliminés de la compétition.

Dominic Thiem est le mieux classé parmi les victimes. L’Autrichien n’a jamais vraiment en position de s’imposer face à Thomas Fabbiano (6-4, 3-6, 6-3, 6-2). Apparu diminué et en manque de rythme, il paye une préparation tronqué par un virus, qui l’avait contraint à renoncer à Cincinnati. Même tarif pour Stefanos Tsitsipas. Pas verni par le tirage au sort, il avait hérité d’Andrey Rublev, homme en forme et surtout tombeur de Roger Federer à Cincinnati. Le 8e mondial s’est également montré diminué physiquement, grimaçant régulièrement entre les points. Au final, il n’a pas pu empêcher Rublev de s’imposer en 4 manches (6-4, 6-7, 7-6, 7-5).

Plus discrètes, les éliminations de Roberto Bautista Agut et Karen Khachanov n’en restent pas moins inattendus au vu du pedigree des 2 joueurs. Le premier est tombé face à un excellent Mikhail Kukushkin (3-6, 6-1, 6-4, 3-6, 6-3). Le second a subi la loi du revenant Vasek Pospisil (4-6, 7-5, 7-5, 4-6, 6-3).

Enfin, Alexander Zverev n’était pas loin de les rejoindre. Alors qu’il avait remporté les 2 manches initiales, son adversaire, Radu Albot est remonté au score au point d’accrocher le 5e set. L’Allemand trouve finalement les ressources pour accélérer une dernière fois et remporter facilement l’acte final (6-1, 6-3, 3-6, 4-6, 6-2).

 

Les favoris (presque) tranquilles

Sans trop de souci, Novak Djokovic et Rafael Nadal ont rempli leur contrat. Le Serbe a disposé en 3 sets et 1h52 de jeu de Roberto Carballes Baena (6-4, 6-1, 6-4). L’Espagnol a eu besoin d’à peine plus de temps pour écarter l’accrocheur John Millman, en 3 manches aussi (6-3, 6-2, 6-2).

En revanche, Roger Federer a dû un peu plus s’employer que ses deux comparses du Big Three. Opposé au qualifié Sumit Nagal, le Suisse d’abord a livré une prestation indigeste : 48% de premières balles, 19 fautes directes dans le premier set. Ce départ diesel lui a coûté la manche initiale, mais ne l’a finalement pas empêché de dérouler par la suite (victoire 4-6, 6-1, 6-2, 6-4).

 

De belles surprises du côté des Bleus

Côté français, il y a un peu de tout. Les défaites d’Eliott Benchetrit, de Corentin Moutet, voire de Pierre-Hugues Herbert sont plutôt logiques face à des adversaires mieux classés. Même chose pour celle de Richard Gasquet malgré sa forme du moment. Première non-tête de série, le Biterrois n’a pas pu bénéficier de protection au tirage au sort. Tombé sur Matteo Berrettini, l’Italien se montrera le plus fort, s’imposant 6-4, 6-3, 2-6, 6-2.

Immense déception pour Jo-Wilfried Tsonga. Le Manceau menait 2 sets à rien face à Tennys Sandgren, mais n’a pas réussi à conclure. Passé à 2 points du match dans le tie-break du 4e set, il subit la loi de l’Américain au bout de la manche décisive (1-6, 6-7, 6-4, 7-6, 7-5).

En revanche, satisfaction pour Lucas Pouille, Gilles Simon, Benoît Paire et Gaël Monfils. Ils ont fait respecter leur classement et se sont qualifiés sans trop d’encombres pour le 2e tour de l’US Open.

Au rayon des surprises, on retrouve Jérémy Chardy, vainqueur en 5 sets d’Hubert Hurkacz (3-6, 6-3, 6-7, 6-1, 6-4). Le Palois, encore incertain avant le début du tournoi, a réalisé une jolie performance en battant une des révélations de cette année 2019.

Deux autres Français ont également fait déjoué les pronostics. Antoine Hoang, invité dans le tableau principal, a fait forte impression. Au terme d’un gros combat de 3h38 de jeu, le jeune Français a disposé de Leonardo Mayer en 5 sets (3-6, 6-2, 6-7, 6-1, 6-3). Il se donne le droit d’affronter Nick Kyrgios au prochain tour.

Enfin, Grégoire Barrère, passé par les qualifications, s’est offert le scalp de Cameron Norrie. Alors que le Britannique a servi 2 fois pour le match dans le 5e set, le Français s’est arraché pour s’offrir un tie-break décisif, qu’il a finalement remporté (7-6, 6-4, 4-6, 6-7, 7-6). Grâce à cette victoire, Barrère est assuré d’intégrer, à la fin de l’US Open, le top 100 pour la première fois de sa carrière.

 

Crédit Photo en Une : Dave Dellinger/USTA

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here