ATP

US Open (H) : Tsitsipás résiste à un immense Murray et passe au deuxième tour

Stefanos Tsitsipas Andy Murray US Open 2021

Quel combat ! Stéfanos Tsitsipás et Andy Murray ont proposé une immense bataille sur le court Arthur-Ashe. Le Britannique s'est montré magnifique durant 3 sets avant de baisser pavillon physiquement. Le Grec s'en sort finalement en 5 manches et près de 5 heures de jeu (2/6 7/6 3/6 6/3 6/4).

 

Le choc des générations tant attendu a tenu toutes ses promesses. Au bout du suspense, Stéfanos Tsitsipás s'est extirpé du piège tendu par Andy Murray lors du premier de l'US Open 2021. Bousculé par le Britannique pendant 3 sets, le Grec a profité de ses longues pauses prises entre les sets et de la baisse de régime physique de son adversaire pour sortir vainqueur de ce combat titanesque (2/6 7/6 3/6 6/3 6/4). Au prochain tour, il affrontera un autre miraculé du premier tour, le Français Adrian Mannarino.

Si la logique a finalement respecté, la tête de série n°3 du tournoi sait qu'il n'est pas passé loin de la correctionnelle. En cause, son adversaire, un certain Andy Murray. Dès le début du match, le Britannique impose ses variations et sa science du jeu. Surpris par l'intensité, Tsitsipás est tout de suite pris à la gorge et voit rapidement s'envoler le 1er set (2/6).

 

Murray a finit par s'user physiquement

Le Grec serre le jeu dans la 2e manche, mais n'arrive pas à prendre le service de Murray, impérial sur sa mise en jeu. Les deux joueurs finissent par s'engager dans un jeu décisif tendu et serré. Mais le Britannique commet une erreur fatale à 7/7 en commettant une double faute. Tsitsipás va profiter pleinement de ce cadeau grâce à une grosse première, ce qui lui permet de revenir à une manche partout (7/6(9)).

Cependant, il en faut bien plus pour abattre un champion de la trempe de Murray. L’Écossais se relance immédiatement avec un break d'entrée dans la 3e manche. Une avance qu'il ne lâchera pas du set malgré 3 balles de débreak à 3/1. Murray peut alors exulter, il reprend l'avantage dans le match et n'est plus qu'à un set d'un retentissant exploit (3/6). Sonné, Tsitsipás décide d'appeler le kiné et prend une pause de plus de 10 minutes, ce qui a pour effet de faire sortir de ses gonds une première fois son adversaire.

Moins à l'aise, visiblement usé physiquement, Murray laisse filer 5 jeux consécutifs en début de 4e manche. Il se reprend en fin de set en remportant 3 jeux de suite, mettant la pression sur Tsitsipás pour conclure, mais le Grec fait parler son sang-froid pour conclure (6/3). Il offre ainsi un 5e set à un public aux anges, plus que jamais impliqué dans ce combat dantesque. Plus frais, plus lucide aussi, l’Hellène finit par avoir le mot de la fin. Il breake d'entrée son adversaire, avant de gérer son avance et de finalement s'imposer au bout de 4 heures et 49 minutes de jeu (6/4).

 

Crédit photo : Timothy A. Clary/AFP

Authors

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début