US Open (H) : Même finale qu’à Montréal, pour le même résultat ?

Ce dimanche marquera la fin de la quatrième et dernière levée du Grand Chelem de l’année, avec la finale de l’US Open messieurs. Comme chez les femmes hier, l’affiche sera la même que celle ayant eu lieu à Montréal chez les hommes, et nous promet du spectacle. Que cela soit Rafael Nadal ou Daniil Medvedev, les deux hommes auront marqué de leur empreinte cette tournée nord-américaine, et leur présence en finale est somme toute logique au vu des dernières semaines de compétition.

 

Le tube de l’été

C’est une affiche des plus logiques compte tenu des dernières semaines de compétition. Daniil Medvedev, vainqueur à Cincinnati, affrontera Rafael Nadal, vainqueur à Montréal, ce dimanche en finale de l’US Open. Alors qu’il semblait au bord du gouffre physiquement lors de son quart de finale face à Stan Wawrinka, le Russe a trouvé les ressources en demi-finale pour neutraliser le défi tactique imposé par Grigor Dimitrov, et a su se montrer opportuniste aux moments où il l’a fallu pour s’imposer. Plus globalement, Medvedev, c’est le véritable tube de l’été. Véritable mur du fond du court, et en progression sur certains aspects bien spécifiques de son jeu depuis plusieurs semaines (le service et le jeu vers l’avant notamment), le protégé de Gilles Cervara conclura dimanche les six semaines les plus intenses de sa carrière jusqu’à présent, lors desquels il a rallié les finales à Washington, Montréal, Cincinnati et donc l’US Open. Avec sa capacité à faire déjouer ses adversaires et un capital confiance à son zénith, il visera un premier titre en Grand Chelem.

Face à lui, une montagne se dresse. Dernier membre du Big Three encore en lice depuis le tour précédent, Rafael Nadal ne lui fera aucun cadeau. Le Majorquin a une occasion en or de se rapprocher du record de Federer en glanant un 4e US Open et un 19e titre en Grand Chelem. Alternant le bon et le moins bon tout au long du tournoi (davantage le bon, on vous l’accorde), l’Espagnol a toujours su serrer le jeu lorsqu’il l’a fallu, face à Cilic, Schwartzman ou Berrettini notamment. En pleine possession de ses moyens, “Rafa” semble jouer libéré, et s’avance en favori de cette confrontation.

 

Quelles armes pour Medvedev ?

Balayé en finale à Montréal (6-3/6-0), Daniil Medvedev devra trouver des solutions s’il veut avoir une chance de bousculer le n°2 mondial. Problème, lorsqu’on voit le style de jeu du Russe, on s’aperçoit que c’est rarement le style qui pose problème à Nadal. Si les atouts du 5e joueur mondial en ont fait déjoué plus d’un, il est beaucoup moins évident de pouvoir affirmer que cela soit suffisant pour déborder son adversaire du soir. Surtout qu’on sait que plus la partie viendra à s’éterniser, plus Rafael Nadal sera dans de meilleures dispositions pour s’imposer. Or, difficile d’imaginer Medvedev plier l’affaire en trois sets…

 

Notre pronostic : Victoire de Rafael Nadal

 

Crédit photo de l’image en Une : France tv Sport

 

Grégoire ALLAIN

A propos de l'auteur

Surnommé l'électron libre. Fan de Rafa, et heureusement car ce n'est ni l'OL ni le Stade Français qui satisfont mon capital victoires chaque week-ends. Bon sinon, je réussis quand même à être objectif dans mes articles, sauf quand il s'agit d'écrire sur pourquoi le PSG peut-il un jour gagner la Ligue des Champions.

Poster un commentaire

sed ante. diam risus libero facilisis