Tennis

WTA : Que se passe t-il pour Mladenovic ?

La Française Kristina Mladenovic vient d'enchainer une nouvelle défaite à Melbourne pour son début d'année 2021 (deuxième défaite consécutive au premier tour) . Cette nouvelle désillusion laisse planer de nombreuses interrogations dans la tête des supporters tricolores. Où est passée la tombeuse d'Ashleigh Barty en finale de Fed Cup ? Est- elle bien entourée pour revenir proche du Top 10 ? Est-ce le tennis ou le mental qui lâche ? Revenons sur les derniers mois de Mladenovic, pour essayer d'y voir plus clair. 

Les défaites se suivent et se ressemblent

Et si tout avait commencé à l'US Open …

L'actuelle numéro 3 Française et 50ème mondiale ne parvient pas à sortir de sa spirale négative et cela inquiète ! Il est vrai que l'année 2020 fût complètement inédite pour la planète tennis: protocoles stricts, manque de jeu, saison stoppée, confinement … Cela ne ressemble aucunement à la vie que les joueuses mènent depuis le début de leur carrière sur le circuit. Bien que toutes les athlètes aient vécu la même saison, les séquelles laissées ne sont pas les mêmes pour toutes. En effet, la Nordiste n'a pas tardé à faire connaître son mécontentement au sujet de l'organisation des tournois, notamment lors l'US Open où ses propos ont fait polémique. On se souvient par exemple, de sa description proche de la maltraitance concernant ce qu'elle vit à Flushing Meadows : ” Si j'avais su, je n'aurais jamais mis les pieds dans ce tournoi. C'est un cauchemar ce qu'on vit là. Je n'ai qu'une seule envie retrouver ma liberté… c'est abominable”. Des mots qui frappent fort mais qui ne semblent pas unanimes auprès des autres joueurs et joueuses. Seuls quelques tricolores comme Benoît Paire partagent cette sensation.

Un cri de soulagement puis la désillusion 

Après son premier match à l'US Open la Française relâche la pression et pousse un cri de soulagement. Mais la Nordiste s'affiche très touchée moralement et laissera ensuite filer entre ses mains un second tour pourtant très bien maitrisé face à Gracheva. Elle se confiera sur les réseaux sociaux : “La défaite la plus douloureuse de ma carrière. Je ne peux que me reprocher de ne pas avoir pris ma chance. Bonne chance à Varvara pour le reste du tournoi.” Un tweet annonciateur de l'impact mental de ce grand Chelem et de cette défaite dramatique pour “Kiki”. Elle se confiera par la suite et expliquera être totalement effondrée et ne jamais avoir été dans un tel état. Un discours qui effraie avant que la Française ne retrouve ses terres à Paris.

Roland Garros … le rebond de trop 

Roland-Garros et Kristina sont pourtant synonymes d'une belle histoire d'amour ! Titrée en Junior ainsi qu'à plusieurs reprises en double, sans oublier un seizième de finale face à la tenante du titre Muguruza en 2017, “Kiki” et Paris, c'est écrit. Pourtant, lors de cette édition inédite de 2020 rien ne va aller en la faveur de la française. Il aurait pourtant fallu que Roland Garros serve de tremplin pour un regain de confiance mais il n'en sera rien. Lors de son premier tour Mladenovic devait se défaire de la tenace Laura Siegemund. Les deux joueuses se connaissent par cœur et maitrisent toutes deux l'art du jeu sur terre. L'entame de match sera parfaite pour la Française, amortis et coups gagnants: devant leur télévision les Français retrouvent le sourire jusqu'à 5/1 balle de set pour “Kiki”.

Le sort s'acharne et une faute d'arbitrage complétée de la mauvaise foi de l'Allemande s'ajoutent au sombre tableau de Mladenovic en simple.  En effet, cette précision semble tenir à cœur à Mladenovic qui ne se trouve pas affectée de sa défaite au premier tour du Grand Chelem Français puisqu'elle n'en retiendra que sa victoire (à nouveau) en double avec sa meilleure amie la Hongroise Timea Babos. A noter quand même que la Française marque le tennis en double de son nom depuis plusieurs années déjà, on ne peut pas tout lui enlever.

Pour rebondir après Roland Garros, Kristina choisit un tournoi ITF aux Emirats où elle s'inclinera au second tour, puis elle ira à Abu Dhabi où la défaite sera cette fois au premier tour. La suite vous la connaissez, il s'agit de sa défaite hier face à Pegula à Melbourne.

Et si la clef était le plaisir !?

Nous en sommes convaincus ici, le tennis de Kristina est l'un des plus complets parmi les joueuses tricolores. Pourtant Mladenovic bute et ne parvient plus à laisser s'exprimer son tennis. D'où vient le problème ? Et si c'était le plaisir ? En effet, pour les supporters de la joueuse c'est l'incompréhension totale. Capable du pire comme du meilleur “Kiki” n'a pas manqué de briller du haut de ses 27 ans ! Alors que se passe t'il ? C'est comme si l'adrénaline et la pression avaient pour cette joueuse un effet libérateur. Si elle est entourée de sa famille et de son amie Timea, son tennis brille en double et les trophées suivent. Si le public scande son nom sous le maillot tricolore, la Française réalise des exploits et porte une équipe à bout de raquette.

Et si le problème était plus profond ? Rappelons que Kristina avait retrouvé sa confiance sous l'ère Bajin avant que leur collaboration ne s'arrête nette, ce qui avait beaucoup affecté la joueuse. Désormais sous les conseils de sa famille (son frère et sa maman), et bien bien que la famille soit importante dans le clan Mladenovic, est-ce suffisant ? Depuis des années c'est un débat sans fin, la famille est-elle un véritable atout pour les athlètes qui en sont entourés ? Il suffit de se souvenir de Bartoli, d'Ostapenko aussi pour voir que parfois cela ne suffit pas…

Le nœud semble bien compliqué à dénouer pour libérer la tête et le tennis de Kristina Mladenovic. Pourtant c'est avec beaucoup de bienveillance que nous lui souhaitons de résoudre tout ce qui lui fait défaut à ce jour. 


Dernières publications

En haut