Wimbledon

Wimbledon 2024 : la décision radicale d’Arthur Cazaux après sa défaite

Héroïque face à Zizou Bergs, Arthur Cazaux est tombé, les armes à la main, face à Alexander Bublik, hier mercredi au deuxième tour de Wimbledon 2024. La défaite de trop pour le Français qui vient de prendre une grande décision pour la suite de sa jeune carrière. 

La marche était trop haute. Ce mercredi, face à la tête de série 23 Alexander Bublik, Arthur Cazaux n'a rien pu faire. Malgré une belle bataille, notamment dans le deuxième set, le natif de Montpellier, 21 ans, s'est incliné en trois manches. Frustrant, alors qu'au premier tour de ce Wimbledon 2024, le Français, rejoint à deux sets partout par le fantasque Belge Zizou Bergs, avait eu le dernier mot, 10-8 dans l'ultime manche. Huitième-de-finaliste de l'Open d'Australie, Cazaux est l'un des grands espoirs du tennis tricolore. Pour les prochains tournois, il a décidé de changer d'entraîneur.

Arthur Cazaux remercie son entraîneur !

Dans des propos relayés par L'Équipe, Arthur Cazaux a ainsi expliqué : “Pour la suite, je ne sais pas encore comment ça va se passer. Je vais aller jouer sur dur bientôt, c'est une surface que j'aime bien, et comme mes problèmes de santé et mes blessures sont derrière moi, il n'y pas de raison pour ne pas enchaîner les matches et les victoires. J'ai beaucoup de marge de progression. Pour les tournois, la suite, ce sera les États-Unis. Pour l'entraînement, je ne sais pas encore.” Stéphane Huet, qui l'avait coaché jusqu'à la fin du printemps, n'est donc plus son entraîneur. À Wimbledon, c'est Laurent Raymond, l'entraîneur de l'équipe de France de Coupe Davis, qui s'est occupé de l'Héraultais.

Nordiste pure souche, amoureux du sport avec un grand S. Pas croyant, mais pratiquant (badminton, tennis, course à pied, football...), capable de dévorer n'importe quelle épreuve de n'importe quelle discipline. L'union fait la force, la diversité sportive proposée par WeSport en est une, aussi !

Dernières publications

En haut